Partagez | 
 

 Flash back~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kyle E. Wayne
~ Crystal'Ice // Capt. du QG Nord ~
avatar

■ Mes messages : 833
■ Age : 26

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités : allez savoir...
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Flash back~   Ven 9 Nov - 16:26

East City, 20h00

Lyl débarquait seulement au volant d’une petite voiture noire. Il était sur la route depuis plus de deux heures en provenance d’Aquorya. Son voyage était destiné à une mission particulière. Reï n’ayant pus l’accompagner car elle était déjà assignée à une tâche, le jeune homme avait décidé de faire cavalier seul. Quant à Cahelyn, il en avait eu des nouvelles uniquement par le biais de son amie. Cette dernière était passée au manoir et y était restée quelque temps. Mais depuis leurs aventures à Drachma ils e s’étaient pas revus. Cela faisait déjà plusieurs semaines…
Le garçon sortit de la voiture après avoir stationné celle-ci dans un coin. Dehors des trombes d’eau tombaient. Equipé d’un t-shirt blanc et d’une simple veste à capuche noire du même ton que son jean, le garçon se pressait jusqu’au à quelques mètres en face. Une fois à l’abri il se posait, épaule contre le mur, il se trouvait à la limite du rideau de pluie. Il fumait une cigarette, attendant patiemment que la pluie diminue pour aller trouver son rendez-vous. Il se retournait en sentant deux présences derrière-lui. Il y découvrait bel et bien deux hommes en train de le fixer. En voyant son visage les ces derniers réagirent.

Quelques minutes plus tard il se trouvait dans une pièce dénuée de fenêtre entouré de toutes les tranches d’âge. Il y avait même une femme et son enfant d’environs douze ans probablement.
Ils conversaient durant un long moment que notre ami n’aurait pus définir. Il avait même eus le droit de partager le repas de ses hôtes. Après cet entretien il déclinait l’invitation à dormir. Il avait dans l’idée de repartir sur Aquorya. En sortant de la bâtisse il se sortait une cigarette de la poche de sa veste. Celle-ci était entrouverte et la capuche sur sa tête. Il plongeait sa main droite dans la poche de son jean, rencontrant au passage la montre en argent d’Isaac. Il eut une pensée pour Reï et pour les informations qu’elle lui avait divulgué sur son passé. Rien de très personnel finalement, il était déçu que la seule personne l’ayant connue par cœur soit décédée.
Il s’était à nouveau dirigé sous le porche pour se mettre à l’abri de la flotte. Sa veste était en coton, tout comme son t-shirt. Il n’avait pas froid mais il n’avait aucune envie de faire office d’éponge. Il était environs 22h.

L’endroit où il se trouvait donnait une vue d’ensemble d’une petite place contenant une toute petite statue en son centre. La place principale de la ville quoi. Il appuyait de nouveau son épaule contre le mur lâchant au passage un long bâillement significatif. Mais alors qu’il regardait sans trop d’attention les lieux il vit traverser une jeune femme. Il ne lui aurait porté aucune attention si celle-ci ne lui avait pas rappelé une personne particulière. Alors qu’elle trottinait pour s’épargner la pluie il vit onduler une longue chevelure flamboyante au rythme de ses pas. Sa silhouette le ramenait également à faire le rapprochement. Persuadé qu’il s’agissait de Cahelyn, le reptile se redressait d’un coup de hanche prêt à rejoindre la demoiselle mais déjà celle-ci arrivait sur le trottoir d’en face. Le garçon plissait les yeux découvrant au passage un hôtel. La jeune femme disparue de son champ de vision en entrant dans l’enceinte du bâtiment. Combien il y avait-il de probabilité que ce fut bien son amie ? Il calmait ses ardeurs en se rendant compte de l’improbabilité de la chose. La fatigue peut-être ou bien le fait qu’il se languissait d’elle. Il fit un pas en arrière pour éviter les éclaboussures de l’eau, sans perdre du regard le bâtiment. Lorsqu’il fut à la fin de sa cigarette il vit la lumière de deux fenêtres du premier étage s’allumer. Une porte-fenêtre et une fenêtre simple parmi d’autre. La main en suspens sur le point de porter sa clope à son bec pour en tirer une dernière latte il eut une idée. Saugrenue mais elle lui apporterait confirmation. Au lieu de tirer sur son bâton de nicotine il le jetait avec négligence avant de replacer sa capuche et de traverser la place en courant.

Le bâtiment qui était bel et bien un hôtel. Il comportait plusieurs balcons servant ainsi d’abris. L’ancien capitaine jetait un regard à l’intérieur de l’hôtel. Une réceptionniste se trouvait encore là, plongée dans sa lecture. Lyl jetait un regard tout autour de lui pour s’enquérir de l’activité. Il n’y avait pas un chat ! Le jeune homme décoloré retroussait ses manches, une moue nonchalante sur la face. Il se décalait de quelques centimètres et prit suffisamment d’élan pour entreprendre de grimper. Il fallait être sans scrupule et fougueux pour escalader la façade d’un hôtel placé en plein milieu d’une place. N’importe qui pouvait le surprendre et plus particulièrement la police. Mais le reptile avait une idée fixe en tête et il fallait qu’il la réalise pour mettre au clair sa probable hallucination. Tandis qu’il grimpait il espérait de manière ambivalente tomber sur la rouquine.
Il n’eut pas grand-chose à braver pour parvenir à la fenêtre, la porte-fenêtre du balcon se trouvant à moins de deux mètres plus loin. Seulement la façade glissait rendant les prises difficiles. Il se hissait à la fenêtre et vit passer Cahelyn ... Au même moment son pied avait glissé et il se rattrapait in extremis. Il avait tout juste eu le temps de la reconnaître. Lorsqu’il reportait son regard à l’intérieur la lumière s’éteignit et une autre s’allumer à sa droite… Il esquissait un sourire ambiguë, tout comme son sentiment en admettant que c’était bien elle. Il poussait la fenêtre tentant d’ouvrir celle-ci. L’hôtel était modeste, suffisamment pour qu’un bon coup suffise à ouvrir la fenêtre. C’était ça le mauvais côté des fenêtres en bois et vieillottes qui plus est. Le jeune homme s’introduisait comme un voleur.

