Partagez | 
 

 Event n°1 : Groupe 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

■ Mes messages : 363
■ Localisation : ~ Loin de toi ~

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités :
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Event n°1 : Groupe 2   Dim 27 Mai - 16:22

Groupe 2: Anjuu, Alphonse Elric, Mack Zaska, Pride L'ordre ne regarde que vous.

Pride se trouve dans l'ombre d'une ruelle sous sa forme inhumaine en attente d’information sur la situation. Alphonse se retrouve séparé du Colonel Mustang et des autres lorsqu'il entend l'explosion. Sur place il tombe nez à nez avec une Ishval en proie à une rouquine...
L'explosion se trouve à une centaine de métre, des membres de l'Organisation 0 trainent dans le coin.

(Alphonse Elric peut être joué par vous dans vos réponses, dans le cas contraire un PNJ s'en chargera)
Ce contexte n'est pas obligatoire, c'est une idée pour débuter.

Bon courage ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fmaleretour.asiafreeforum.com
Angelica/Anjuu/Chiara
~ Âme damnée de Wayne ~
avatar

■ Mes messages : 83
■ Age : 21
■ Localisation : quelque part... derrière toi peut-être?

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Initiée
■ Capacités : Musicienne/chimère ailée
■ Barre D'XP:
22/1200  (22/1200)

MessageSujet: Re: Event n°1 : Groupe 2   Lun 28 Mai - 19:42

Doucement, presque timidement, le parfum suave du sang s'était propagé dans toute la ville. Le ciel gris préparant l'orage était imprégné de cette odeur unie à celle de la pluie battante qui n'allait pas tarder à se déverser sur central. Le vent s'était tut après l’immense souffle violent qu'avait produit l'explosion au cœur de la ville et seul les cris de peur des passants. Un rire féminin et sinistre éclata entre deux rues, alors que l'un de ces pauvres innocents fuyant l'explosion expirait enfin contre le mur gris et sale d'une habitation de fortune. Ce rire légèrement sensuelle, s'il avait été plus grave, aurait effrayé plus d'une victime, mais au même moment, la dite victime rendait l'âme. La peau du nouveau cadavre était diaphane, presque translucide, et l'homme, car manifestement, s'en été un, vidé de son sang. Le pauvre homme conserverait à jamais cette expression de pure horreur sur son visage, et à cette pensée, le rire lugubre redoubla d'intensité. La meurtrière se leva et se détacha de l'étreinte mortelle qu'elle avait offerte à l'homme, un sourire carnassier sur les lèvres, et les perles carmines coulant le long de son menton. D'un geste négligent, elle essuya son menton avec la manche de soie blanche et fixa le ciel de son regard émeraude. Un autre ricanement quitta ses lèvres alors qu'elle même s'éloigner de l'endroit où elle venait de commettre son méfait. Elle inspira fortement, et déploya ses ailes, apercevant au loin un enfant qui serait surement un futur macchabée, puis sortit ses crocs. Sa robe blanche et immaculée ne l'était déjà plus depuis environ trois heures, soit depuis que les hostilités avaient débutés un peu plus haut dans Central. La chevelure rousse était, elle, totalement intacte, luisant presque de cette aura monstrueuse qui émanait de la créature assoiffée de sang. Elle flotta un temps, regardant avec une certaine avidité l'enfant apeuré qui lui servirait de dessert, et fondit sur lui tel un rapace sur sa proie. Et en à peine dix minutes, le bambin mourrait à son tour, vidé de toute hémoglobines, sa meurtrière ayant fait un véritable carnage sur le dédale de béton, et sous ses pieds reposait des centaines d'éclaboussures carmines.

"Hmm... Dommage, tu n'auras pas duré longtemps..." S'exclama la tueuse en se léchant les lèvres, récupérant le flot carmin qui les recouvraient.

Les deux âmes internes qui observaient ce funèbre théâtre était horrifiées et consternées. Trois âmes pour un corps, et seule l'une d'elle avait cette passion du meurtre. Celle-ci, dans le corps d'une enfant alchimique, porter toujours le même nom. Celui d'une femme au charme fou et au talent incroyable de violoniste, cette créature autrefois adorée et désormais tueuse de sang froid : Chiara Farell. La jeune femme regarda avec effarement sa sublime robe de soie blanche, tachée de sang, et soupira. Encore une fois, elle n'avait pas pu s’empêcher de jouer avec son repas, et encore une fois, sa belle robe blanche était recouverte d'hémoglobine. La rouquine eut un temps d'arrêt, avant de rire à nouveau de cette manière sardonique, et de fixer presque avec amour le cadavre de l'enfant qui fut son repas. La plus jeunes des trois âmes referma ses mains sur son modeste corps spirituel, et fixant toujours cette violence incroyable que produisait son autre elle, des larmes scintillantes coulèrent lentement sur ses joues blêmes. Un bruit sur sa gauche attira l'attention de son autre elle, et et Anjuu leur fit signe de se tenir prête. Le sabre toujours accroché à sa ceinture de soie devenue, rouge, la chimère imparfaite le tira en douceur, laissa ses crocs se démarquer de ses lèvres, et ses griffes de la main droite vinrent s'attacher à sa position de combat. La ruelle était sombre, et l'ambiance qui y régner dangereuse, c'est pourquoi la créature sanglante se préparer à une attaque sortant de nulle part. En effet, l'explosion avait beau signifier le danger au loin, elle n'était surement pas la seule attaque qui se produirait dans la soirée, et le danger était partout. Un sourire carnassier étira ses lèvres alors qu'elle pointer l'horizon de son sabre, et qu'elle pouvait enfin reconnaitre le parfum de son assaillant. Un parfum qu'elle connaissait déjà, mais qui pour l'instant lui rester assez vague quant à l'identité de celui-ci.

-Hey bien, je suis surprise...

Simple, clair, et concis. De cette manière, elle pouvait sous-entendre avoir déjà reconnu la personne sans pour autant dévoiler la vérité. Donc, lorsque l'être se dévoilerait, elle aurait la certitude de son identité, et aurait caché son jeu tout du long, sans énormément parler. Chiara n'aimait pas s'étendre dans de longues paroles, et en fait, elle n'aimait pas trop causé à ses repas. C'est vrai, elle adorait qu'ils se débattent, c'était beaucoup plus drôle, mais leur parler... Pour dire quoi au juste? "Je vais te manger, ça va faire mal, et il y aura plein de sang partout, mais j'aime le gaspillage"Non, définitivement non, elle n'aimait pas gaspiller sa salive pour rien, plus maintenant. La rouquine à la longue chevelure et au regard d’émeraude délaissa son précieux encas et recula de quelques pas, apercevant enfin ce qui la gênait dans cette présence. Il y avait, au coin de l'allée, sous un lampadaire bien usé par le temps, une ombre. Filandreuse, étrange, surnaturelle, et se mouvant jusqu’à elle comme un reptile dont le susurrement langoureux tuerait sur place. Aucune crainte ne se lisait sur le visage de la musicienne sanglante, en revanche, elle était en effet surprise de reconnaitre l'essence d'une personne qu'elle connaissait sous cette forme. Alors comme ça, Selim Bradley pouvait se mouvoir sous une forme d'ombre persistante dont un œil central se formerait? Ainsi donc, voilà comment il avait su qu'elle espionnait leur demeure lorsque cette stupide gamine avait voulut jouer dans le jardin. Un étrange sourire fleurit sur les lèvres rouge de la chimère alors qu'elle rangeait son sabre dans son fourreau, et posa une main carmine sur sa hanche. Ainsi posée, elle pouvait jouer de ses charmes mortels sur tous... Hormis ceux que ses autres Elle désirait, mais qu'importe, elle s'en fichait. Aujourd'hui aurait lieu un bain de sang, elle le savait, elle l'avait déjà entamée sans attendre quiconque. En revanche, malgré son unique œil, l'odeur qui s’échappait de lui prouvait qu'il veillait au grain, donc, il savait, c'était obligé. Il devait être au courant des événements, et surement du pourquoi cette explosion en plein milieu de la ville.

" Tien, tien, je n'aurais cru pas te revoir dans un tel lieu... qui plus est, aussi tachée de sang et avec un cadavre d'enfant en plus, je ne t'imaginais pas capable de tuer avec autant de sang froid"

"Et moi, que devrais-je dire en te voyant sous cette forme immatérielle, Selim? Je supposes que toi, tu sais ce qu'il se passe en ce moment... n'est-ce pas?" Répondit-elle du tac au tac, sa voix bien plus rauque que la douce enfant dont il parlait.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 656
■ Age : 29
■ Localisation : ne te tourne pas... car ton ombre pourrait s'en prendre a toi... vu que je suis toujours dedans...

