Partagez | 
 

 Juste une mise au point ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

■ Mes messages : 1689
■ Age : 27

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Confirmée
■ Capacités : Infiltration
■ Barre D'XP:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Juste une mise au point ♪   Lun 7 Mai - 8:12

J’avais beau savoir que l’alcool ne m’était pas bénéfique, bien au contraire, et étant plus jeune j’étais ravie de subir par moment le fameux trou noir du lendemain, sinon dieu sait combien j’aurais eu honte de mes actes sous l’emprise de l’alcool, là c’était bien différent. Bien que la boisson eut un goût fort agréable, le garçon avait raison, c’était également le meilleur anesthésiant au monde, et surtout le plus simple à obtenir. La douleur de mon épaule était déjà suffisamment violente pour que je n’ais pas envie d’en rajouter une couche lorsqu’il trifouillerait la plaie pour en extraire la balle. Sans réelle modération, je descendais donc le breuvage, profitant par la même occasion de son pouvoir désaltérant, assoiffée sans savoir pourquoi. J’écoutais le jeune homme allongée de tout mon long en travers du lit, l’esprit encore bien allumé malgré la torpeur agréable qui s’emparait de moi. Le verre posée par terre, les bras croisés sous mon menton, je songeais également tranquillement en écoutant la voix tranquille du garçon lorsqu’il souleva un point qui attira mon attention. Sourcils froncés sous la surprise, je tournais le plus possible la tête vers lui sans me redresser vraiment pour le fixer.

"Nous ? "

Ce simple mot m’intrigua. Avant de me dire bêtement qu’il s’agissait de lui et Rei probablement. Reposant mon menton sur mes mains sagement, je songeais. Drachma. Un pays éternellement blanc par endroit. Le rêve ! J’avais vu une seule fois de le neige, cette dernière n’était pas des plus courante dans le coin où j’avais vécu. J’avais adoré son contact froid et doux, jouer dedans jusqu’à mes vêtements en soient trempés, observer avec une admiration certaine les petits flocons blancs tombant délicatement du ciel. Même si j’avais appris bien plus tard l’origine de ces derniers, je ne les en trouvais pas moins beaux et rêvais de pouvoir revoir un paysage recouvert de neige un jour. Le silence provoqué par ce manteau blanc était à la fois intimidant et reposant. Comme si la nature s’arrêtait de vivre durant ce laps de temps. Le jeune homme ne tarda pas à commencer son labeur, et même avec la bonne dose d’eau de vie que je venais de m’enfiler, je dû serrer les poings sur les oreillers qui subirent un traitement pas vraiment délicat pour éviter de gémir à cause de la douleur. Bien que moins aigüe que précédemment, elle était toujours bien présente maintenant que Lil avait commencé à extraire le bout de métal.

La voix du jeune homme retentit de nouveau, particulièrement douce. Je l’écoutais en essayant de me concentrer sur ce qu’il disait plutôt que ce qu’il faisait et souris doucement en l’entendant parler de mon oncle. C’est vrai que ce dernier m’avait également parlé de cet endroit où il s’était rendu plusieurs fois pendant sa jeunesse, et visiblement aussi en tant que maitre du jeune homme en compagnie de ce dernier. A l’époque lorsqu’il m’en parlait pour la première fois, je l’avais immédiatement tannée pour qu’il m’y emmène, ce fut peine perdue. Il avait d’autres projets et estimaient également que j’étais trop jeune pour pouvoir franchir les barrages militaires sans peine. Ce qui lui avait valu une semaine de bouderie de ma part, probablement notre plus longue engueulade d’ailleurs. Maintenant que j’y repensais, je ne pus m’empêcher de sourire doucement en me disant que si ce n’était pas un modèle de compassion, je n’avais pas non plus était très tendre avec lui par moment. Repenser à lui fit un monter une vague de nostalgie, je me concentrais immédiatement sur autre chose pour tenter d’oublier. Les paroles de Lil une fois de plus. Je ne pus m’empêcher de rire en haussant les sourcils, bougeant sans vraiment m’en rendre compte ce qui dû lui compliquer la tâche durant quelques secondes.

"Tu parles d'un ennemi, ça fait deux fois que tu me sauves !"