Une fois dans la chambre il refermait la fenêtre discrètement lorsqu’il sentit une présence soudaine derrière-lui. Il fit volte-face mais déjà elle avait balancé son poing. Vu le léger pic de douleur il avait ressenti y’avait fort à parier qu’elle lui avait fendue la lèvre inférieure. Il contrait la suite. Pas besoin de la voir pour comprendre que c’était bien Cahelyn. Il lui fit une clef de bras mais cette dernière se rétractait. Tout s’enchainait rapidement il s’apprêtait à ouvrir la bouche lorsqu’elle se dégageait avec vivacité. Surpris le garçon avait lâché et la jeune femme se retrouvait à quatre patte à terre. La lumière de la lune comme unique source il vite dans l’ombre de l’astre la jeune femme à terre. Mais son regard avait été automatiquement attiré par le dos à demi dénudé de la rouquine. Lui-même étant un brin courbé il avait vu avec précision le tatouage au creux de ses reins.

-Tss…T’es une vraie furie…commentait-il en portant sa main à sa lèvre, pas l’temps d’en pla-…il ne lui avait pas fallut plus de cinq secondes pour que son esprit tilt.

Les yeux écarquillés il se souvenait aussitôt du tatouage. Sa mémoire revenait en quelques flashes significatifs. Comme si que le cercle de transmutation qu’elle détenait avait toujours fait parti de lui. Il comprit aussitôt que c’était-là ce qu’il cherchait depuis tout ce temps… déphasé par cette vision il reculait pour allait heurter la commode derrière-lui. A cet instant Pandora se relevait et allumer la lumière. Le visage passablement choqué et interdit il fixait le sol, là où la rouquine se tenait quelques secondes avant. Il restait ainsi, figé de stupeur face à un quart de ses souvenirs subitement revenus. L’incompréhension la plus totale. Des retrouvailles bien étranges…Lorsque la demoiselle prit la parole il avait mis plusieurs secondes avant de lever son regard sur elle, bouche bée…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 1689
■ Age : 27

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Confirmée
■ Capacités : Infiltration
■ Barre D'XP:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Flash back~   Ven 9 Nov - 17:15

Le ciel gris, une pluie battante ayant découragé la plupart des gens à l’exception de quelques téméraires qui continuaient de braver les éléments pour se déplacer dans la cité et un vent glacial pour couronner le tout. J’avais peine à croire que j’étais bel et bien revenu dans l’Est tant le temps depuis plusieurs jours était maussade, ponctué de pluie les trois quarts du temps. C’en était même déprimant par instant. Détournant mon regard de la baie vitrée, je finissais le contenu de la tasse que je tenais dans les mains, un bon chocolat chaud bien crémeux, avant de reposer cette dernière doucement. L’échoppe était plutôt vide, seuls quelques rares habitués étaient attablés face à un demi ou un café, leur journal entre les mains. Machinalement, je portais la main à ma gorge avant de sentir un vide marquant auquel je n’étais pas habitué. Si j’avais décidé d’affronter les torrents d’eau aujourd’hui, c’était pour me rendre à la bijouterie la plus proche, ayant brisé par accident la chaine d’argent que je gardais toujours au cou. Un simple souvenir mais qui me manquait maintenant qu’il n’était plus à sa place. Las de rester enfermée constamment à cause du temps, j’avais même pris l’initiative de faire quelques courses rapides histoires de pouvoir manger dans ma chambre ce soir sans pour autant avoir à payer une fortune pour les repas fournis à l’hôtel, même si ces derniers restaient convenables, j’en trouvais le prix excessifs, or n’ayant pas énormément de côté non plus, je me devais de garder quelques réserves au cas où, surtout que je n’avais toujours aucune idée du temps que j’allais passer dans cette ville pour l’instant.

J’avais finalement atterrie dans un bistrot pour me réchauffer, lisant le premier quotidien qui me tomba sous les yeux à la recherche d’une quelconque information qui aurait pu éveiller ma curiosité, mais rien de bien attractif toutefois. Je regardais le jour tomber, les journées se faisaient plutôt longues ces derniers temps, j’ignorais quelle heure il pouvait bien être, et à vrai dire, je m’en foutais allègrement, personne pour m’attendre de toute manière. Je me souvins m’être promis de passer un coup de téléphone à Reï dans la semaine pour lui donner des nouvelles, après le souflon que j’avais pris de sa part de l’avoir laisser sans le moindre mot pendant des semaines, je lui avais juré de ne plus recommencer et de la tenir au courant régulièrement. Une vraie mère poule par moment … Et même si j’avais râlé pour la forme, dans le fond j’étais touchée par l’attention qu’elle pouvait porter à ses collègues, amis, proches, je ne savais trop comment définir ce que nous étions.

Avisant l’heure, je renonçais toutefois à cette idée, il était trop tard un coup de fil à cette heure ne ferait probablement que l’inquiéter inutilement, je reportais donc à plus tard. Lâchant quelques pièces sur la table, j’enfilais ma veste dénuée de capuche – pas l’idéal avec ce temps de chien – et attrapais mon sac avant de quitter la pièce surchauffée pour retourner dans une vague de froid. La pluie ne s’était pas calmée, bien au contraire, et je soupirais à l’idée de devoir slalomer entre les gouttes pour pouvoir rejoindre mon hôtel. C’est que je m’en étais plutôt éloignée en plus ! Avisant les devantures des magasins déjà fermés, je longeais les murs pour rester à l’abri le plus possible avant d’atterrir à la place principale de la ville au bout de dix minutes à ce rythme. Premier passage obligé sous la flotte, je devais la traverser pour en rejoindre une plus petite quelques rues plus loin. Le pas rendue vif par les gouttes froides qui m’assaillaient le visage et la nuque, je rentrais la tête dans les épaules pour me protéger un tant soit peu et baissais davantage cette dernière pour protéger mes yeux. De ce fait, impossible de voir à plus d’un mètre cinquante devant moi, je me contentais de strict minimum pour avancer, les mais solidement rentrées dans les poches à l’abri du vent. Malgré le fait d’avoir largement accéléré la cadence, c’est relativement humide que je parvenais dans le hall de l’hôtel où je créchais ces derniers jours, m’ébrouant sans trop gêne comme un chat avant d’aller quérir la clef de ma chambre.