Feuille de Compétence
■ Niveau: Homonculus (= confirmé)
■ Capacités : se servir de l'ombre comme une arme
■ Barre D'XP:
1200/1200  (1200/1200)

MessageSujet: Re: Event n°1 : Groupe 2   Mer 30 Mai - 19:32

L'ombre... Oui l'ombre... voila une chose qui faisait peur a nombre de gens, bien sur des enfants, mais aussi a certains adultes, bien que la plus part du temps en grandissant la peur de l'ombre et du noir ne se faisait plus ressentir... Pourtant nombre de chose vivait dans cette ombres, des choses d'une cruauté et d'une dangerosité extrême... L'une des choses n'était pas le Croque Mitaine, comme le croyait les enfants mais autre chose de bien pire, si bien que certaines personne mourait avec de la peur dans le regard et dans le cœur, quant ils découvraient ce qui se cachait dans cette ombre. Il fallait faire attention a ce qui se passait dans l'ombre, car a Amestris il fallait toujours surveiller ces arrière car il pouvait arriver que l'ombre s'en prennent d'un coup a la personne, ou que l'ombre qui entourait les gens engloutissent leur corps au point que on ne les revoyait jamais, car dans cette ombre vivait un monstre d'un sadisme et d'une cruauté sans égal nommer Pride...

Pride était l'homonculus originel comme il aimait lui même se nommer au gens qui le rencontrait avant de les découper en morceaux ou de les démembrer et de les regarder mourir en riant. Il ne se battait que très rarement, et a vrais dire, n'aimait pas vraiment ce battre, et était surtout charger de missions d'espionnage et pour cause, il avait une capacité que les autres membres de sa petite famille n'avaient pas et qui faisait que pour l'espionnage c'était un expert au même titre que son petit frère Envy qui pouvait changer d'apparence a volonté, mais pour Pride c'était différent, mais pour l'heure on ne le chargeait pas d'espionnage mais de surveillance, car oui Pride devait jouer la nounou. Il devait surveiller son petit frère, ce gros balourd de Sloth. Cela gonflait Pride au plus haut point, mais son père lui avait demander alors il obéissait sans rien demander, mais il était vrais que si Pride ne le surveillait pas ce gros pouf allait s'endormir dans un coin sans continuer son travail, même si il savait qu'il lui faisait assez peur pour pouvoir le laisser parfois se débrouiller. Apres tout il y avait une autre personne qui surveillait, son dit père, oui ce cher Wrath ou comme il se faisait nommer King Bradley. Pride devait le surveiller et avertir père des faits et geste de ce cher généralissime, mais en fait c'était le seul membre de sa famille que Pride appréciait vraiment, et avec qui il aimait parler...

Seulement la pour le moment, une chose occupait Pride, une chose assez importante en fait, bien sur il avait apprit que sa petite famille avait tué un militaire d'ont il avait littéralement oublié le nom, mais bon peu importe, a ce qu'il en avait apprit, ce militaire avait découvert la vérité sur leur projets, alors autant qu'il meurt, mais le souci était que l'autre militaire condamner pour le meurtre c'était enfuie et avec un abrutis d'un laboratoire en plus! Mais bordel, sa famille était vraiment incapable, mais comble du pire, des alchimistes d'états et des militaires a ce qu'il en savait était entrez dans un laboratoire et dans les sous sol et il en avait fallut de peut pour qu’ils trouvent leur repères, mais franchement, a quoi ils jouaient ces andouilles, cette pouf de Lust, ce gros lard de Gluttony et cette petite merde d'Envy, franchement... C'est pour cela, que Pride c'était rendue a la surface d'Amestris pour allez voir...

Il était actuellement dans les rue calme de la ville d'Amestris, a attendre d'obtenir plus d'information, car il savait que la, il n'y allait avoir personne pour aller le déranger, quant il entendit le bruit effroyable d'une explosion, et se demanda ce qui se passait, était ce un de ces andouilles de sa famille qui avait fait cela, non, ce n'était pas possible, ils étaient peut être con et inutile, mais ils savaient qu'ils devaient agir dans l'ombre, pas en faisant tout exploser, et se montrant a tout le monde, ce qui voulait dire, que quelqu'un d'autre était dans le coup... Mais qui? La était la question qui était entrain de trotter dans la tête de Pride, et alors qu'il allait se diriger vers le lieu de l'explosion pour en savoir plus, il se stoppa d'un coup car il avait vu quelque chose, ce n'était pas la jeune femme vêtue d'une robe de soie blanche couvert de sang, mais le cadavre de l'enfant derriere. Il était pas difficile de comprendre que c'était cette femme qui l'avait fait, pourtant, elle n'avait pas l'apparence d'une humaine, c'était une chimère, a ce que put reconnaitre Pride, mais une du laboratoire, que faisait elle ici dans ce cas, ou alors une qui obéissait a cette abrutis de Greed, et avait survécut au massacre de ce bar pourrie, non ce n'était pas cela, quant d'un coup il la reconnue, oui il l'avait déjà vue, elle avait essayer d'entrer dans le jardin de la résidence de son petit frère Wrath, et Pride ayant sentit son approche l'avait d'abord observer avant d'aller la voir sous son apparence d'enfant et de se présenter comme Selim, elle se nommait Anjuu, a ce qu'il s'en souvenait, mais il se souvenait pas de l'avoir déjà vu tuer quelqu'un, amusant... Pour preuve que l'on ne pouvait juger les gens juste a leurs apparence, alors qu'il comptait rester la ou il était à l'observer, d'un coup elle prit la parole:

-Hey bien, je suis surprise...

Cette simple phrase anodine fit réagir Pride, donc elle savait qu'il était la, amusant, il était rare qu'il se montre au gens, sauf quant il les tuait, mais pour cette fois, il allait faire une exception, il allait se montrer a elle, et en fonction de ce qui allait se passer, il allait la tuer peut être... et d'un coup, une chose assez bizarre commença a arriver, une chose qui si quelqu'un l'avait vu aurait trouver cela surprenant et même inquiétant, dans l'ombre d'un vieux lampadaire user, il y avait pas un homme qui avançait dans l'ombre, non, c'était l'ombre qui était entrain de s'étendre. De long filament noir, tel des serpents, avançait lentement se servant de la lumière du lampadaire pour grandir, et bien que pour le moment Pride etait limitèe a cette faible lumière, bientôt il y en aurait bien plus, et il pourrait s'étendre encore plus. Alors que l'Ombre de Pride avançait doucement, d'un coup l'ombre se fendit en deux formant un rictus emplit de cruauté et de sadisme, comme si l'ombre avait décider de sourire, quant un œil apparut au dessus de ce rictus cruel puis une voix venant de l'ombre qui continuait de sourire, sans que rien ne bouge dit:

" Tien, tien, je n'aurais cru pas te revoir dans un tel lieu... qui plus est, aussi tachée de sang et avec un cadavre d'enfant en plus, je ne t'imaginais pas capable de tuer avec autant de sang froid"

Pride se demandait si elle allait le reconnaitre mais c'était presque impossible, elle l'avait vu sous sa forme humaine, pas sous sa vrais forme cette forme d'ombre, quant alors qu'il continuait à s'étendre, d'un coup d'autres yeux apparurent a diverses endroit, ce qui commençait à faire vraiment un truc assez ignoble a voir, quant cette femme, fit une chose qui surprit Pride, elle lui répondit du tac au tac en disant:

"Et moi, que devrais-je dire en te voyant sous cette forme immatérielle, Selim? Je suppose que toi, tu sais ce qu'il se passe en ce moment... n'est-ce pas?"

En entendant cela, le sourire de Pride s'élargit encore plus, alors elle l'avait reconnue très drôle, vraiment très drôle, mais il y avait un truc qui était assez bizarre, sa voix, elle était plus rauque que quant il c'était rencontrer, qu’esse que cela voulait dire? encore un mystère à résoudre, mais il verrait ça plus tard, pour l'heure le rictus de Pride s'agrandit encore plus et il lui répondit:

"Je vois que tu ma reconnue, mais Selim n'est que mon surnom, en fait je suis l'homonculus originel je me nomme Pride, mais tu peux continuer à me nommer Selim si cela t'amuse, quant a ceux qui se passe, peut être que je sais, ou peut être pas... Mais et toi que fais tu la exactement, tu ne va pas me faire croire, que tu es venue la juste pour tuer ce pauvre gosse quant même..."

Il continuait de la regarder, avec ces yeux et son rictus, quant alors qu'il continuait d'avancer vers elle, d'un coup il remarqua quelqu'un, une autre personne un peu plus loin, il ne voyait pas bien qui c'était de la ou il était mais cette personne approchait, amusant, une victime potentiel pour Pride, car il n'allait pas laisser quelqu'un le voir et partir en vie, ça non c'était hors de question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 363
■ Localisation : ~ Loin de toi ~

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités :
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Event n°1 : Groupe 2   Mar 5 Juin - 17:03

Afin de ne pas bloquer l'Event, vous avez le droit de sauter le tour de Mack Zaska.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fmaleretour.asiafreeforum.com
Angelica/Anjuu/Chiara
~ Âme damnée de Wayne ~
avatar

■ Mes messages : 83
■ Age : 21
■ Localisation : quelque part... derrière toi peut-être?