Cette vision des choses me paraissait stupide. Nos pays, nos armées étaient peut-être en guerre, j’appris dans le même temps que le garçon était donc originaire de Drachma, mais pas nous. Peu m’importait qu’il soit xinois, amsestrien, drachmien, que sais-je encore. Ca restait un homme de confiance et je me foutais bien de son origine. La douleur avait changé de forme. Je ressentais juste des picotements par moment, ce qui restait nettement moins douloureux. La tête finalement posée sur mes deux mains croisées, la joue appuyée dessus, je fixais la fenêtre à travers laquelle on apercevait quelques toits. Je me demandais soudain jusqu’à quel point allait la générosité de Lil et de sa compagne. J’avais beau connaitre un peu de monde sur Central, j’étais toutefois sûre et certaine qu’aucun d’entre eux ne se seraient mouillés autant alors que pour la plupart, je les fréquentais depuis plusieurs années déjà. Je n’avais vu le jeune homme que deux ou trois fois, et pourtant j’avais davantage d’affection et d’estime pour lui. Et cette Rei était tout simplement adorable malgré son côté brute de pomme. Ce qui d’ailleurs n’était pas un défaut de mon point de vue, bien au contraire. Mais les évènements récents me dépassaient un peu, à moins que ce ne soit l’alcool qui me fasse réfléchir autant, c’était fort possible après tout.

Malgré ma position digne d’une marmotte de première, je restais pourtant bien réveillée, les yeux aussi ouvert que possible étant donné les grammes d’alcool que je devais avoir dans le sang. La voix douce du garçon me tira une fois de plus de mes pensées en m’annonçant la fin du calvaire. Finalement, il semblait s’être bien débrouillé, j’étais encore entière. Je tournais la tête de l’autre côté pour le suivre du regard sans pour autant changer de position avant de hausser un sourcil amusé devant sa position. En train d’enlever l’hémoglobine de ses mains, dans un autre contexte cela pouvait paraitre très … barbare. Je me contentais d’esquisser un sourire amusé sans faire part de mes pensées déconstruites. Je finis par me redresser toutefois, prenant appui sur mon avant-bras valide et tentais vainement de bouger l’autre. J’étais peut-être un peu trop gourmande encore, retrouver la mobilité n’était peut-être pas pour tout de suite. Je me rassis donc sagement au milieu du lit, jambes en tailleur, observant avec un amusement certain mon hôte en train de se battre pour chercher quelque chose me semblait-il. Les sens légèrement libéré par l’alcool, je ne m’empêchais pas de l’observer d’un air appréciateur, le détaillant plus que je ne l’avais encore fait. Lorsqu’il me rejoignit sur le lit, je compris enfin ce qu’il cherchait au vu du bâton de nicotine au bord de ses lèvres et fouillant dans la poche arrière de mon jean pour en sortir un briquet que je lui tendis. Une chose que j’avais piqué sans vraiment m’en rendre compte, le remettant pas réflexe dans ma poche au lieu de le rendre, ce n’était que plus tard que j’avais calculé la méprise. M’enfin, ce n’était qu’un briquet après tout … Tapotant son épaule avec pour qu’il me porte attention, je lui laissais l’objet pour reprendre possession de mon verre et le terminer d’une traite. L’opération étant passée, je n’en avais plus vraiment besoin, mais il ne fallait pas gâcher. Je glissais sur le lit pour finir pas venir me poster près du garçon et posais ma tête sur son épaule sans gêne.

"J'adore la neige. J’aimerais bien voir Drachma un jour … Mon oncle m’en a parlé aussi de la Cité, il avait l’air d’aimer vraiment cet endroit. Un jour peut-être j'irais ..."

Poussant un léger soupir de désarroi, je repensais d’un coup à la vanne du garçon un peu plus tôt. Un sourire taquin aux lèvres, je bougeais un peu ma tête de manière à avoir mon menton sur son épaule à la manière d’un chat et le fixais, une lueur amusée dans les yeux.