Quelques minutes plus tard, j’étais enfin débarrassée de mon manteau trempé que je m’étais sur une chaise à sécher contre le chauffage de ma chambre. En réalité, c’était plutôt grand. La chambre était plus ou moins séparé en deux parties par un paravent de type orientale, laissant une partie dortoir et l’autre, agrémenté d’une porte fenêtre et d’un balcon, ressemblant plus à un petite salon d’intérieur. Assez spacieux pour pouvoir y passer du temps sans se sentir cloitrée au final. Dans la partie chambre, il y avait également une fenêtre donnant sur la place, ainsi qu’une porte en bois dans les tons acajou donnant sur une salle d’eau plutôt confortable, agrémentée d’une baignoire et d’une douche en sus des toilettes et d’un lavabo. L’immeuble avait beau avoir un aspect plutôt vétuste, le confort à l’intérieur était pourtant de mise pour un prix relativement correct en fin de compte.

Je me rendis dans la salle de bain, retirant mon pull que je posais négligemment par terre, il partirait bien vite à la laverie, ainsi que mes bottes et le ceinturon que je mettais toujours lorsque je sortais. Ainsi délestée des vêtements humides et de me armes, je me sentais déjà bien plus légère. Je nouais mes cheveux de manière négligée pour ne pas qu’il me gêne le temps de sécher avant de retourner dans l’espèce de salon pour m’occuper de ce que j’allais manger ce soir. Du pain, un peu de jambon sec, deux trois autres morceaux de charcuterie, en somme je me faisais une espèce de pique-nique d’intérieur. Alors que je rejoignais ma chambre quelques secondes pour aller fermer la porte à clef, un bruit attira mon attention l’espace de quelques secondes et je détournais le regard derrière moi avant de hausser les épaules en ne voyant rien de particulier. Les clefs dans la serrure, j’éteignis la lumière de la partie chambre sans pour autant avoir déjà allumé celle du salon lorsqu’un bruit bien plus violent retentit dans ce dernier. Bien plus alerte désormais, je rejoignis le salon sur la pointe des pieds pour apercevoir une silhouette sombre refermer la fenêtre avec délicatesse après visiblement l’avoir ouvert comme une brute. Sans prendre le temps d’analyser la situation, je me faufilais jusqu’au gêneur, poing serré, avant de lui envoyer une droite au moment même où ce dernier se retournait, se la mangeant en pleine poire à l’évidence. Mais lorsque je voulus réitérer la chose, il feinta, esquiva et se rebiffa, me bloquant le bras avant de me forcer à me tourner. Les dents serrées, je me retrouvais une main sur le sol, l’autre immobilisée dans le dos de manière douloureuse. Je fronçais les sourcils, frustrée au plus au point par la rapidité de réaction de mon agresseur et me dégageais d’un geste brusque, reprenant équilibre à l’aide de ma main ainsi libéré pour ne pas m’exploser le nez par terre. Je restais ainsi l’espace d’une ou deux secondes, le temps que mon épaule récupère avant de chercher à me retourner pour lui renvoyer un coup de pied dans le ventre lorsqu’une voix qui ne m’était pas inconnu résonna dans l’air. Les yeux écarquillés, je fixais le sol bêtement en comprenant de qui il s’agissait.

Comme s’il s’était aperçu de ma réaction, le jeune homme se tut d’un seul coup sans même finir sa phrase et je le sentais reculer sans trop comprendre pourquoi sur le moment. J’en profitais pour me redresser vivement et me rendis au mur le plus proche pour allumer la lumière, éclairant ainsi l’endroit d’une lueur plutôt tamisée, l’endroit était visiblement prévu pour offrir une certaine intimité. Les sourcils froncés, je lâchais d’un ton mi énervé mi placide.

"Moi aussi je suis contente de te voir Lyl ! Ca m’aurait étonné que tu passes par la porte tiens ! Heureusement pour toi que tu as certains réflexes et …. – je remarquais seulement la mine choquée qu’il affichait et mon expression changea aussitôt pour se muer en un air d’incompréhension – eh … qu’est-ce qu’il t’arrive ?"

Je croyais que son air perdu et visiblement marqué par quelque chose était précisément la raison pour laquelle il était entré ici, fuyant quelque chose ou je ne sais quoi. Encore sur le vif des quelques coups échangés, je n’avais pas encore pris conscience que j’étais heureuse de le revoir, chose qui n’était pas arrivée depuis Drachma. Je restais seulement perplexe face à la stupeur qui marquait à présent ses traits, attendant qu’il m’explique ce qu’il faisait ici et surtout la mine figée qu’il affichait depuis une bonne minute déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle E. Wayne
~ Crystal'Ice // Capt. du QG Nord ~
avatar

■ Mes messages : 833
■ Age : 26

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités : allez savoir...
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Flash back~   Ven 9 Nov - 19:07

Il déglutit alors qu’elle feintait une joie de le revoir. Il restait de marbre, son visage s’assombrissait lentement. Il détournait la tête en essuyant d’un revers de main lent le sang qui filait et menaçait de goutter sur son t-shirt blanc. Pour une fois il avait une fière allure, pas une tâche d’hémoglobine, pas de déchirure, rien ! Seuls quelques hématomes dissimulés par-ci par-là. Le jeune homme se redressait doucement. Il sentit une certaine colère l’envahir prenant ainsi le dessus sur sa précédente jovialité. Si quelques secondes avant il avait été tout émoustillé de la revoir, à présent il était en colère. En colère qu’elle lui ait caché l’objet de ses recherches. Pourquoi avoir fait une telle chose ? En l’heure actuelle le garçon ne comprenait pas, il n’arrivait même pas à concevoir qu’elle ait gardé ce secret. Alors que tout semblait si clair, alors qu’il lui accordait une confiance aveugle. Etait-ce que du bluffe ? Il avait du mal à le croire il était certain qu’elle avait une bonne raison. Mais quelle qu’elle fut, l’accepterait-il ? Son cœur avait loupé un battement alors que la morosité le gagnait en second lieu. Il reculait à nouveau se retrouvant au pied du mur, dos à la fenêtre qu’il venait de fermer. Il fixait le parquet sombre en espérant qu’elle ne s’était pas jouer de lui depuis tout ce temps. Il détournait le regard n’osant plus affronter celui de Cahelyn. C'est d'une voix sombre et dénuée d'intonation qu'il prenait de nouveau la parole...