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Initiée
■ Capacités : Musicienne/chimère ailée
■ Barre D'XP:
22/1200  (22/1200)

MessageSujet: Re: Event n°1 : Groupe 2   Mar 5 Juin - 20:49

La créature ténébreuse sembla sourire...

"Je vois que tu m'as reconnue, mais Selim n'est que mon surnom, en fait je suis l'homonculus originel je me nomme Pride, mais tu peux continuer à me nommer Selim si cela t'amuse, quant a ce qui se passe, peut être que je sais, ou peut être pas... Mais et toi que fais tu là exactement, tu ne vas pas me faire croire, que tu es venue la juste pour tuer ce pauvre gosse quand même..."

L'ombre s'étendait toujours plus, fournissant de nouvelles pupilles à sa noirceur, tandis que la chimère imparfaite faisait des aléas entre la dépouille de son repas et son interlocuteur. Le sourire de celui-ci s'allongea, tandis que Chiara se lécher les lèvres, elle s'ennuyait depuis des mois, et quand enfin elle pouvait agir, quelque chose d'amusant et pourtant inconnu survenait. En revanche, elle ignorait quoi. La première effluves de sang non humain l'avait percuté plusieurs heures auparavant, et l'explosion avait mit un terme à ses doutes quant au fait que tout était normal. Cependant, rien n'avait sembler changer dans l'atmosphère, enfin, jusqu’à ce que les gens se mettent à courir dans tous les sens, affoler, et change brusquement de direction en tombant sur la vierge ensanglantée qu'elle s’efforcer de reproduire à la perfection. L'être qui lui faisait face... Ou plutôt la fixer d'en bas? Se mouvait vers elle, comme un serpent ramperait sur le sable doré et brulant d'une plage ou d'un désert. Elle s'étira doucement, son dos frêle craqua, et des étincelles apparurent alors que dans un son sinistre, elle replaçait quelque chose en elle. Un autre vacarme survint alors que deux ailes macabre et filandreuse surgissait de son dos pâle. Le haut de ces appendice était courbé, et un os, semblable à un croc, en composait le sommet. Ces ailes étaient sombres, la membrane était grisée, un peu translucide, tandis que la partie musculaire restait noire. Une fois totalement sortie de son corps, les ailes se replièrent un peu, et la chimère imparfaite envoya un sourire presque dément à l'homonculus qui jonchait le sol. S'il voulait, elle le savait, ses bras ténébreux l'enlacerait doucement jusqu’à ce que mort s'en suive, et cette idée là ne l’effrayer pas une seconde. Chiara appréciait le danger depuis sa pseudo mort, et la présence de cet être, proche d'elle, capable de l'étouffer en quelques micro-seconde, lui plaisait. Cette sensation lorsque l'adrénaline est au plus haut, que la peur envahit son bas-ventre comme l'acte, tout était là pour satisfaire ses désirs de sangs.

"Pride... L'orgueil... Un beau nom pour un être délicieusement mortel... Mais je m'égare il me semble... En effet, je ne suis pas là pour ce pauvre gosse... Pas que lui en tout cas, disons qu'habituellement, la propriétaire de ce corps ne me laisse que très peu l'occasion de jouer, et qu'aujourd'hui, j'ai eut le droit..." Chiara soupira un instant de plaisir, cet être était infiniment mauvais, et elle adorait sa présence, étrange n'est-ce pas? "Alors, Pride, as-tu une idée pour faire passer le temps?"

Son sourire s'élargit alors qu'une perle de sang, présente auparavant dans ses cheveux, vint quitter sa chevelure rousse pour glisser sur sa nuque en douceur. Effleurant sa peau de porcelaine, y laissant un adorable sillon carmin sur son passage, alors qu'elle se glissait sur son buste et disparaissait entre ses deux seins, toujours emprisonnée dans cette robe blanche. La chimère imparfaite se baissa pour être plus proche de celui que son autre "elle" connaissait sous le nom de Selim Bradley, et effleura du bout de ses doigts ensanglantés et frêle la masse sombre qu'il formé, presque affectueusement à travers une caresse quasi-inexistante. Elle se demandait s'il était possible qu'il puisse la toucher en étant immatériel, et si oui, une bonne centaine d'idées, toutes plus douteuses les unes que les autres, vinrent orner son esprit de vision peu chaste. Un sourire carnassier se dessina sur ses lèvres alors que l'odeur de la peur assaillait ses narines. Elle releva ses yeux d’émeraude vers le fond de la rue, et aperçut au loin une silhouette fuyante. Inutile de dire que son ventre grogna à nouveau, réclamant le sang de cette pauvre ingénue qui se promenait dans les parages, mais pouvait elle se jeter sur sa victime comme un vulgaire animal alors qu'elle était en présence d'un être supérieur? La chimère renonça à toutes paroles lorsqu'elle croisa le regard narquois de l'être qui jonchait le sol, elle qui avait abandonné son passé, brulé spirituellement les images qui faisait d'elle une pauvre gamine aimante et éperdue, se sentant à nouveau aussi douce et innocente que ce qu'elle était autrefois. Pourtant, un frisson de plaisir parcourut son échine ailée, et elle se releva, saisissant comme une enfant la main sombre qui se tenait devant elle, la serrant doucement au creux de la sienne. La sensation que s'échappa de ce contact était des plus inhabituel. Chiara avait l'impression que sa main gelée sous la froidure de cet être, et en même temps, la faible étreinte lui brûler le bout des doigts avec une aisance déplorable. Étrange commenta d'ailleurs la chimère, sans pour autant lâcher cette main d'ombre dont le touché si particulier lui procurer des frissons étranges : ceux du meurtre...

Timidement, la voix enfantine d'une petite rousse s'insinua dans l'esprit de l'ancienne musicienne. Une voix implorante, douce, et apeurée, qui vint chatouiller ses nerfs avec une pression incroyable. Angelica réclamait son retour interne, elle ne voulait plus que le sang coulent à flot ainsi, elle voulait reprendre le corps qu'elle lui avait si gentiment céder. La tueuse grogna, et l'étreinte qu'elle portait sur la main obscure se desserra, la nuit les couvraient pour l'instant, mais là, elle ne voulait pas changer. Non, elle voulait continuer de jouer, elle voulait gouter encore une fois à cette luxure interdite et mortelle, ce ballet sanglant qu'elle formait avec sa victime. Chiara voulait encore sentir cette pauvre vie disparaitre entre ses doigts, implorer les cieux de lui venir en aide, l'implorer elle de la laisser en vie, comme lui l'avait fait avec elle plusieurs années auparavant, comme cet être infâme avait fait pour elle. Cependant, le corps appartenait en premier à l'enfant, et même si les deux autres pouvaient en disposer quelques fois, seule la petite avait plein pouvoir sur cette enveloppe vide. Seule l'enfant avait la capacité de choisir qui agirait à travers son corps, et c'est évidemment ce que Chiara haïssait chez cette stupide gamine. Elle ne put rien dire, et doucement, les yeux émeraude se vidèrent de toute conscience, devenant vague et vitreux, comme ceux d'un mort. Les bras retombèrent le long de son corps, alors que l'emprise sur la main obscure devenait inexistante et que le corps s'agenouiller sur le sol de béton. Des étincelles prirent d'assaut les mains frêle de ce corps inerte, délaissant les ongles rouge pour des griffes acérées, alors que la lueur habituelle revenait à grands pas, délaissant cette animosité grandissante provenant de l'âme de la plus adulte d'elles trois. Elle prit une grande inspiration, la silhouette avait pour l'instant disparue au loin, et elle ne sentait plus son odeur non plus. Angelica se releva, remarquant enfin que Pride était là, la fixant de son œil central et noir.

L'homonculus était ce qui se rapprochait le plus d'un ami, et d'un être qui lui ressemble, elle le savait. Elle connaissait les homonculus depuis sa création, parce qu'elle les avaient étudiés pendant ses premiers échanges avec les fous furieux d'alchimistes qui tentaient de créer un être surhumain en l'utilisant comme cobaye. Cela n'avait pas fonctionné, et le résultat était qu'elle avait grandit prématurément et obtenus la présence de deux personnes en plus de sa conscience. Ce n'était pas forcément facile non plus, pourtant, le peu qu'elle avait passé en compagnie de l'être immatériel qui gisait au sol près d'elle, soit environ toute une après-midi, avait été un moment fabuleux à ses yeux de créature imparfaite et solitaire. Évidemment, le fait qu'elle sache pour lui la mettait en danger, parce qu'il pouvait la soupçonner, mais elle même n'était pas tout à fait normale non plus, et elle n'était qu'une vulgaire chimère, même si parfois, elle aurait bien aimer. Elle soupira une nouvelle fois, ils étaient seuls pour l'instant, et elle savait que cela n'allait pas durer très longtemps. C'était un peu comme la période entre le rêve et l'éveil, cette période ou la vérité est tentante, et où tout se joue, elle n'avait pas de camp, elle le savait, elle défendait uniquement ceux qui lui étaient chers. Étrange doctrine pour une pauvre chimère seule et imparfaite, mais c'était ainsi, et la rouquine chercha des yeux le possible visage de l'homonculus Pride en sa mémoire. Revoyant son visage juvénile et pourtant dangereux, ses traits enfantins et sournois, sa chevelure brune en bataille, et ses yeux brun, unis dans une sorte de couleur pourpre presque invisible. Cet enfant qu'elle avait croisé alors qu'elle espionner Bradley pour le compte de Hankeye. Dommage, elle ne savait pas trop quoi faire sur le moment, si ce n'est regarder le ciel et prier pour que la mort soit rapide. Elle savait que sa création était connue de bon nombres de grands alchimistes, mais aussi des créatures formées par ces alchimistes, mais lui, Homonculus originel, la connaissait-il?