"Au fait, qu’est-ce que je te dois pour ton œuvre d’infirmier du coup ? …"


J'avais beau avoir des idées pas bien claires en tête, le terme d'infirmier me faisait rire, si on les laissait de côté, j'étais sincère dans le sens où j'aurais bien voulu pouvoir le remercier pour m'avoir aidé sans aucune contrepartie, chose que je ne comprenais somme toute pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle E. Wayne
~ Crystal'Ice // Capt. du QG Nord ~
avatar

■ Mes messages : 833
■ Age : 26

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités : allez savoir...
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Juste une mise au point ♪   Lun 7 Mai - 11:15

Lil soupirait, il abandonnait ses recherches pour mieux fouiller dans son esprit. Il s’apprêtait à quitter la pièce pour quérir du feu lorsqu’il sentit un poids sur son épaule. Il vit un objet familier s’agiter près de sa joue. Sans bouger il prenait l’objet. Elena avec ce manque de contenance du à l’alcool qui la rendait un brin lourde. Elle ne s’était probablement pas rendu compte qu’elle avait déversé une bonne partie de son poids en s’appuyant à l’épaule de notre chimère. Il souriait tandis qu’il allumait sa cigarette. Un soupire d’aise, il se sentit revivre en intoxiquant un peu plus sa santé. De son côté, Elena terminait son verre sans modération. Quelle décente, c’était toujours surprenant et amusant à voir. Quelque part c’était sa faute si elle était éméchée. Il avait incité une dame à boire sous prétexte de ne pas la faire souffrir. C’était d’autant plus amusant.
La jeune femme rejoignait notre ami, pratiquement collée à lui cette fois elle déversait le poids de sa tête sur son autre épaule. Il lui jetait un regard, tendresse et monotonie mélangée. La peau brûlante de la jeune femme le fit frissonner tant la différence de température était différente.


"J'adore la neige. J’aimerais bien voir Drachma un jour … Mon oncle m’en a parlé aussi de la Cité, il avait l’air d’aimer vraiment cet endroit. Un jour peut-être j'irais ..."

Isaac avait beaucoup voyagé, il avait visité Xing avant Drachma et avait perfectionné son art là bas. Trop jeune pour s’en rappeler, Lil avait aimé l’écouter parler de son pays natal. L’adolescent s’était à l’époque imaginer que quelqu’un l’attendrait là bas, peut être cette mère qui l’avait abandonné, ou un parent. Qui sait ? Lui-même l’ignorait, il n’avait pas connaissance des autres membres de sa famille hors mis sa grand-mère décédée. Paix à son âme, cette femme avait tellement souffert.
Nos avaient au moins un point commun. Lil n’était pas sans rappeler ce phénomène naturel. Son absence de chaleur, son élément, sa chevelure. Ce qui faisait de lui un vrais homme des montagnes était la couleur mat de sa peau qui rappelait un peu celle des Ishval mais en moins prononcée. Il fumait silencieusement, Elena changeait de position.


"Au fait, qu’est-ce que je te dois pour ton œuvre d’infirmier du coup ? …"

La chimère tournait la tête, son regard se posait sur le visage de sa nouvelle amie. Ses joues étaient légèrement rougie par l’alcool, son sourire énigmatique n’échappa pas au garçon qui le lui rendit. Ce qu’elle lui devait ? Bonne question, il ne s’était même pas poser la question. Ce genre de chose était uniquement pour les connaissances. Entre ami on ne comptait pas les services. D’autant plus qu’ici c’était sa vie qu’il avait arrangé, est-ce que cela avait un prix ? Il détournait le regard et tirait une nouvelle bouffée sur sa cigarette. Il fixait la porte sans aucun intérêt, juste pour reposer ses yeux. Il passa sa main dans sa chevelure, ses doigts s’emmêlaient dans ses mèches rebelles.

" Te voir en vie me suffit. "


Il reportait son regard sur elle pour lui sourire légèrement. Soudainement silencieux il ne bougeait plus, il fit une moue avant de ne se pencher légèrement vers elle. Le souffle de la jeune femme soulevait les quelques mèches qui retombaient dans le cou du garçon. Il tendit le bras, n’importe qui aurait pu se méprendre en pensant qu’il allait l’embrasser. Même l’intéressée, cependant c’était la bouteille qui l’intéressait. Il ne s’était pas rendu compte de son geste car il n’avait pas eu l’idée qu’il serrait interprété ainsi. Seulement, la jeune femme étant bien entamée elle ne réagirait probablement pas.

"ah… la voilà. "

A force de chercher à tâtons il avait fini par mettre la main dessus. Il ramenait la bouteille vers lui et en but plusieurs gorgées au goulot avant de la poser sur la table de chevet.