-…J’ai franchis la frontière …j’ai même accepté de me souvenir de certaines choses…je me suis fourré dans les pires situations…et tout ça, il levait son regard meurtri sur la jeune femme, pour rien…

Il ne doutait pas qu’elle devait être perdue par son comportement, par ses paroles. Elle aussi devait nager en pleine incompréhension sauf si elle avait vraiment quelque chose à se reprocher. Il retirait seulement maintenant la capuche de sa veste, ouvrant au passage intégralement la fermeture éclaire. Un coup de chaud subite. La frustration de savoir qu’elle savait depuis le début ce qu’il cherchait désespérément sans pour autant accéder à son désire. L’affection qui lui portait lui permettait de contenir sa colère de se montrer objectif, cherchant le pourquoi du comment. Il ne fallait pas tirer de conclusion hâtives pas après tout ce qu’ils avaient vécu. Il était juste blessé qu’elle fut aussi peu coopérative finalement. Mais plus étonnant encore, pourquoi détenait-elle une telle chose ? Qui était-elle pour Mcdougall ? Ou bien pour le jeune homme. L’espace de quelques secondes il supposait l’idée qu’ils se connaissaient…
Dehors c’était le tonnerre qui grondait, déchirant le ciel d’éclairs impressionnants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 1689
■ Age : 27

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Confirmée
■ Capacités : Infiltration
■ Barre D'XP:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Flash back~   Ven 9 Nov - 19:29

De l’incompréhension, ses traits passèrent à la colère. Il semblait la contenir à grand peine tout en reculant jusqu’à finir par heurté la fenêtre par laquelle il avait pénétré dans la pièce et qui lui faisait dos alors que je l’observais, de plus en plus perdue au fur et à mesure que les secondes passaient. Il reprit la parole après avoir baissé le regard, visiblement rongé par quelque chose qui pourtant m’échappait totalement alors que visiblement j’aurais dû comprendre de quoi il s’agissait à la manière dont il me parlait, par énigme presque. J’aperçus enfin sa lèvre fendue, en concluant bien vite que c’était le résultat du coup qu’il s’était pris en pleine tête de ma part, et voulu m’approcher pour y jeter un œil mais après deux pas, lorsqu’il releva les yeux vers moi et je croisais son regard blessé, je me stoppais, comme figée, au centre de la pièce. L’incompréhension me gagnait sans que je ne parvienne à trouver une explication plausible, et alors que je tentais de réfléchir au pourquoi de la réaction violente du jeune homme, je finis par froncer les sourcils avant de lui répondre, accentuant mes paroles d’une gestuelle nerveuse.

"M-mais de quoi tu parles Lyl ?! Je comprends rien ! Que s'est-il passé pour que tu débarques comme ça ? "

Je le fixais, également passablement énervée même si ce n’était au fond qu’une réaction dû à la frustration de ne rien comprendre à la situation. J’aurais pu être heureuse de le revoir mais la tournure que prenaient les choses ne me plaisaient pas, être perdue, j’avais horreur de cela. Je voulus m’approcher de nouveau, une moue toujours sévère gravée sur le visage, mais le jeune homme me fit mine de reculer encore même si le mur le bloquer, ce qui m’en dissuada et je me contentais de le fixer, les bras croisés sans que la moindre réaction logique ne me vienne à l’esprit. Mais bordel, qu’est-ce qui avait bien pu le mettre dans cet état ? Qu’est-ce qu’il avait bien pu découvrir pour réagir ainsi ? Je regrettais d’un coup de ne pas l’avoir suivi davantage dans son périple. Le tonnerre grondait dehors, rajoutant inconsciemment une tension à l’intérieur de la pièce alors qu’un silence pesant s’installait au fur et à mesure que nous nous affrontions du regard, mais je me refusais pour l’instant à flancher, pas avant d’avoir eu les réponses qui m’éclaireraient sur la situation. Au fond, j’étais peinée, j’imaginais nos retrouvailles de manières plus … conviviales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle E. Wayne
~ Crystal'Ice // Capt. du QG Nord ~
avatar

■ Mes messages : 833
■ Age : 26

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités : allez savoir...
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Flash back~   Ven 9 Nov - 20:09

-M-mais de quoi tu parles Lyl ?! Je comprends rien ! Que t’est-t-il arrivé durant ces dernières semaines pour que tu débarques comme ça ?

L’intéressé relevait aussitôt le menton braquant son regard de glace sur la demoiselle. Comme une bête féroce il rétorquait aussitôt aboyant presque…

-Ca n’a rien à voir avec ça !

Il la fixait, dérouté. Les images de ses parcelles de souvenirs et le tatouage étaient comme gravés sur sa rétine. La respiration haletante il commençait à s’emballer. Il serrait les poings, son regard faisait navette entre les deux yeux bleus de la rouquine. Son visage traduisait son incompréhension. Ca n’échappait à notre chimère. Il baissait les yeux, fronçant les sourcils en réponse à une soudaine peine. A quoi pouvait-elle bien jouer ? Était-ce sincère son incompréhension ? En y réfléchissant, oui. Il y avait une certaine logique à laquelle le garçon n’arrivait à accéder en cet instant. Son esprit était comme en ébullition, un volcan sur le point d’exploser. Il se torturait l’esprit à savoir quoi penser. Lors il reprit d’une intonation moins colérique, s’interrogeant lui-même…

-…Je ne sais plus où j’en suis…

Il levait la main pour porter celle-ci à son front, dissimulant au passage le haut de son visage. Il fit quelques pas sur le côté, à la recherche d’un endroit où s’asseoir. Il avait cette fâcheuse impression de tomber de haut. Il prit place sur une des chaises qui bordait une table ronde. Les deux coudes appuyés sur ses cuisses il prit sa tête dans ses mains. Son visage était une fois de plus dissimulé. Une goutte de sang qui perlait depuis quelques secondes venait de tomber sur son t-shirt, une autre sur le sol. Au fond, le plus douloureux était d’imaginer qu’elle lui avait caché volontairement pour une raison plus ou moins malsaine. Mais si cette probabilité le titiller il avait tout de même du mal à y croire. D’où son ambivalence. Comme si il tournait du pot, il ne faisait que repousser la justification de son comportement. C’était involontaire.