"Je... Pride... En tant qu'homonculus, vous devez savoir ce qu'il se passe en ce moment, et moi, en tant qu'Enfant de tous les silences, je me dois de vous aidez dans votre tache, quelle qu'elle soit. Nous sommes trop semblable pour nous oublier..." elle ne finit pas sa phrase et embrocha le pauvre humain qui s'était aventurer trop près d'eux, elle l'avait sentie approcher, mais c'était retenue, le temps de parler clairement. L'homme, les yeux exhorter, vit son sang disparaitre dans cette bouche fine et délicate avant de mourir à son tour. Et Angelica compta, en trois heures, elle avait tuer 4 personnes. La bataille avec les humains ne faisait que commencer pour elle. "Pensez-vous... Penses-tu qu'il soit possible de prendre mon corps comme hôte? nous irons plus vite à voir ce qui se passe..." Elle hésitait un peu, Lhomonculus comprendrait-il qu'elle demandait simplement qu'il s'empare de son ombre, ou de ses membres, pour qu'elle puisse voler jusqu’à l'endroit ou se tenait tout le vacarme?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 656
■ Age : 29
■ Localisation : ne te tourne pas... car ton ombre pourrait s'en prendre a toi... vu que je suis toujours dedans...

Feuille de Compétence
■ Niveau: Homonculus (= confirmé)
■ Capacités : se servir de l'ombre comme une arme
■ Barre D'XP:
1200/1200  (1200/1200)

MessageSujet: Re: Event n°1 : Groupe 2   Jeu 7 Juin - 20:48




La peur... oui la peur... Pour certains, c'était un sentiment terrible, qui les poussait a voir leur jambes trembler et a fuir voyant une menace approcher, pour Pride qui ne connaissait que l'orgueil, la peur était une chose qui lui était complètement inconnue et a vrais dire ce n'était qu'un mot pour lui, pourtant du fait de cette explosion, la peur était palpable dans l'air, nombre de gens fuyais et criait, Pride pouvait les entendre et pour cause celui-ci était capable de se rendre partout ou il y avait de l'ombre dans Amestris en un clin d'œil alors oui la peur, il la voyait bien. Il se demandait toujours qu'elle était la cause de cette explosion ou qui l'avait provoquer, bien sur d'habitude il ne se serait pas embêter, il aurait tuer cette chimère et se serais barrer pour aller voir, mais un truc l'empêchait de le faire, une petite voix en lui, lui suppliait de rester avec elle et c'est ce qu'il faisait continuant de grandir au fur et a mesure que l'obscurité prenait la ville, telle un serpent s'approchant de sa proie, Pride était entrain d'avancer vers Anjuu, doucement...

En fait en plus de la drôle de voix qui lui demandait de ne pas lui faire de mal, Pride voulait en savoir plus sur elle, pourquoi avoir espionné son petit frère, qui l'avait envoyé, pour qu'elle raison? Bien sur, il aurait pus la torturer pour savoir cela, mais il ne voulait pas, il sentait un truc étrange, comme-ci elle pouvait être dangereux pour lui, en plus de cela, il c'était bien amuser quant elle était venue dans son jardin mais il y avait un truc de différent quelque chose de plus... bestial cruel, comme-ci c'était une tueuse de sang froid qu'il avait en face de lui, et non la petite qu'il avait rencontrer et d'un coup sans qu'il ne comprenne pourquoi, il entendit des craquement terrible dans le dos de cette chimère et des ailes avec des crochet sur le haut, une membrane grise un peu translucide apparut dans son dos, donc elle pouvait voler amusant vraiment amusant...

"Pride... L'orgueil... Un beau nom pour un être délicieusement mortel... Mais je m'égare il me semble... En effet, je ne suis pas là pour ce pauvre gosse... Pas que lui en tout cas, disons qu'habituellement, la propriétaire de ce corps ne me laisse que très peu l'occasion de jouer, et qu'aujourd'hui, j'ai eut le droit..."

Telle fut sa réponse a la question que Pride avait posée, celui-ci continua de sourire, et d'un coup explosa de rire, on aurait pus croire qu'il se moquait, mais il en était rien, il venait enfin de comprendre, cette femme ou plus tôt cette chimère était un peu comme lui alors, elle avait plusieurs âme mais combien? au moins deux a ce qu'il put en juger, surprenant... il avait pourtant apprit que ce genre de chimère dite ratée ou imparfaite avait toute été éliminé, alors pourquoi elle était la, au moins une avait survécut oui c'était très marrant se dit Pride quant il l'entendit soupirer:

Alors, Pride, as-tu une idée pour faire passer le temps?"

Le sourire de l'ombre s'élargit encore plus, des idées pour faire passer le temps? Oh mais il en avait pleins, mais il n'était pas sur que ces idée lui plairait, alors que l'ombre continuait de s'étendre, d'un coup des petites mains se mirent a avancer doucement, vers Anjuu, quant il la vit se pencher pour se mettre a sa hauteur, et Pride cessa immédiatement de grandir, observant cette femme qui tendit la main doucement et fit semblant de la toucher, semblant non... elle hésitait, elle se demandait si elle pouvait le toucher, c'était surtout ça, mais pouvait elle s'imaginer que oui, il était possible de le toucher et que même lui était capable si l'envie lui en prenait de la toucher et même de la découper ou de la dévorer ou pire encore... Pourtant Pride ne fit aucun geste bien au contraire, il voulait voir ce que cette femme allait faire, quant elle lui prit une de ces petites mains former par l'ombre, et Pride ne fit aucun geste pour se décrocher de cette main, bien au contraire, il resta la sans bouger, bien sur il aurait put lui arracher la main d'un coup, il aurait même put monter le long de son avant bras et lui trancher a l'articulation, ou lui trancher le bras ou pire, la prendre en entier et la mettre en pièce de sorte, que personne ne la retrouve ou encore pire, la transpercer et acquérir tout ces souvenirs et connaissance pour savoir ce qu'elle faisait la, et pourquoi elle était venue dans le jardin de son petit frère Wrath, la était le pouvoir de Pride, son ombre pouvait tout perforer de la plus fine feuille de papier au métal le plus dure, mais il y avait une chose, une seul qu'il ne pouvait atteindre et percer ce foutue bouclier de ce petit con de Greed, mais maintenant qu'il n'était plus la, il n'y avait plus de problème...

Pride continuait de regarder cette femme, son sourire toujours présent sur cette ombre monstrueuse et démoniaque qui avait fini de grandir pour le moment, quant il vit d'un coup le corps de Anjuu devenir vide sans vie, ces yeux devaient vitreux comme-ci elle venait de mourir, et Pride recula en se rétractant doucement, car il ne savait pas ce qui était entrain de se produire, était elle prêt a attaquer, se battre contre lui, elle était vraiment stupide dans ce cas, mais bien que Pride habituellement aurait pas hésiter a s'en prendre a elle le 1er, il n'en fit rien, attendant de voir ce qu'elle allait faire ou ce qui était entrain de lui arriver, car il ne comprenait pas vraiment, quant d'un coup il vit que les ongles rouge avait changer remplacer par des griffes acérées, et Pride ne semblait plus l'intéresser, quant elle le regarda de nouveau de son regard plein de vie, et Pride comprit que son âme avait encore changer, donc il avait raison, ils étaient au moins deux, il continuait de l'observer doucement elle savait qui il était, elle était donc une menace pour lui, mais en même temps, ce qu'il avait découvert sur elle l'avait captiver, elle était comme lui, c'était une tueuse de sang froid, une criminelle comme lui, il était prêt a la tuer, mais pourtant il ne voulait pas, quelque chose en lui l'en empêchait, c'est pourquoi il ne fit rien et d'un coup elle prit la parole:

"Je... Pride... En tant qu'homonculus, vous devez savoir ce qu'il se passe en ce moment, et moi, en tant qu'Enfant de tous les silences, je me dois de vous aidez dans votre tache, quelle qu'elle soit. Nous sommes trop semblable pour nous oublier..."