"Bon... J'imagine que tu dois être épuisée."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 1689
■ Age : 27

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Confirmée
■ Capacités : Infiltration
■ Barre D'XP:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Juste une mise au point ♪   Lun 7 Mai - 16:16

Un léger silence durant lequel je fixais le jeune homme en train de tirer sur le bâton de nicotine entre ses lèvres, fixant la porte avec un intérêt tout relatif. Ses doigts se promenaient dans sa chevelure neigeuse alors qu’il semblait réfléchir à une réponse. Impassible, je ne bougeais pas, déportant juste mon regard sur la gorge du garçon, observant sans raison aucun la veine qui battait doucement le long de son cou. Le ton de sa voix me tira de ma contemplation pour relever très légèrement les yeux et croiser à nouveau son regard de jade, lui rendant son sourire doucement. Visiblement, il n’avait pas vu le sous entendu de la question, pourtant pas si léger que cela. Tant mieux remarquez, l’alcool avait tendance à délier un peu trop les langues et les esprits. Mais bizarrement si d’ordinaire ce dernier me rendait joyeuse et festive, au point d’en devenir pénible par moment, je me sentais très calme à l’heure actuelle. La fatigue peut-être. Surement même. La redescente d’adrénaline, les soins, l’ambiance posée et la présence rassurante des deux complices faisaient que je luttais du moins en moins contre l’épuisement. Cependant, je n’avais pour l’instant aucun envie de dormir. Posée confortablement contre le jeune homme que je n’avais pas trop l’air de gêner en réalité, je lâchais un soupir d’aise tout en souriant toujours.

"Merci …"

Je passais mon temps à m’excuser et à remercier ce soir. Les yeux brillants, je les fermais quelques secondes pour les reposer avant de les rouvrir, me trouvant nez à nez, littéralement parlant, avec le jeune homme. Ce dernier fouillait dans mon dos de sa main libre, l’autre le maintenant sur le lit et son regard semblait absorbé par sa recherche. Inconsciemment, mes yeux descendirent d’eux-mêmes pour se poser sur les lèvres pâles de mon ami avant que mes joues ne prennent une teinte pourpre bien définie et que je ne tourne la tête. Allons bon, voilà que je recommençais à délirer. Je tentais bien de me dire que c’était à cause de l’alcool, pas vraiment convaincue toutefois par la véracité de ces dires. Je reposais ma tempe contre son épaule, les yeux mi-clos alors qu’il venait enfin de trouver son trésor, soit la bouteille de Rei. Je l’écoutais boire sans vraiment m’en rendre compte, l’esprit en plein ébullition pour différentes raisons. Lorsqu’il me suggéra après avoir reposé la bouteille que je ferais bien de dormir, je soupirais une nouvelle fois. Cacher ma fatigue ne servirait à rien, j’étais effectivement épuisé, ce qui était peut-être également le cas du jeune homme. La position actuelle me gênait parce que je ne pouvais le voir en lui parlant. Aussi, je m’allongeais tranquillement sur le dos en prenant garde à mon épaule, jambes pliées et croisées, et posais la tête sur les cuisses du jeune homme. Ainsi, je pouvais l’observer tranquillement.

"J’ai sommeil, c’est pas totalement faux …"

Les sourcils légèrement froncés, je le fixais, un début de sourire fatigué et amusé aux lèvres.

"Mais j’ai peur que si je m’endors à nouveau alors que tu es là, tu vas en profiter pour te tirer une fois de plus !"


Ce n'était pas un reproche, loin de là, juste une constatation. Je n’avais pas oublié que les deux fois où le garçon était venu à l’appartement de son maitre, il était reparti de manière plutôt abrupte. L’esprit embrumé ne parvenait pas à me faire zapper ce fait. Je fermais les yeux par intermittence, luttant plus ou moins contre la fatigue, avant de reprendre.

"Et puis … ça ne m’a pas plus ce qu’a dit Rei. Que tu nous mettais en danger. Même si c’est vrai, je n’en sais rien, j’ai peur que tu décides de te mettre à faire cavalier seul du coup. Alors que tu es le premier à m’avoir dit de ne pas agir seule. Enfin voilà, on va pas te laisser pour ça, compte pas là-dessus !"