-…Je ne sais même plus qui tu es…Cahelyn…

D’un point de vu extérieure c’était inquiétant à voir et entendre. L'expression passablement irritée de la demoiselle avait ses raisons. Mais pour Lyl ca ne faisait que le perturber. Il serrait les dents en refoulant ses conclusions péjoratives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 1689
■ Age : 27

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Confirmée
■ Capacités : Infiltration
■ Barre D'XP:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Flash back~   Ven 9 Nov - 20:34

"Avec quoi alors ?!"

J’avais répondue sur le même ton que le garçon, frustrée et énervée par le fait qu’il semble désormais tourner autour du problème sans daigner éclairer ma lanterne. Quelque part, il semblait bouleversé, et au fond, ça commençait à m’inquiéter, davantage maintenant qu’il semblait refuser de se livrer. Je sentis toutefois ma colère retomber légèrement en le voyant réellement blessé. Il semblait si paumé à cet instant que je n’avais presque plus qu’une envie, me jeter à son cou pour le réconforter, mais quelque chose m’en empêchait encore, la même chose qui m’empêcher de l’approcher également pour aller soigner sa lèvre ouverte par ma faute. La crainte de faire un mouvement de trop, probablement. Je fis quelques pas timides dans sa direction alors qu’il cachait son visage dans ses mains, et me figeais à moins d’un mètre de lui lorsqu’il reprit d’un ton froid. Mon expression changea une fois de plus alors que j’enregistrais enfin ce qu’il venait de dire, et à la place de la colère, de la peine, de la compassion, c’est un masque froid que j’affichais désormais, cachant une peine bien plus profonde. Je déglutis difficilement en fixant sa chevelure neigeuse avant de finir par lui répondre d’une voix nouée.

"Je pensais pourtant qu’on avait mis les choses au clair depuis le temps … Visiblement, je me suis trompée … "

Je m’étais retenu de l’appeler Wayne pour bien marquer la distance qui nous avait séparée d’un seul coup, mais quelque part, je ne souhaitais pas remuer le couteau dans la plaie et m’était finalement abstenue. Les yeux baissés, fixant le sol, je serrais les poings, bien trop blessée pour vraiment réagir. C’est fou comme l’impact de quelques mots peut avoir une influence énorme sur nos émotions. Quelques mots, une simple phrase, remettaient en doute ce que j’avais réussi à dépasser depuis que je côtoyais le garçon. Je finis toutefois par me reprendre un peu, refusant de sombrer à nouveau dans la tristesse pour une raison que d’ailleurs j’ignorais, refusant que les paroles que j’avais échangées par le passé avec lui ne fussent que des leurres, refusant tout simplement d’avoir pu me tromper sur toute la ligne. C’est d’une voix légèrement plus assurée que je reprenais, levant un regard déterminé vers la chimère.

"Si tu ne le sais pas, alors pourquoi ne me le demandes-tu pas, tout simplement ? "

Je fixais le sang qui gouttait de sa lèvre blessée, tâchant le sol avec une lenteur hypnotique, le son qui se répercutait me revenait sans cesse aux oreilles dès que le silence revenait dans la pièce, obsédant. Je me retenais une nouvelle fois pour aller chercher au moins de quoi arrêter le saignement, me doutant qu’avec la tension qui régnait à l’instant, il n’accepterait probablement pas un tel geste de ma part. Je fermais les yeux et passais une main nerveuse sur mon visage avant de reprendre après un profond soupir, contenant difficilement le tremblement qui parcourait mes paumes en ce moment même.

"Crois-tu vraiment que je te mentirais ? Avec ce que j’ai déjà partagé avec toi ? Après ça, tu ne me crois toujours pas sincère avec toi Lyl ?"

Constat douloureux que de comprendre que toutes les belles paroles que vous pouvez échanger avec quelqu'un finiront sûrement en poussière dès qu'un imprévu se pointe. La boule dans ma gorge grossissait alors que je pensais m'être fourvoyé sur quelqu'un une fois de plus, et pourtant, je refusais toujours de m'avouer vaincue, probablement parce que la douleur à subir serait trop importante. Après tout, c'était lui mon but désormais, si je le perdais, je me perdais aussi quelque part, et si ça m'était égal dans le fond, j'osais encore croire que ce n'était peut-être pas le cas pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle E. Wayne
~ Crystal'Ice // Capt. du QG Nord ~
avatar

■ Mes messages : 833
■ Age : 26

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités : allez savoir...
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Flash back~   Ven 9 Nov - 21:27

Les yeux écarquillés à l’attente de la première phrase, Lyl s’était abstenu de lui répondre que c’était réciproque. La suite ne faisait qu’attiser sa colère. Si elle n’avait rien dit pour son tatouage n’était-ce pas pour le lui cacher ? Et qu’est-ce qu’elle cachait au juste ? Le cachait-elle vraiment ? …
Cahelyn s’était approchée, se trouvant à environ un mètre de notre chimère. Lui fixait le sol avec hargne, déception et incompréhension entremêlées. Elle échangeait les rôles et sur le coup ca lui paraissait fourbe. Injuste. Recassant ses quelques paroles il retirait vivement ses mains de sa tête pour relever celle-ci. Il croisait son regard, elle avait l’air remontée ? Pourquoi au juste ? Car il lui avait avoué être perdu ? Où était le mal après tout ? Avec ces retrouvailles il découvrait un pendant de la demoiselle qu’il n’avait pas soupçonnée. Cette manie de tout rapporter à elle alors qu’il était question de sa perdition à lui. En la regardant il cherchait à comprendre ce qu’elle insinuait. Mais il ne voyait-là que le mensonge. Or, elle se méprenait royalement. Il déglutit à nouveau, blessé par une telle conclusion de sa part alors que lui s’était contenu jusqu’ici… Sa colère éclatait et il se levait en l’approchant lentement. C’est de manière contenue qu’il prenait à son tour la parole …

-Durant tout ce temps…tu savais…tu savais combien j’aspirais à retrouver les souvenirs de Mcdougall…

L’amnésique déglutit de nouveau et de manière difficile alors qu’il se trouvait à quelques centimètres d’elle. Elle l’observait, elle avait ce quelque chose morose qu’il se refusait de voir. Son visage à lui était partagé entre colère et chagrin. Il retroussait les lèvres de manière hautaine qui traduisait sa colère. Ses yeux jade faisaient navette entre les yeux de Pandora. Il reprenait de sa voix monotonement froide…

-Ne mélange pas tout…

Il fit un pas de plus brisant son espace pour imposer une proximité non négligeable. Après un court silence pesant il levait le bras pour toucher brièvement le bas du dos de son interlocutrice. Son regard plongé dans ce lui de la rouquine il la fixait avec intensité. Il en chaînait sur le même ton en accompagnant la fin de sa phrase par un froncement maussade de sourcil..