Pride lui ne répondit rien, il continuait d'observer cette chimère qu'il connaissait sous le nom de Anjuu son esprit tournant a mille a l'heure, car il avait déjà entendu se nom de "enfant de tout les silence" et il s'en souvint âpres, c'était une chimère qu'ils avaient tenter de crée comme lui avec un pierre philosophale mais ça avait échouer, puis sa petite famille était née juste âpres, c'était donc elle qui avait servit de modèle si on pouvait dire, et bien elle avait raison, ils étaient effectivement trop semblable pour s'oublier, Pride était content de rencontrer c'elle qu'il avait crut mort depuis longtemps, il ne pouvait la laisser vivre, mais dans le même temps, il ne voulait pas la tuer, en fait il ne pouvait pas, quelque chose en lui le poussait a ne pas le faire, et d'un coup, son ombre se changea en pointe et fonça non pas sur Anjuu mais sur l'homme qui était derriere mais elle se retourna et le mordit, d'un coup, et Pride se stoppa sans bouger faisant disparaitre sa pointe laissant la petite tuer cette homme vu qu'elle semblait vouloir le faire. Il la laissa tuer le pauvre homme qui fini par s'effondrer au sol vider de son sang, quant elle reprit âpres cela:

"Pensez-vous... Penses-tu qu'il soit possible de prendre mon corps comme hôte? nous irons plus vite à voir ce qui se passe..."

Pride la regarda faisant un grand sourire, bien sur qu'il pouvait, il pouvait même lire dans son esprit, mais cela il ne se permettrait pas de le faire, quant il dit toujours avec un rictus mortelle:

"Sachez tres chères, que je peux allez ou je veux quant je veux sous cette forme, tant qu'il y a de l'ombre je peux y aller, mais puisque vous me le proposer si gentiment, et bien j'accepte."

La dernière partie de la phrase était sortie de la bouche de Pride, d'un coup, il n'avait pas voulu lui dire sur le coup, mais c'était vraiment sortit tout seul, et d'un coup lentement telle un serpent entourant sa proie, il se mit a monter doucement sur les jambes d'Anjuu sans pour autant lui faire quoi que ce soit, il faisait pour la 1ère fois confiance a quelqu'un d'autre que lui même, puis quant toute l'ombre fut monter sur son nouveau moyen de transport, assez spécial si il pouvait dire, il reprit:

"Je suis prêt on peut y allez, et je tiens à dire autre chose, si un jour tu veux me revoir sous cette forme appelle moi je viendrais ou au pire viens me voir chez King Bradley et je t'accueillerais avec mon corps enfantin avec plaisir..."

Pride ne savait pas pourquoi il lui avait dit ça, mais il sentait qu'il pouvait sans gène, pour le moment, il pouvait encore s'en prendre a elle si besoin était, mais bientôt il savait qu'il ne pourrait rien faire et que si elle voulait elle pourrait le tuer, mais inconsciemment il savait au fond de lui même qu'elle n'en ferait rien, et il attendit le départ pour allez voir ce qui se passait la bas, la ou il y avait eu cette explosion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelica/Anjuu/Chiara
~ Âme damnée de Wayne ~
avatar

■ Mes messages : 83
■ Age : 21
■ Localisation : quelque part... derrière toi peut-être?

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Initiée
■ Capacités : Musicienne/chimère ailée
■ Barre D'XP:
22/1200  (22/1200)

MessageSujet: Re: Event n°1 : Groupe 2   Ven 8 Juin - 16:54

Il y avait à central, depuis quelques mois déjà, une sorte de légende effrayante pour expliquer certains meurtres. Tout comme la disparition des alchimistes avait été rejeté sur le dos de l'Ishbal Scar, les hommes et femmes retrouvés vidés de leur sang en pleine nuit était mis sur le compte du Vampire. Oui, le vampire. Cet être capable de mordre pour un oui ou pour un non ses victimes, conscient de son pouvoir charismatique sur les autres, et craignant l'astre du jour. Cette légende avait fait le tour de la ville lorsque le 5 Juillet, au détour d'une ruelle, un enfant avait été retrouvé, vidé de son sang, l'hémoglobine recouvrant une bonne partie du sol sur lequel il était allongé. Ce ne fut que le premier d'une longue série de meurtre visant le sang des victimes. Il était dit que chaque nuit où la lune se montrait sous sa plus belle parure, l'enfant de la nuit s'éveiller. On disait que la créature rodait un temps, vêtue parfois d'une robe aguicheuse rouge, ou d'un manteau et d'une tunique blanche, qu'elle séduisait les passants et les entrainer ensuite dans les rues sombres de la ville, avant de leur donner le baiser mortel. L'avenue du cerisier avait été la plus frappée par ce phénomène, et le matin, on retrouvait les victimes allongé en position funéraire dans un milieu instable, vidé de leur sang, et le visage emprunt d'une expression de pure horreur. Certains rescapés, et il y en avait peu, disait avoir entendu un son très doux, vu une lumière, et un être abominable reposant dans celle-ci. Un homme avait d'ailleurs annoncé que le vampire était un être magnifique, mais tout aussi horrifiant, qu'il était très séduisant, mais que ses mains étaient ornées de griffes, et que son dos possédait deux ailes de chauve-souris, et qu'il avait eut de la chance de s'en être sortit avec uniquement une petite égratignure. Mais la menace n'avait jamais été suffisante pour que l'armée face une enquête dessus, et d'ailleurs, il n'en faisait plus depuis quelques temps. Et pour cause, le vampire leur été connu sous le nom d'anjuu, et ramenait des informations sur tous les projets dont ils avaient besoin en échange d'un peu de sang.

Aujourd'hui, alors que la nuit se montrait à peine, le vampire était de sortie. Et ce même vampire était accompagné, non pas par l'une de ses victimes, ni par son instrument de prédilection, mais par un être bien plus effrayant que tout ce que l'ont pouvait imaginer. Et cet être avait, presque timidement, grimpé sur son hôte. Ses bras d'obscurités grimpant lentement sur les chevilles du vampire, s'y enroulant comme des rubans de soie noire, prenant ensuite ses genoux, ses hanches, et pour finir, ses épaules et son visage. A présent, celle que l'on nommait Vampire portait sur son corps des mains sombres, et ses bras ornées de griffes portait alors d'étranges symboles rappelant des yeux carmins. Ainsi parée, leur union était des plus effrayante, et peu de gens se seraient aventuré sur leur trajectoire. La sensation de ses bras sur le corps de la chimère l'avait faite frissonner, sur sa main, passait encore mais là... Le contact était mille fois amplifié, et d’étranges frissons parcouraient son échine, ainsi qu'autre chose, mais elle ne savait pas quoi. Elle avait ensuite écouté les paroles plus qu'étranges venant de l'homonculus, mais sans réellement y prendre une quelconque importance au début. Elle déploya de nouveau ses ailes, dénouant ses muscles dans un bruit sinistre, la membrane grisée tendue au maximum sur les pointes osseuses. L'ombre s'était alors arrêter de grandir sur son hôte, et avait ensuite délaissé cette sensation d’oppression étrange sur la chimère, ne laissant plus qu'une émotion d'habitude.

"Je suis prêt on peut y allez, et je tiens à dire autre chose, si un jour tu veux me revoir sous cette forme appelle moi je viendrais ou au pire viens me voir chez King Bradley et je t'accueillerais avec mon corps enfantin avec plaisir..."

"Je n'oublierais pas, mais encore faut-il que je reste en vie assez longtemps pour vous revoir surtout!"
rit-elle un peu.

Elle inspira à fond et s'agenouilla presque, ses jambes totalement repliés sur elles-même, avant de repousser violemment le sol de ses jambes, et de s'envoler pour de bon. Très peu de gens savaient que le vampire pouvait voler. Mais c'était surtout parce que son vol était différent de son apparence funèbre et sanglante. C'était une sorte de ballet, magnifique, et bien plus doux que les meurtres qu'elle s’efforçait de faire pour vivre. C'était une danse merveilleuse. Chaque battement d'aile soulever sa longue chevelure en plus du vent, lui donnant un air divin, et ses bras pâle et frêle accompagnait les deux appendices dans un mouvement de haut en bas gracieux. Là, au dessus des rues, les deux êtres unis observaient les passants hurler de terreur, et les animaux fuir, tandis que la fumée s'échappait avec force de quelques bâtiments, mais ils étaient encore loin de l’explosion en elle même. Angelica se posa en douceur sur un vieux lampadaire, surplombant les habitants peureux et couard qui fuyaient en tout sens et hurler encore plus en l'apercevant. L'un d'eux jeta de l'eau sur elle, et se mit à psalmodier des mots sans queue ni tête, et évidemment, il finit par perdre sa tête, d'un coup franc de la part du sabre de la chimère. Mais malgré cette atmosphère emplie de joie pour les deux meurtriers, quelques choses clocher en ce lieu qu'ils hantaient. Le fait premier provenait de Chiara, qui malgré le sexe masculin évident de Pride, ne hurler pas à son hôte de le tuer. Mais ce n'était qu'un détail, le second, provenait encore de l'homonculus, qui causait chez Angelica un véritable trouble, son cœur battant la chamade telle la peur, même si elle ne le craignait pas, et d'ailleurs, elle pensait reconnaitre là le même phénomène se produisant lorsqu'Anjuu revoyait le fullmetal alchimiste de loin. Chose qu'elle n'avait jamais vraiment saisit mais qui était agréable. Et la troisième, c'était cette armure furetant dés-ci des-là, tentant de rassurer les gens sur ce qu'il se passait, leur clamant d'aller se réfugier et de ne plus se montrer jusqu'a nouvel ordre. Cette grande armure de titane qu'elle pouvait sentir d'ici à cause de sa forte ressemblance avec ses âmes, cette armure vide contre laquelle venait de buter la tête du croyant.