Mes paroles étaient un peu décousues, pas vraiment compréhensibles alors que j’essayais en réalité de traduire ce qui me passait par la tête. Mais si mon cerveau fonctionnait encore relativement bien, le reste du corps ne semblait pas vraiment suivre, merci l’alcool ! Je me rendis vaguement compte que ce que je disais été plutôt déconstruit, je fus frustrée de ne pas réussir à m’exprimer correctement et m’arrêtais donc là, me contentant d’observer le jeune homme avec de petits yeux fatigués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle E. Wayne
~ Crystal'Ice // Capt. du QG Nord ~
avatar

■ Mes messages : 833
■ Age : 26

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités : allez savoir...
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Juste une mise au point ♪   Lun 7 Mai - 21:53

Des remerciements, puis des excuses et ainsi de suite, Elena semblait ne jamais s’en lasser. Ca devait être une habitude chez elle pensait le garçon. Était-ce un manque de confiance en soi ou une éducation trop pompeuse ? Qui sait…
Lil avait annoncé indirectement son départ proche afin de laisser sa "patiente" se reposer. Mais à peine avait-il annoncé la probabilité qu’elle soit épuisée que celle-ci prenait d’assaut sa cuisse. Réduit en quelques secondes à l’état d’oreiller le jeune homme avait haussé les sourcils, surpris. Ce genre de familiarité ne lui était pas inconnu, cependant il avait l’habitude d’en être l’auteur et non sujet. Dans ce sens là ca lui paraissait étrange. Elle avait ses yeux bleus rivés sur ceux jade de notre chimère, souriante. Elle avait cette petite mine qui confirmait les paroles de Lil, elle était exténuée. Elle confirmait ce fait avant de lui faire remarquer sa précédente impolitesse…


"Mais j’ai peur que si je m’endors à nouveau alors que tu es là, tu vas en profiter pour te tirer une fois de plus !"

Ses sourcils s’étaient froncés à la vitesse de l’éclaire pour redevenir aussitôt neutre. Il avait oublié ce passage il était même persuadé qu’elle ne lui en tiendrai jamais rigueur. Décidément, cette fille était un grand mystère et le resterait probablement. Lil n’était pas du genre à se prendre la tête, il prenait les choses comme elles venaient… Pour la plupart…bon d’accord, seulement quand ca l’arrangeait. Bien qu’être pris pour un coussin par cette beauté ne le dérangeait pas, sa position oui. Rester droit n’était pas un bon plan pour son abdomen. Reï avait eut tord, il suffisait bel et bien de dissimuler pour oublier. Elena avait probablement oublié qu’il avait combattu un immortel pendant un laps de temps éprouvant. Même s’il ne le montrait pas, son corps le faisait souffrir. L’intégralité de ses muscles le faisait légèrement souffrir. Chose logique, il avait beau être plus robuste que d'autre il n'en restait pas moins un humain. C’était la contre partie pour avoir fait de son corps une arme. Le combat l'avait autant épuisé physique que moralement. La vision d'Elena lui transperçant l'abdomen n'avait pas quitté sa rétine. Ce passage était la cause de son manque d'enthousiasme ce soir. Il semblait si...inanimé. Il n'arrivait pas encore à comprendre pourquoi il n'avait pas rétorqué, pourquoi il n'avait pas attaqué. Pourtant, il n'avait pas hésité lorsque ce fut Isaac...
Mais passons, un vrai homme ne se plaint jamais, son maître le lui avait appris. Son regard enjôleur braqué sur celui de la jeune femme il le détournait aussitôt lorsqu’elle reprit…


"Et puis … ça ne m’a pas plus ce qu’a dit Rei. Que tu nous mettais en danger. Même si c’est vrai, je n’en sais rien, j’ai peur que tu décides de te mettre à faire cavalier seul du coup. Alors que tu es le premier à m’avoir dit de ne pas agir seule. Enfin voilà, on va pas te laisser pour ça, compte pas là-dessus !"

Il écrasait son mégot dans le plateau, dans une tâche de sang encore humide. Il semblait sérieux, troublé ou plutôt préoccupé. Ses intentions, même si elles n’avaient pas encore totalement muri, avaient été démasquées avant qu’elles ne germent. La jeune femme était perspicace même l’esprit ivre. Il soupirait, son regard s’était perdu sur le plancher. Après un court silence de sa part il se mit à rire. Un rire silencieux et énigmatique.

"Ca contredirait ce qu’on s’est dit, mais j’en avais bel et bien l’intention."

Sa sincérité pointait à nouveau le bout de son nez. Il se devait d’être franc avec les personnes qu’il aimait. N’ayant aucune envie de lutter ce soir et de débattre là-dessus il se décalait doucement pour faire comprendre à la jeune femme qu’il voulait bouger. Il ne fuyait pas, pas cette fois, il ne tenait tout simplement plus. Ses bras étaient las, sa colonne vertébrale menaçait de lâcher. Il massait sa nuque, ses trapèzes ne supportaient même plus son cou.