-..moi je parles de ça.

Il délaissait son bras tomber le long de son corps avant de reculer une seconde fois. Il le fit un brin chancelant. Cependant son autre main agrippait le bas du t-shirt de la demoiselle alors qu’il reculait, le menton baissé. Il se laissait tomber sur la chaise, lasse. Pandora n’avait que pus suivre. Son front heurtait doucement le dessous de la poitrine de la rouquine alors qu’il l’enlaçait de son autre bras. Sa main s’était crispée sur le t-shirt de celle-ci, au niveau de son tatouage. La peur d’avoir été trahi par cette dernière l’inquiétait à un tel point. La peur d’être seul et ce besoin d’affection le poussaient à agir de la sorte. Tel un enfant paumé. Au fond, il voulait croire en elle jusqu’au bout. Là, il lui demandait en fixant les quelques gouttes de sang à terre sans le moindre intérêt…

-Pourquoi me l’as-tu caché… ? Il prit une grande inspiration saccagée, dis-moi que tu as une bonne raison…je t'en prie achevait-il en un murmure inaudible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 1689
■ Age : 27

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Confirmée
■ Capacités : Infiltration
■ Barre D'XP:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Flash back~   Ven 9 Nov - 22:02

C’est à un élan de colère que je fis face à la place de l’explication à laquelle j’aurais pu m’attendre. Les sourcils froncés, je maintenais mon regard dans celui de la chimère avant de reculer d’un pas en comprenant enfin la situation à l’entente du nom de mon père. D’une manière ou d’une autre, il savait qui j’étais vis-à-vis de ce dernier. Je le scrutais, la froideur désertant peu à peu mon visage pour laisser place à la stupéfaction cette fois. Un panel d’émotions que je ne pensais plus contenir à vrai dire, et pourtant elles semblaient défiler à toute vitesse ce soir. Ce que j’avais compris était stupide, ce que j’avais insinué était faux, il avait seulement appris que j’avais un lien avec son défunt maitre. Alors qu’il approchait, je pouvais sans peine sentir la colère qui irradiait du jeune homme, et désormais, je pouvais la comprendre. Je me mordis la lèvre gênée, alors qu’il s’approchait davantage pour finir par passer le bras autour de ma hanche et toucher le bas de mon dos. C’est à ce moment précis que je baissais les yeux. Voilà comment il l’avait appris, il avait dû apercevoir le cercle gravé par mon père au creux de mes reins. Aurais-je dû lui livrer plus tôt le secret de mon père ? Probablement en fin de compte, j’avais peut-être trop attendu …

Je l’observais reculer, cherchant inconsciemment à faire de même lorsque sa main agrippa le bas de mon t-shirt pour m’attirer vers lui. Contre toute attente, il m’enlaça à peine assis, son front posé sur le haut de mon ventre et je sentis une profonde culpabilité m’envahir en voyant à quel point cette information semblait importante pour lui. Je n’avais probablement pas su mesurer à quel point l’alchimie était un bien précieux pour lui, et qu’il aspirait plus que tout à la retrouver. Timidement, je finis par lever une main pour aller la déposer sur la chevelure claire du jeune homme, l’autre se posant entre ses omoplates, je le serrais doucement contre moi, le regard fixé sur la ruelle en contrebas avant de lâcher d’une voix faible.

"Je suis désolée … Crois-moi, je suis vraiment désolée Lyl …"

Je sentis les larmes me gagner sans trop parvenir à les contrôler tant je craignais ce qui risquait de suivre, mais il était désormais trop tard pour pouvoir reculer, aussi je continuais, ma main plongée dans la chevelure d’opale du jeune homme, je l’empêchais également d’apercevoir mon visage de cette manière. Sans le moindre accro dans la voix malgré les larmes présentes sur mes joues, je reprenais doucement.

"Je suis la fille d’Isaac McDougall. "

Ma main se crispa imperceptiblement dans les cheveux fins de la chimère alors que je baissais la tête, cherchant comment formuler ce que j’avais à dire. Comment lui expliquer de lui avoir caché une telle chose ? Je n’avais tout simplement jamais osé abordé moi-même le sujet avec lui, ce dernier semblant particulièrement difficile pour le jeune homme, de plus, j’avais plus d’une fois songée à la possibilité que Reï ait également avoué ma parentèle à son ami sans pour autant parvenir à savoir si c’était bel et bien le cas. Je continuais d’une voix brisée, observant les trombes d’eau s’abattant toujours sans arrêter sur la ville.

"Tu l’as probablement connu mieux que moi au final … il m’a laissé quand j’étais jeune, je ne sais pas grand-chose de lui au fond, simplement que c’était un alchimiste renommé et déchu."

Je fermais les yeux pour refouler les larmes qui continuer de déferler sur mes joues sans pour autant que j’en trouve une raison valable, avant de finalement me laisser tomber à genoux face à la chimère, redoutant sa réaction sur ce qui venait. Je passais mes bras autour de son cou sans me dégager de son étreinte et enfouie mon visage contre son épaule pour me soustraire une fois de plus à son regard.

"J’ai été égoïste pour le reste … J’ai eu peur. Au fond, j’ai eu peur que Reï ne t’ai avoué qui j’étais vraiment en t’expliquant ma position vis-à-vis de l’agence, et que tu ne me gardes à tes côtés que pour ce que j’aurais pu t’apporter. J’ai eu peur de te perdre une fois que tu aurais retrouvé son savoir. Peur que ce soit pour ça que tu ne voulais pas que je meure au final ... Je ne veux pas ... te perdre."

D’une main j’essuyais mes yeux déjà rougie avant de finir par me reculer légèrement, tête basse et je fixais le sol sans oser recroiser le regard de la chimère et posais les mains sur ses genoux en lâchant un soupir imperceptible.