"Alphonse Elric..." murmura tout bas la chimère.

Alphonse s'était momentanément égaré. L'explosion qui avait retentit l'avait inquiété, et la seconde d'après, Mustang et les autres avaient disparus de son champ de visions. Pas moyen qu'il ne les retrouves dans tout cette panique ambiante. L'armure à chat s'était alors faufilé dans les rues désertes de Central, parfois jonchées de corps brulés, lui arrachant un frisson inexistant malgré tout. Il n'était qu'un enfant, et cette vision de la ville était des plus affreuse, mais il devait continuer, l'indication du lieu où se trouvait les homonculus avait été donné par une rouquine étrange, et il n'avait pas pu voir son visage, recouvert par un foulard noir. Alphonse finit par arrêter ses recherches au sujet de l'équipe de Mustang, désespéré, et tenta d'aider le plus de personne possible. Un petit garçon avait perdue sa mère dans la panique, et Alphonse tentait tant bien que mal de retrouver celle-ci avec l'enfant. Une fois fait, après avoir été remercié mille fois par la matriarche, il retourna sur les lieux du "crimes" cherchant des indices pour trouver les coupables ayant provoquer cette horrible explosion. Il y eut une sorte de bruissement, comme un battement d'aile. Puis le bruit de talon féminin, pour se terminer par l'abominable son de succion provoquer par un coup d'épée. Le jeune Elric se tourna vers tout se bruit, et son regard d'acier vint se loger dans celui d'une chimère aux yeux d'emeraude et portant d'étranges marques noires sur tout le visage. Du sang souillait le pavé, et quelque chose cogna contre ses chausses en métal. Par réflexe, Alphonse baissa les yeux, et tomba directement sur la tête décapitée par la chimère du prêtre. L'enfant armure eut un haut le cœur et releva violemment la tête ensuite. Bizarrement, il avait l'impression de connaitre cette femme à l'épée tranchante, mais le cadavre qui s'écroula ensuite, deversant le liquide carmin sur le sol, le dissuada de réfléchir à où il l'avait déjà vu.

"Et bien nous y voila enfin, c'est ici... Tient donc ! le frère du célèbre fullmetal alchemist quel plaisir de te rencontrer enfin, Alphonse Elric"


"C'est vous qui avez fait ce massacre, c'est impardonnable, tous ces gens ne vous avez rien fait! et cet... cet homme !" Attaqua l'armure à chat.

"Il y à là un tout petit problème, Alphonse, nous ne voulons pas être pardonner!"
Claqua sèchement la chimère.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 656
■ Age : 29
■ Localisation : ne te tourne pas... car ton ombre pourrait s'en prendre a toi... vu que je suis toujours dedans...

Feuille de Compétence
■ Niveau: Homonculus (= confirmé)
■ Capacités : se servir de l'ombre comme une arme
■ Barre D'XP:
1200/1200  (1200/1200)

MessageSujet: Re: Event n°1 : Groupe 2   Lun 11 Juin - 17:50

La joie... la peine... la peur... la souffrance... Tant de mots pour décrire le sentiment humains, et l'être humains lui même, seulement Pride cette ombre informe, cette créature immatériel ne connaissait rien de ces sentiments, un seul était en lui et le formait l'orgueil... En fait le jour ou son créateur fit en sorte de se séparer de ces sentiments, ce fut de l'orgueil qui se débarrassa en 1er et donna naissance a cette être sans forme Pride... Il avait toujours fait en sorte de donner les ordres que son père voulait qu'il donne, et n'allait jamais a l'encontre de ces ordres, pourtant cette fois, il avait agit seul de son propre chef et avait rencontré une créature bien étrange, enfin étrange pour un humain, pour lui ce "vampire" car c'en était une vu comment elle avait tué cette homme était pour Pride, une créature semblable a lui. Pas semblable en l'apparence, car c'était une femme magnifique aux yeux si vert qu'ils vous ipnotisaient avant de vous tuer, mais au niveau de leur cœur... Pride était comme elle un tueur de sang froid qui aimait voir le regard apeurer de ces victimes, même si lui ne laissait jamais aucune trace, car il devait agir dans l'ombre et ça il le faisait très bien...

Cette fois-ci encore, Pride avait agit, agit car il avait apprit les problèmes qui était entrain de se causer a Central, il avait toujours un œil pour voir que sa petite famille ne fasse pas de bêtise, et pouvoir les remettre dans le droit chemin si besoin était, mais la pour la 1ere fois de sa vie il avait agit sans réfléchir... Tout d'abord il était apparut a Anjuu cette chimère qu'il avait rencontré dans le jardin de son petit frère, et maintenant elle lui proposait de l'emmener et lui sans réfléchir avait dit oui! Non, mais que lui prenait t'il, il l'ignorait, il y avait au fond de lui une petite voix qui lui disait qu'il pouvait lui faire confiance, et il sentait une sorte d'attirance pour elle, mais il ne savait d'ou cela lui venait, ni pourquoi... Il était monter sur son "moyen de transport" si on pouvait le nommer ainsi en lui prenant tout le corps, si bien que si l'envie lui en avait prise, il aurait put l'écraser sans remord et prendre tout ce qu'il voulait dans son cerveau, mais il ne fit rien de tel, il se laissa faire doucement, sentant quant même une drôle de sensation dans son apparence d'ombre pourtant sous cette forme, il ne pouvait rien craindre et rien ressentir, mais il ressentait une certaine joie a se trouver la, a toucher ainsi ce corps, jusqu'a la plus petite parcelle de peau chimérique d'Anjuu, mais ne dit rien observant tout ce qui se passait autour de lui. Alors qu'il attendait le départ, d'un coup il vit les ailes d'Anjuu se déployer dans un bruit sinistre et monstrueux, qui plus assez a Pride, quant elle lui répondit a ce qu'il lui avait dit peu de temps avant:

"Je n'oublierais pas, mais encore faut-il que je reste en vie assez longtemps pour vous revoir surtout!"

Elle se mit âpres cela à rire de sa phrase, Pride lui ne fit aucun geste et ne dit rien, pourtant dans son esprit il se dit qu'elle resterait encore en vie, pas mal de temps, et que même si il fallait, il allait y veiller. C'était étrange, Pride ne pensait jamais aux autres d'habitude même pour sa propre famille, son orgueil l'empêchait justement de s'abaisser à venir en aide aux autres, alors pourquoi a elle il était prêt a le faire? Qu’esse que cela voulait dire? Pride l'ignorait, mais il sentait qu'un jour, il aurait sa réponse...

Puis ce fut partie... D'un coup Pride vit le sol s'éloigner et comprit qu'elle venait de s'envoler, il était assez content, que l'obscurité sois la, car si non, il aurait bien put disparaitre dans ce ciel, et trouva cela étrange la vue d'en haut, lui qui avait l'habitude de la voir du sol ou même des murs, la voir d'en haut était assez... surprenante. Il pouvait voir la ville, la fumée s'échappant de bâtiment a l'endroit ou cette explosion avait eu lieu, les gens et animaux qui fuyait, bien tous les même des cafards qui ne pouvaient en aucun se battre, c'est en ça que Pride haïssait l'homme et se sentait supérieur a lui, il était plus fort, plus rapide et surtout ignorait ce qu'était ce sentiment que l'on nommait la peur... Ils finirent tout deux par ce posé sur un lampadaire, ou un prêtre se mit à leur hurler des trucs bizarres leur jetant de l’eau dessus, alors que les autres gens fuyaient en voyant cette femme, formé d'ombre avec des yeux sur les bras. Il n'avait pas peur cette homme comprit Pride, pour la plus part des hommes cela aurait put être considérer comme du courage, pour Pride c'était de la débiliter, si bien que avant même qu'il comprenne, la chimère imparfaite qui servait d'hôte a Pride le temps du voyage le décapita pendant que celui-ci descendit suffisamment de la chimère pour changer une partie de son ombre en pointe et lui perfora le ventre sans hésiter. Le pauvre homme ne comprit pas ce qu'il lui arrivait avant de mourir et Pride intérieurement se partit a rire, content de ce qu'il venait de faire en duo avec Anjuu, trouvant cela très chouette et trouvant que ce plaisir qu'elle avait a tuer les gens, la rendait assez intéressante et attirante, mais avant même que Pride puisse dire un truc, sur cette drôle d'attirance, il remonta sur Anjuu suffisamment tôt pour l'entendre murmurer un truc:

"Alphonse Elric..."