"Je ne partirais pas… pas cette fois…"

Il ne put le promettre même s’il était sincère. Il la gratifiait d'un demi-sourire à la hauteur de son manque d'entrain. Enfin Lil se tournait d’un quart et se laissait choir sur le lit, son lit d’emprunt depuis un peu plus d’un mois. Allongé sur son dos, il cherchait à tâtons la chaînette de la lampe de chevet, une fois trouvée il tirait dessus avant d’annoncer…

"Extinction des feux…oublis ça pour ce soir."

Sa main lâchait prise pour tomber négligemment dans le vide. En restant près d'elle cette nuit, il lui montrerai qu'il était digne de sa parole. Il n’avait pas la moindre envie de camper sur le divan, le lit était assez spacieux pour abriter deux âmes. De plus, cette nuit de sommeil était plus qu'importante pour reposer son corps. Un soupir contrit, il fermait les yeux, les sourcils plissés. Il ne pensait pas à la journée qui les attendait, c’était une souffrance inutile d’imaginer à quel point il serrait courbaturé. L’étendu des dégâts était donc remit à plus tard. Il eut encore la force d’ôter le surplus de fringues pour se glisser sous les draps frais. L'idée de mettre mal à l'aise la jeune femme ne l'effleurait pas, tout comme Reï, il était loin de s'imaginer une quelconque aventure. Ça relevait de l'imaginaire pour un type comme lui. Ces choses lui étaient interdites depuis bien longtemps à présent, au final on finit par oublier comment c'est.

"Gare à toi si tu empiète sur mon territoire…"


Dernière édition par Lil.G Evans le Mar 8 Mai - 12:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 1689
■ Age : 27

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Confirmée
■ Capacités : Infiltration
■ Barre D'XP:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Juste une mise au point ♪   Mar 8 Mai - 8:13

"Je m’en doutais."

Les sourcils légèrement froncés, je fixais le jeune homme l’air triste. J’avais beau vouloir qu’il renonce à son idée, je me doutais que, têtu comme il semblait l’être, ce ne serait pas chose facile, et qui plus est infaisable dans mon état actuel. J’avais beau être passablement éméchée, pour ne pas dire bourrée, je restais encore relativement lucide malgré des propos pas toujours très clairs. Le regard légèrement détourné pour fixer le plafond, je restais silencieuse, espérant secrètement qu’il change d’avis. Mais lorsque je le sentis bouger légèrement les jambes pour me faire comprendre qu’il souhaitait pouvoir bouger, je compris que ce ne serait pas le cas. Dans un léger soupir, je me redressais sur mon bras valide en l’observant. Mais contre toute attente, ce n’était non pas pour se lever et partir qu’il avait délogé la squatteuse que je faisais, mais plutôt pour s’affaler sur le lit, l’air épuisé, après m’avoir rassuré sur son intention de rester ici. Je ne pus cacher un air de surprise durant quelque seconde avant de lâcher un léger sourire, reconnaissante envers le jeune homme. La lumière s’éteignit sur les paroles du garçon, laissant juste la légère lueur de l’extérieur illuminer doucement la pièce, suffisamment malgré tout pour que je discerne bien l’endroit. Pour une fois, je daignais accéder à sa requête, également fatiguée en réalité, et me dirigeais à quatre pattes vers la partie du lit disponible. Je doutais fort que le jeune homme me tienne rigueur de dormir avec lui, de toute façon je n’avais pas le courage de me bouger pour aller emprunter le canapé. Les idées gênantes qui auraient pu d’ordinaire surgir dans ma tête à dormir à une proximité pareil avec un homme ne m’effleurèrent même pas l’esprit cette fois-ci. Je n’y réfléchissais même pas en réalité, trouvant cela naturel. Assise sur le rebord du lit, je retirais mon jean qui me gênait et l’amas de tissu blanc et rouge qui me servait encore de t-shirt puis me glissait sous les draps en retenant un gémissement de douleur quand mon épaule toucha le matelas. Je lâchais d’une petite voix fatiguée en enfouissant mon visage dans l’oreiller, roulée en boule à la manière d’un chat.

"Dors bien …"


Déjà entrainée à la limite de l’inconscience par l’insidieuse Morphée, j’eus tout juste le temps d’entendre sa mise en garde et ne pus m’empêcher de sourire, trouvant malgré tout la force de lui rétorquer.

