Partagez | 
 

 Soirée entre l'Oeil de Faucon et le Démon Chat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evy S. Evans
Modérateur
avatar

■ Mes messages : 155
■ Age : 25
■ Localisation : Hum dans mon bureau à Central

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités : Kaze no Renkijutsushi
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Soirée entre l'Oeil de Faucon et le Démon Chat    Jeu 13 Sep - 21:41

Une belle soirée venait de commencer pour Central City. Dans un appartement d’un immeuble, situé dans le centre de cette grande ville, une jeune femme regardait par la fenêtre, l’air un peu rêveur. Cette jeune femme, qui n’était autre qu’Azumi Onineko, Alchimiste d’Etat et Colonel de l’armée d’Amestris, semblait attendre que quelque chose pointe le bout de nez en bas de chez elle. Elle guettait depuis dix bonnes minutes, l’arrivait d’une personne. Riza Hawkeye. Cette dernière était à Central depuis plusieurs mois et Azumi la connaissait depuis l’école militaire. Ah que de bons souvenirs.

A cette époque la jeune femme n’était qu’une recrue, qui avait le potentiel pour rentrer dans l’armée. Elle ne voulait pas seulement être militaire, mais alchimiste. Cette jeune adulte passait la plupart de son temps à lire des livres concernant sa « passion », essayant de mémoriser le maximum d’informations dans son cerveau. Azumi ne parlait pas beaucoup aux autres personnes, elle n’était pas vraiment très sociable. Les autres aspirants la trouvaient extrêmement étrange, pour ne pas dire plutôt bizarre, lui reprochant d’avoir toujours un bouquin sous la main. Ces personnes qui l’entouraient dans sa vie d’apprentie militaire, ne cessaient de lui faire des remarques désobligeantes, voir insultant sur son passe-temps. On lui demandait sans cesse ce qu’elle pouvait bien trouver de fascinant à vouloir à tout prix devenir une espèce de « monstre ». La jeune fille ne répondait pas aux provocations, ni à leurs questions idiotes. Elle n’avait aucune envie de se justifier et préférer les ignorer sans pour autant leur manquer de respect. Azumi n’avait que faire des commérages et des remarques sur elle, voulant avancer vers son but, sans faire attention à qui que ce soit. Se laissait marcher dessus ? Hum … Certainement, elle n’avait pas envie à l’époque de se battre pour des futilités. La future Colonel se devait de rester concentrer et objectif, même cela entrainait une mauvaise côte de popularité, elle s’en fichait. Les amis ? Tss ça ne servait à rien pour le moment, pas le temps à consacrer à rire aux éclats devant un bon verre dans une taverne des plus lugubres, à parler de la pluie et du beau temps. Les trucs de filles n’étaient pas son sujet de conversation. Certains disaient qu’elle ressemblait à un garçon plus qu’autre chose. Oui et non. Qu’elle soit un homme ou une femme ne changerait pour rien au monde sa façon de penser. Tout du moins, elle ne savait pas à cette époque qu’elle ferait une rencontre qui lui modifierait légèrement son point de vue.

Elle était en sa dernière année d’école militaire, si ses souvenirs étaient exacts. Oui, elle allait commencer son année quand parmi les nouvelles têtes, elle vit une blonde, cheveux court et le regard assez perçant. Que dire de ce jour-là ? Et bien Azumi, comme dans ses habitudes qui ne changeaient pas, lisait un livre près du terrain d’entraînement. Elle ne s’était pas vraiment fait d’amis, pendant son séjour là-bas et ne parlait pas non plus à qui que ce soit, restant distante et réservée. Cet après-midi-là, la jeune femme profitait de l’air doux et des rayons du soleil pour se cultiver davantage. Malheureusement, cela fut de courte durée. Un groupe de femmes de dernière année pointa le bout de son nez, commençant à l’ennuyer avec les mêmes remarques barbantes sur son passe-temps. Azumi les avait encore ignorées, mais celle qui semblait être la chef de ce petit groupe de greluches, ne la laissa pas tranquille et commença à en venir aux mains, suite à l’ignorance que prodiguait la jeune femme aux cheveux sombres. Alors qu’elle se faisait mal mener, une jeune femme blonde avec les cheveux assez courts arriva et pris la défense de la future Alchimiste d’Etat. Après une altercation sans violence, le groupe de femmes avec le taux d’hormones élevé fit demi-tours et s’éloigna. Azumi n’avait rien demandé, elle ne voulait pas que quelqu’un prenne sa défense. Pourtant, cette inconnue ne pouvait pas laisser faire le groupe de femmes en furie. C’est à ce moment-là qu’elle rencontra Riza Hawkeye, l’œil de faucon. Les autres détails viendront au fil de notre histoire, il ne serait pas bon de tout vous raconter.