D'un coup Pride oublia complètement ce qu'il voulait dire a Anjuu, et ces yeux se braquaient de suite sur l'armure qui courait vers eux parlant au gens, leurs demandant d'aller se cacher, et jusqu'a qui la tête du prêtre venait de rouler, lui tapant la chausse et quant il leva son regard d'acier dessus, Pride ne fit rien, mais au fond de lui, il souriait comme un dément, alors voila un des hommes importants pour le sacrifice de son père, tout comme son petit frère ce nabot, Pride se faisait passer pour un fan de son frère sous son apparence de gentil Selim, mais en fait, il se demandait comment deux être aussi misérable que eux, pouvait être alchimiste, et faire chier les plans de père a ce point, quant Pride dit a l'adresse de cette boite de conserve ambulante:

"Et bien nous y voila enfin, c'est ici... Tient donc ! le frère du célèbre fullmetal alchemist quel plaisir de te rencontrer enfin, Alphonse Elric"

Ce que se demandait Pride, c'est s’il allait comprendre qu'ils étaient deux face à lui, l'ombre et une chimère, mais réunis pour le moment, quant il leur adressa la parole:

"C'est vous qui avez fait ce massacre, c'est impardonnable, tous ces gens ne vous avez rien fait! et cet... cet homme !"

Pride continua de sourire intérieurement, il n'avait donc rien comprit, il n'avait pas comprit qu'ils étaient deux face a lui, amusant, Pride continuait de sourire intérieurement, son père lui avait dit qu'il ne devait pas le tuer, mais il ne lui avait pas interdit de s'amuser et Pride s'avait que tant qu'il ne détruisait pas le sceau de sang, Alphonse ne pourrait mourir, alors rien ne l'empêcherait d'aller jouer un peu en lui coupant un membre ou deux au niveau de son armure, âpres tout, il était la, alors il fallait en profiter, quant Anjuu répondit du tac au tac a l'armure:

"Il y à là un tout petit problème, Alphonse, nous ne voulons pas être pardonné!"

Pride lui sourit de plus belle, mais cette fois le sourire apparut sur le ventre de Anjuu, quant l'armure comprit enfin, qu'elle n'était pas toute seul, et dit surprit:

"Mais...mais vous êtes combien, et vous êtes quoi exactement?"

La surprise d'Alphonse était compréhensible, une femme avec des ailes, c'était bizarre, mais avec en plus une ombre souriante c'était encore plus bizarre quant Pride lui dit continuant de sourire:

"Dison simplement que nous somme des partenaires de meurtres, je suis l'homonculus originel pour ma part je me nomme Pride, je crois savoir que tu as déjà rencontré plusieurs membre de ma petite famille."

Pride continuait de faire un sourire regardant cette boite de conserver qui si elle n'avait pas été aussi importante pour son père, il l'aurait déjà transformé en passoir, mais il restait sur Anjuu, a regarder qu'elle allait être la réaction de cette armure et aussi de sa partenaire actuel, car un étrange sentiment passait dans son esprit d'ombre le sentiment de devoir protéger Anjuu, de cette armure, mais aussi de surveiller qu'elle ne tente pas de le tuer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelica/Anjuu/Chiara
~ Âme damnée de Wayne ~
avatar

■ Mes messages : 83
■ Age : 21
■ Localisation : quelque part... derrière toi peut-être?

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Initiée
■ Capacités : Musicienne/chimère ailée
■ Barre D'XP:
22/1200  (22/1200)

MessageSujet: Re: Event n°1 : Groupe 2   Ven 15 Juin - 21:37

Il y avait eut beaucoup de pluie ce jour là, et la pauvre fillette avait énormément pleurer aussi. Aujourd'hui encore, quelqu'un avait prit peur en la voyant, elle, volait avec l'aide de ses deux ailes funèbres, parce que ses jambes n'étaient plus en état de la porter. Elle était toujours seule, et hormis les voix des femmes méchantes dans sa tête, personne ne lui adressait jamais la parole. Ça lui faisait mal, et ses parents lui manquer terriblement, mais lorsqu'elle y pensait, le fait qu'il n'ait pas chercher à savoir où elle était, leur ignorance, et ce sourire triste, FAUX, sur leurs lèvres quand elle les observait de loin. La solitude lui pesait, surtout qu'elle sentait sa fin proche, trop proche. Les automails de ses jambes n'avaient pas tenus longtemps, les nerfs auxquels ils étaient rattachés avaient à leur tours finit par être rongés comme le bois par les thermites. La douleur avait été intense, et pour un être humain normal, meurtrière, mais pas pour elle, non, elle en avait l'habitude. Le temps, disait-on, apaiser les meurs, mais jamais le temps n'avait apaisé ses douleurs à elle. Elle déambulait donc dans les couloirs du bâtiments, sans but réel, si ce n'est celui de trouver repos éternel quelque part. Ce jour là, quelqu'un était venu la voir, masqué, le premier depuis des mois ici, hormis les médecins, qui y étaient forcés après tout. Il lui avait parler longuement, puis emmener dans une pièce étrange, avec un cercle de transmutation semblable à celui qui l'avait réduite en charpie depuis ses trois ans. Elle avait eut peur au début, mais l'homme semblait bien plus gentil que ceux qui l'avaient mise dans cet état, mais aussi plus puissant, elle pouvait le sentir malgré sa faiblesse. Il lui avait retiré le peu de vêtements qu ne s'était pas emmêlés avec les lambeaux qui composaient sa chaire, et l'avait allonger sur le cercle avec toute la délicatesse qu'il pouvait maitrisé. Ensuite, tout avait été flou autour d'elle, puis noir. Et lorsqu'elle s'était réveillée, elle avait eut une agréable surprise, plus de lambeaux, plus de peau mortes, plus de douleur, juste cette étrange sensation d'être enfin entière. Oui, cet homme l'avait remodeler, recréer, sauver, et surtout, rendue adulte. Ce jour-là, la pluie avait eut des couleurs violettes, et la petite Triheart avait enfin put renaitre. Ensuite, il l'avait accompagner à la sortie, gentiment, comme un père l'aurait surement fait pour prononcer les derniers mots qu scelleraient un pacte "Nous nous reverrons, Anjuu, lorsque la ville sera en mon pouvoir, j'enverrais quelqu'un te chercher..."

"Mais...mais vous êtes combien, et vous êtes quoi exactement?"

La surprise d'Alphonse était compréhensible. Après tout, comment aurait-il put deviner que la petite fille qu'il avait croisés, un an plus tôt, se trouvait devant lui, adulte. De plus, Pride se composait un sourire ombresque sur son ventre, ce qui lui fit d'étranges frissons, mais elle ne bougea pas. Le jeune garçon scelle dans l'armure plaça ses mains en signe de défense, mais il était hors de question de le combattre, ni pour elle, ni pour Pride. L'homonculus et l'enfant armure s'était alors engageaient dans une lutte verbale, que la petite chimère avait cesser d'écouter vraiment. De toute façon, elle ne pouvait plus bouger, au loin, se trouvait un membre de l'organisation zéro, elle pouvait sentir son odeur de traitre, mais elle savait qu'aucun d’entre eux ne pourraient parvenir à le mettre à mort. Elle n'avait pas peur d'eux, puisqu'elle savait qu'elle pouvait les avoir aisément, en laissant Chiara reprendre le dessus. Mais voilà, si Chiara se ramenait, il y avait de fortes chance pour que le frère de son prince périsse, le sceau détruit par ses griffes, et qu'elle attaque ensuite cet étrange garçon qui faisait battre son cœur bizarrement. Pride se présenta à Alphonse, comme il l'avait fait précédemment pour elle, et elle sentit la conversation virer sur le fait qu'ils étaient partenaires... Partenaires de meurtres? ce mot lui réchauffait le cœur et l’écœuré en même temps. Elle tuait, par obligation, principalement, mais aussi pour se défendre, car elle n'était pas n'importe qui, et qu'il fallait qu'elle demeure sous couverture, ne serait-ce pour le triple-jeu qu'elle menait auprès de l'armée, pour son Maitre, et pour la sureté de son Prince aux cheveux d'or. Chiara tuer pour tuer, le plaisir du sang, la terreur sur les visages, le parfum de la mort qui hante les lieux après son passage. Elle aimait ça, et Anjuu, elle, appréciait uniquement le fait de vivre par le biais de la mort, mais ne tuer pas plus que nécessaire...; Nécessaire? Depuis quand une mort était nécessaire? Une vie, pour des centaines... ce marché l’horrifier toujours autant. elle frissonna à cette pensée, et Pride dut le remarquer, parce que son œil central, celui sur le haut de sa poitrine, vint la fixez bizarrement. Il semblait soupçonneux envers elle, mais ce n'était pas spécialement étonnant non plus.