"Tu peux me détester maintenant, je l'accepterais, ce ne sera que justice j'imagine …"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle E. Wayne
~ Crystal'Ice // Capt. du QG Nord ~
avatar

■ Mes messages : 833
■ Age : 26

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités : allez savoir...
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Flash back~   Ven 9 Nov - 23:44

Des excuses, elle les avait formulées aussitôt alors que le garçon cherchait à se rassurer contre elle. Un nouveau silence se pointait et ce fut cette fois-ci Cahelyn qui le brisait. Elle prit la parole pour faire une révélation des plus…étonnantes. A aucun moment il avait pus imaginer un tel lien. Ca dépassait tout pour le coup. Les yeux écarquillés il fixait le sol, immobile. Ses doigts restaient crispés, un réflexe inconscient. Il sentait les doigts de la rouquine se balader de manière confuse dans sa chevelure. Il n’y portait qu’une vague attention ça ne faisait que trancher sur l’ambigüité des choses. Sa colère n’était pas apaisée pour autant, seulement submergée par ses révélations et sa morosité.
Cahelyn enchaînait, lui révélant au passage qu’elle n’avait que très pu connu cet homme. La respiration de notre ami repartait du plus bel, celle-ci s’étant figée sous l’effet de stupeur. Il fermait les yeux, dents serrées. C’est alors que la jeune femme s’agenouillait à sa hauteur. Sans avoir le temps de lever le menton il se retrouvait enlacé à son tour. Elle avait enfoui son visage larmoyant contre l’épaule du garçon entre sa veste et son t-shirt. L'amnésique relevait le menton, surpris. Pandora se lançait alors dans une justification. La belle tremblait et ce n’était pas faute de la température… Le regard vide d’expression il fixait un point, morne.
Le discours de la jeune femme dépassait également tout ce qu’il avait pus imaginer, un peu comme la situation. Il fronçait les sourcils, comme en proie à une douleur interne.
Assez réfléchis et bien trop attaché à elle il ne pouvait que compatir et au final comprendre son silence.
Son cœur loupait comme un battement face à un sentiment étrange. Sa colère s’atténuait pour laisser place à l’attendrissement. La rouquine se redressait sans pour autant affronter son regard. Il la fixait, non pas avec colère cette fois-ci.

-Tu peux me détester maintenant, je l'accepterais, ce ne sera que justice j'imagine …

Après ça il y eut un court silence durant lequel notre chimère n’avait pas détourné son regard. Chancelant. Il humidifiait ses lèvres, comme déshydraté avant de déglutir. D’une voix calme il répondit enfin…

-Imbécile…je l’ignorais…Reï…Il fit une moue, comme blessé par ce qu’il découvrait et ce qu’il allait dire, Reï ne m’a rien dit…

Il marquait un temps d’arrêt et un éclair imposant déchirait le ciel faisant grésiller la lampe. Ils furent plongés dans le noir l'espace de quelques courtes secondes. Juste après retentit un grondement orageux faisant trembler la bâtisse. L’orage était proche, même peut-être trop .Malgré tout il n’avait pas détourné son regard de jade du visage rougie de Cahelyn. Encore un peu secoué par cet amas d’information il n’osait réconforter la demoiselle autrement que par de simples paroles. Pourtant, une partie de lui brulait d’envie de l’étreindre. Il lui fallait le temps pour avaler la pilule…

-J’arrive pas y croire…c’était là..Sous mon nez depuis tout ce temps…

Conscient qu’elle devait culpabiliser il posait sa main sur celle droite de la jeune femme. Il avait longuement hésité avant de le faire. Il l’a retiré aussitôt et ajoutait en détournant le regard.

-Je ne peux pas t’en vouloir…j’suis juste déçu que tu ne m’ais pas fait plus confiance.

Au fond c’était un manque de confiance. Il se disait que Pandora avait peur d’être de nouveau délaissée, et que cette peur l’avait rendu un brin paranoïaques et méfiante. Il réalisait combien elle devait souffrir de la solitude pour avoir prit sur elle aussi longtemps pour lui cacher une telle chose. Quelque part il était touché, une parcelle de lumière chaleureuse dans son cœur glacé. Il se levait et retournait se placer devant la fenêtre avant de ne lâcher un profond soupire. Expirer ce surplus d’émotion lui semblait être la meilleure solution. Son jugement et sa compréhension avaient été sages et réfléchis. Il était étonné d’avoir fait preuve d’un tel…sang froid. Ca aurait très certainement différent si ce n’avait pas été des retrouvailles de plusieurs longues semaines. La gorge serrée, il n’avait rien d’autre à ajouter. Il éprouvait la forte envie de se dérober sous ce rideau de pluie. Lyl tendait le bras pour plaquer sa main sur l’encadrement de la fenêtre. Silencieux, il baissait le menton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 1689
■ Age : 27

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Confirmée
■ Capacités : Infiltration
■ Barre D'XP:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Flash back~   Sam 10 Nov - 8:35

Un silence accompagna mes dernières paroles, troublant, pesant, alors que j’attendais, que je redoutais la réaction de la chimère face à ce que je venais non sans mal de lui avouer. Je n’osais même pas relever les yeux tant je craignais d’apercevoir la colère ou la déception dans son regard clair. Ce n’est qu’au bout d’un temps qui me parut bien trop long que le jeune homme reprenait la parole, toute trace de colère disparue dans sa voix toutefois. Il m’avouait avoir toujours ignoré qui j’étais, Reï le lui avait visiblement caché. A l’évidence, ma méfiance et ma crainte avait failli me faire perdre la chose à laquelle je tenais le plus, l’affection du garçon, je me rendais compte à cet instant combien mon comportement avait été stupide. Même si j’ignorais toujours les motivations du jeune homme, cela semblait pourtant évident qu’il n’était pas animé de mauvaises intentions, loin de là, lui-même avait toujours été sincère. Je m’en sentis d’autant plus coupable de lui avoir caché l’héritage de mon père durant tout ce temps. Comme en écho à mes pensées chaotiques, un éclair illumina la pièce avant de n’être suivi quelques secondes plus tard par un coup de tonnerre particulièrement violent qui ébranla même jusqu’aux fondations de l’hôtel, en faisant trembler les murs et nous plongeant dans le noir quelques instants. Le regard toujours braqué sur mes mains, j’écoutais les paroles de l’argenté sans oser le couper.