Avec le temps, les gens changent. Certains tournent mal et d’autres s’en sortent bien, grâce à leurs entourages. Depuis cette rencontre fortuite avec la blonde, beaucoup de choses ont changés dans l’esprit de la jeune colonel. Elle avait appris à se faire des amis et à sortir de ses bouquins. Se sociabiliser, oui, elle avait dû faire de gros efforts. Souvent elle se faisait remonter les bretelles par la grande blonde, histoire qu’elle ne fasse pas de rechute vers son monde sans humains et remplit de livres. Elle avait appris à vivre comme une humaine et non une machine, elle n’en serait jamais arrivée là sans cette aide « miraculeuse » de cette inconnue.

Toujours le regard rivé sur l’entrée de son bâtiment la jeune femme soupira et recula doucement de sa fenêtre. Tout était prêt pour l’arrivée de Riza chez elle, le café venait de finir de chauffer, quelques pâtisseries étaient étalées soigneusement dans une assiette, sur la table basse, près de son canapé. Manquait plus que l’œil de faucon fasse son apparition. Le chat d’Azumi, Iku, grimpa sur le canapé afin de faire sa sieste comme la plupart du temps. La Colonel s’avança vers lui et lui gratouilla la tête affectueusement avant d’aller dans la cuisine préparer des tasses et tout le nécessaire, pour prendre le café. Ce soir-là elle n’avait pas choisi de s’habillait comme pour une grande occasion. Azumi avait sur elle des vêtements assez banals, étant chez elle, l’alchimiste d’Etat n’allait pas s’habiller de son uniforme … non juste une petite chemisette blanche, dont les boutons du haut n’étaient pas tous mis, laissant un petit décolleté. Un pantalon sombre assez large, un vêtement qu’elle avait acheté lors d’un marché aux puces près de la grande place de central. Un pantalon qui venait de Xing et pour pas chère ! Elle avait fait une bonne affaire, compte tenu de la qualité du tissu. En cette soirée entre filles, la jeune femme ne portait pas de chaussures, ne voulant pas salir son intérieure et se sentir à l’aise. Marchant pied nus vers la cuisine, il lui fallut que trois minutes pour tout préparer comme il se devait. Elle alla ensuite dans son salon, qui se trouvait en face de la cuisine ouverte et s’installa sur le canapé, à côté de son ami le félin, dont le sommeil semblait profond.

Elle n’était pas assise depuis deux minutes que quelqu’un frappa à sa porte. La jeune femme qui soupirait dans le canapé se leva.


- J’arrive dans une minute !

Après avoir fait l’effort ultime de quitter son canapé, la jeune femme sortie d’une poche son pantalon, sa montre d’alchimiste et l’ouvrit. Regardant l’heure, les aiguilles de son objet montraient qu’il était 18 heures pile. Elle esquissa un petit sourire et rangea sa montre dans sa poche droite, tout en s’avançant vers la porte afin de l’ouvrir. Une fois celle- ci ouverte, Azumi passa la tête juste à côté de sa porte, le sourire aux lèvres. Devant elle se tenait la jeune femme qu’elle attendait depuis 15 minutes.

- Toujours pile à l’heure Riza ! Comme d’habitude, cela ne changera pas.

Elle ouvrit entièrement la porte, se mettant de côté pour la laisser entrer et lui faire signe de rejoindre le petit séjour.

- Donne-moi tes affaires et fait comme chez toi ! Bienvenue dans mon antre si on peut dire. Tu as facilement trouvée ? C’est une petite rue tranquille du centre-ville, mais personne ne sait jamais où elle se situe quand on demande le chemin. J’espère que tu n’as pas croisé le gros chien du proprio, il n’est pas commode … Il serait prêt à manger les passants s’il le pouvait.

Elle referma soigneusement la porte et se retourna vers Riza afin de lui prendre son surplus d’affaires et qu’elle puisse se mettre à l’aise. Enfin la soirée entre filles, loin du boulot et des problèmes allait enfin commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Soirée entre l'Oeil de Faucon et le Démon Chat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Soirée entre coloc's » ? Jaelyn, Mattei & Candice
» Une petite soirée entre amis histoire de décompresser enfin ! { Siloé & Liam
» Une soirée entre filles {Alexis}
» Soirée entre célibataire [ PV maxime ]
» Soirée entre amoureux (pv Gaël)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal alchemist ::  :: Central City :: Centre ville :: Appartement de Azumi Onineko-