La chimère n'avait pas répondu pour elle, elle s'était contenter d'observer doucement le membre de l'organisation zéro des yeux, quand tout à coup, il y eut une nouvelle détonation, et le ciel se chargea d'éclairs, comme ce jour funeste où elle avait scellé ce pacte avec son créateur et sauveur. Et donc, tous trois avaient compris que la première explosion n'était qu'un leurre, un leurre pour attirer les habitants à cet endroit précis de la ville, là où la seconde avait sauter, plus forte, plus dévastatrice. L'homme sembla la voir à son tour, et Alphonse en profita pour s'enfuir. Il fit appel à quelqu'un dans l'ombre, et une femme vêtue de blanc s'approcha de lui pour fixer à son tour Triheart de ses yeux bleu perçant. Un étrange sentiment s'empara de la chimère, qui sentit son cœur comme s'arrêter brusquement. Elle ordonna violemment à l'homonculus de descendre, alors que des particules alchimiques encombraient son corps, il le fit alors doucement, sans la brusquer, et Angelica tomba à genoux, la main sur sa poitrine, alors que dans sa tête, un étrange vacarme prenait place. La chimère se mordit la lèvre inférieur jusqu'au sang, tremblant de douleur et gémissant un peu, elle avait peur, elle ne comprenait pas ce qu'il se passait, une larme roula sur sa joue, tandis que Pride s'éloigner pour comprendre ce qui lui arrivait, sans pour autant être vu. Car Angélica venait de subir un changement agressif, ce n'était plus elle qui contrôlait, son corps avait été ravit par celle qui été considérée comme neutre. Et la rouquine s'était ensuite levée, du sang perlant sur son menton, due à la morsure, et faiblement, elle s'était tourner vers les membres de cette organisation fantôme. Marchant lentement vers eux, légèrement chancelante, comme si le corps n'avait pas apprécié ce brusque changement. L'étrange sensation s'était accentuée en tout son être, comme si leur présence y était pour quelque chose. La femme s'était avancée, l'air sévère, et avait ensuite tendue sa main vers elle doucement, l'appelant comme on le ferait avec une enfant longtemps disparue.

"Vient Anjuu, nous rentrons à la maison à présent..."
Avait-elle prononcer d'une voix monocorde, mais la chimère, les yeux vides, s'était avancer vers elle.

L'homme avait alors forcer ses ailes à se rétracter, usant de l'alchimie, laissant son dos nu du tissus blanc. Et les sceaux alchimiques à découvert, il y en avait trois principaux, notamment fait dans la chaire, comme s'ils avaient été marqués au fer chauffé à blanc, ce qui n'était pas improbable non plus. Celui du centre était le plus imposant, et alors que l'homme brun la prenait sous les aisselles pour l'aider à marcher, et que la femme récupérait son sabre doucement. Pride put distinguer les marques sur le corps de la chimère imparfaite. Un cercle parfait, formé par une sorte de serpent qui se mordait la queue, dans lequel une étoile et des symboles étranges prônaient, formé ensuite d'une croix et d'autres lettres inconnues. Un symbole similaire à l'ourobos, et pourtant si différent. L'homme, remarquant que la chimère faiblissait par ce changement forcé, changea de manœuvre, et la prit sur son épaule comme un vulgaire sac. Puis, dans l'ombre, ils s'étaient faufiler doucement, comme des félins, avant de disparaitre, et la seule trace du passage, était les marque de talons dans la marre de sang. Inconsciemment, Angelica appela de l'aide, et le premier nom qui lui vint à l'esprit fut celui de ce petit garçon brun qu'elle avait rencontré dans un immense jardin, mais elle ne maitriser pas le corps, et aucun son ne sortit de sa bouche. L'organisation zéro avait triomphé, Triheart avait été récupérer, et à cause de cela, Riza n'avait pas eut ses informations, mais ce n'était pas le plus important, car l'une de ses questions avaient été "fait elle partie des victimes ayant servit à la fabrication de cette horreur?" Mais évidemment, aucune réponse, Anjuu avait mystérieusement disparue, et seul un être aurait put leur indiquer comment. Un être fait d'ombre et d'un amour personnel sur-développé, un être puissant et meurtrier, un être appelé : Pride...

"On se reverra Anjuu...ça oui je confirme on se reverra..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 363
■ Localisation : ~ Loin de toi ~

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités :
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Event n°1 : Groupe 2   Ven 15 Juin - 23:03

Du fait que l'Event n'est pas eu un grand succès, nous décidons d'y mettre un terme.
Voilà les derniers faits :


L’explosion avait pour but d’attirer l’attention de l’armée sur un endroit précis. Cependant, ce ne fut pas que l’armée qui se concentra sur le lieu, mais tout un tas de civils. Il y eut alors un changement de plan…
Chacun poussés par la curiosité, ils avaient observé la silhouette d’un homme se trouvant au beau milieu de la place principale. Là, trônant sur l’immense et splendide fontaine qui meublait le centre de la place, se tenait un vieil homme. Joues dégoulinantes, yeux exorbités, le visage reflétant la folie de son être, il n’avait rien d’agréable. Tel un bon prêcheur de bonne volonté il avait capté l’attention de son auditoire. L’assemblée était étourdie par ses paroles.
Il promit un monde meilleur, l’arrivée d’une nouvelle organisation, d’une nouvelle ère, d’une durée de vie plus longue. Parmi la foule certains consentaient, d’autre huaient. Puis après long débat, il concluait haut et fort…

Viel homme : « Un monde n’est pas sans sacrifice ! »
La foule :Ouaiiiis !!! »

Sur ces dernières paroles, l’homme écartait les bras comme pour accueillir quelque chose en lui. Il visait le ciel, comme si que celui-ci lui donnerait la force nécessaire pour accepter son destin. A cet instant, une dizaine d’homme s’extirpaient de la foule pour joindre leurs mains sur le sol goudronné.

Viel homme : « Devenons un avant goût de ce nouveau monde mes frères ! »

Des éclairs jaillirent de part et d’autres de la foule tandis qu’un cercle de transmutation gigantesque prenait forme sous leurs pieds. Une transmutation en plein cœur de Central.
Le prêcheur et son assemblée avait disparus au bout de quelques secondes, après les cris horrifiant des bernés. Lorsque le calme revint, un objet semblable à une pierre précieuse apparut après la dissipation d’un nuage mystérieux et opaque. Une pierre rouge bien connue des grands rêveurs ; la Pierre Philosophale.
Cependant, ce n’était qu’une réplique crée à partir d’un millier de vie. Une infime partie du pouvoir de cette relique maudite. Seulement le début d’un engrenage mécanique dont les pièces étaient encore en cours de fabrication.
L’un des dix hommes s’empara de l’item tandis que les neuf autre annonçaient la naissance d’une nouvelle menace ; l’Organisation Zéro, la fin de l’oppression Alchimique.

Tandis qu’un silence de mort régnait sur la place principale de Central City, Mustang et son équipe ainsi qu’une bonne poignée d’inconnu ayant fait leurs preuves durant cette « guerre » assistaient. Incapables de fuir ou d’intervenir, ils avaient été témoins d’un acte immoral et impardonnable. Et tandis que le Colonel Roy Mustang s’époumonaient à les réprimander, malgré ses blessures il voulait punir les auteurs, tous autant qu’ils étaient. Mais ce fut peine perdue, sa prison de glace étouffait ses lamentations, son corps meurtris ne lui permettait plus rien, si ce n’est s’effondrer dans les bras de ses hommes. Tout ça sous le regard du Capitaine des insurgés, tapis dans l’ombre sur le toit d’un bâtiment, il avait dirigé ces horreurs à distance et avec succès.

Sans un massacre de plus, sans un mot, chaque membre de l’Organisation 0 partaient, délaissant sur leur route cadavres et survivants sans le moindre regard. Le crépuscule annonçait l’aube d’un nouveau jour bercé par les pleurs de Central et son peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fmaleretour.asiafreeforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Event n°1 : Groupe 2   

Revenir en haut Aller en bas
 

Event n°1 : Groupe 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ? MENS SANA IN CORPORE SANO ? EVENT VI ? Groupe IV
» ? LIBERATE ME EX INFERIS ? EVENT V ? Groupe VI
» ? IGNIS PROBAT AURUM ? EVENT VII ? GROUPE V
» ? MENS SANA IN CORPORE SANO ? EVENT VI ? Groupe VII
» EVENT Tempête : Groupe 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal alchemist ::  :: Les Rps terminés ou abandonnés-