"Je suis morte de trouille …"

Quelques secondes plus tard, le sommeil m’avait déjà attiré dans ses filets alors que j’aspirais plus que tout à me reposer. Bien vite pourtant, je me débarrassais du drap dans mon sommeil, le front couvert de sueur. Ce ne fut pas vraiment aussi reposant que je l’avais espéré, les cauchemars ne trouvèrent rien de mieux que de venir me tenir compagnie cette nuit-là, rendue plus foisonnant grâce à mon imagination débordant d’alcool. Les monstres s’entremêlaient aux éclairs alchimiques, transperçant le peu de personnes qui m’étaient chères. Ma mère pointa le bout de son nez alors que ça faisait des années que je n’avais plus repensée à elle. En compagnie du généralissime qui tranchait sauvagement les victimes lui faisant face, elle riait aux éclats devant le massacre, décorée de parures somptueuses, ses talons baignant dans l’hémoglobine des victimes. Ce rire affreux me réveilla brutalement, en nage, emmêlés dans le drap. Tremblante, je plaquais mes mains sur mes oreilles comme si ce simple geste pouvoir faire cesser l’écho de ce rire dans ma tête. Ce geste me tira un gémissement de souffrance, j’avais oublié l’état de mon épaule. J’attendis que me respiration se calme en restant ainsi, les yeux clos. Je savais que les songes n’avaient pas forcément de signification, mais celui-là était bien trop marquant, trop malsain.

Rouvrant enfin les yeux, je jetais un coup d’œil de l’autre côté du lit où Lil semblait paisiblement dormir. Désireuse de ne pas le réveiller, je ramassais rapidement mon t-shirt sali au sol et le passais sur mon dos avant de descendre du lit en chancelant légèrement d’avoir été trop vite. Sur la pointe des pieds, je traversais la pièce et me mis en quête de la salle de bain avec toute la discrétion dont j’étais capable. Une tentative infructueuse, la seconde fut la bonne. J’attendais d’avoir fermée la porte pour pouvoir allumer la lumière, et me diriger vers le lavabo. Je restais bien quelques minutes à me rafraichir le visage à coup d’eau, désireuse de faire passer cette fièvre, ce je ne sais quoi qui me rendait mal. En relevant la tête, je croisais mon visage dans le miroir et restais quelques secondes à l’observer. La marque des doigts du brun était bien visible sur ma gorge, j’avais les yeux cernés et le visage bien plus pâle que d’ordinaire, presque maladif. Non, c’était sûr, ce n’était pas demain que j’irais faire le marathon. Curieuse, je me détournais légèrement pour observer le travail du jeune homme sur mon épaule et fut forcée de reconnaitre qu’il s’était bien débrouillé. En fait, lui et Rei s’était bien débrouillés, sans eux, j’aurais déjà probablement rejoins mon oncle. En repensant à lui, je dessinais un cercle simple dans les gouttes d’eau restantes à l’intérieur du lavabo, l’observais quelques secondes puis l’effaçais et entrepris de retourner au lit. Lumière éteinte, je refis le chemin inverse en manquant de louper la chambre, pourtant l’appartement n’avait rien de complexe, j’étais juste tête en l’air. Refermant doucement la porte une fois à l’intérieur, je me débarrassais à nouveau de mon haut et retournais me blottir sous les draps frais désormais, non sans jeter un regard à la fois amusé et tendre au garçon qui ne semblait se soucier de rien, le visage pour une fois détendu dans son sommeil. C’était bien plus agréable de le voir ainsi que les traits tirés par l’inquiétude.

Une fois de plus, je ne mis guère longtemps à somnoler. Néanmoins, la chaleur ne m’avait pas totalement quittée, et dans un réflexe instinctif, je me blottis contre l’épaule fraiche du garçon avec un soupir d’aise. Pour replonger dans un sommeil cette fois sans rêves, totalement réparateur, et ce jusqu’au lendemain matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Juste une mise au point ♪   

Revenir en haut Aller en bas
 

Juste une mise au point ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [Libre] Une petite mise au point s'impose !
» Juste une mise au point [Alex - Terminé]
» Juste une mise au point- Lily-Rose
» [INTRIGUE] Juste une mise au point
» « Si tu pouvais seulement savoir à quel point tu me manques et que je suis perdue sans toi... » Aidan & Savannah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal alchemist ::  :: Les Rps terminés ou abandonnés-