Un contact bref sur le dos de ma main me fit toutefois relever les yeux et je croisais enfin le regard de jade de mon ami peu de temps avant que ce dernier ne détourne le sien. Je lâchais un léger soupir alors que le jeune homme reprenait parole et finit par retirer mes mains pour les croiser sur mes propres jambes. Toutefois, c’est un profond soulagement que je ressentais lorsqu’il me rassura avant de se redresser. Je n’aurais pu espérer mieux que ça compréhension. D’un revers de main j’essuyais les dernières larmes qui marbraient mon visage avant de regarder le jeune homme se diriger vers la fenêtre. Une pointe d’inquiétude me saisit à nouveau qu’il veuille s’en aller aussi vite et je me redressais lentement avant de m’approcher de lui et posais une main sur son bras comme pour le retenir.

"Reste ici, je t’en prie … "

Tirant à peine dessus, je l’invitais à se retourner pour me faire face avant de plonger mon regard dans le sien. Il me restait une précision à lui apporter pour être complètement honnête. Quelque chose de probablement inutile pour lui, mais je préférais tout de même lui en faire part.

"Le cercle … Le cercle est incomplet. L’essentiel y est, mais il est inutilisable à sa pleine puissance si l’on y rajoute pas certaines choses. Isaac m’as expliqué que c’était pour éviter qu’il ne tombe entre de mauvaises mains. Toutefois, je pense que tu sauras l’utiliser, enfin je l'espère. Une fois de plus, je te demande pardon Lyl … "

Je soupirais doucement avant de contourner le jeune homme lentement pour m’approcher également de la fenêtre où la pluie semblait redoubler de violence une fois de plus, amplifiée par l’orage. Durant un bref instant, tout avait était aussi chaotique à l’intérieur de ma tête qu’à l’extérieur, à croire que le temps s’adaptait à l’humeur. Une simple illusion bien sûr, mais c’en était troublant. Je vis plusieurs silhouettes encapuchonnées traversaient courageusement la place sous la pluie battante, hormis ça la ville ressemblait à un lieu fantôme, déserté de toutes parts. Alors que je songeais, une odeur me remonta dans la gorge une nouvelle fois, celle du sang. Je me tournais à nouveau vers la chimère, me souvenant de la blessure que je lui avais infligé lors de notre rixe et après un bref instant d’hésitation, je partis en direction de la salle de bain.

"Attends-moi."

Me déplaçant rapidement, je fouillais dans le placard pour dénicher ce que je cherchais, l’hôtel était plutôt bien alimenté. Une trousse de soin, des compresses, du désinfectant, bref, l’essentiel pour soigner une plaie. Ressortant tout aussi vite, j’en profitais pour attraper une serviette au passage, ayant remarqué que la chimère était encore mouillé, du moins ses vêtements et sa chevelure. Rien d’étonnant s’il avait grimpé le long du mur au fond. Je balançais le tout sur la chaise proche, lui tendant la serviette au passage. Une fois débarrassée, je m’emparais d’une compresse et du produit que je versais dessus avant de m’approcher de lui. Une main sous son menton relever son visage, je ne lui demandais même pas son avis et essuyais le sang qui avait coulé avant de m’attaquer à la plaie proprement dite pour la nettoyer.

"C’est à croire que je ne peux pas te revoir sans t’en coller une …"

C’est d’un ton maussadeet non pas railleur que j’avais parlé cette fois-ci, car le constat ne m’amusait guère au fond. A chaque rencontre, il gardait un souvenir pas franchement agréable. Alors que j’essuyais avec délicatesse la lèvre inférieur de la chimère, mon regard dériva jusqu’à se poser sur les cicatrices encore roses qui ornaient sa gorge, trois traces longues et nettes, des griffures manifestement, les miennes. Celles-ci, c’était presque sûre qu’il les garderait à vie, tout comme beaucoup d’autres que j’avais pu apercevoir sur son torse en l’ayant vu plus ou moins dénudé. Je détournais vivement le regard pour me concentrer à nouveau sur ma tâche, sourcils légèrement froncés, je ne quittais pas sa lèvre abîmée des yeux, relâchant toutefois son menton au bout de quelques secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle E. Wayne
~ Crystal'Ice // Capt. du QG Nord ~
avatar

■ Mes messages : 833
■ Age : 26

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités : allez savoir...
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Flash back~   Sam 10 Nov - 11:50

Le jeune homme se retournait, finement interpellé par Pandora. Il retirait sa main du mur, mi-lasse, mi-maussade. Elle reprenait la parole lui indiquant un détail non insignifiant concernant le cercle de transmutation gravé dans son dos. Le fait qu’il fut incomplet ne le surprenait pas, au contraire. Ca aurait été encore trop facile s’il l’avait été. Tout alchimiste qui se respecte se doit de ne pas mâcher le travail à ses potentiels successeurs. Silencieux il l’avait une nouvelle fois dévisagé. A son tour elle prenait place devant la fenêtre, Lyl restait de profil, l’observant du coin de l’œil.

- Attends-moi

Cahelyn s’éclipsait et notre ami reprenait place sur la chaise, quelque peu épuisé physiquement et mentalement. Il se frottait le front alors qu’un bâillement venait agrandir sa bouche. La rouquine réapparaissait plus tôt que prévu et le jeune homme relevait son regard. Il avait soupiré de manière embarrassée en voyant ce qu’elle tenait dans les mains. Lui avait complètement oublié sa lèvre, un filet de sang stagnait sur son menton alors que la plaie avait crée un caillot de sang. Son esprit étant distrait ce détail-ci lui était logiquement sorti de la tête tout comme le picotement qui l’accompagnait. Courbée devant notre chimère, Cahelyn s’attelait à nettoyer sa plaie. Une habitude qu’elle avait prise dés les premiers jours. C’était toujours aussi embarrassant, surtout après une longue absence. Seulement-là c’était très certainement la culpabilité qui la forçait à en quelque sorte le dédommager. Son menton maintenu il croisait d’abord sa poitrine avant de relever on regard monotone sur le visage de la jeune femme. Il le fit avec intensité, se fichant bien que ca devait gêner la rouquine. Ses yeux dérivés à de nombreuses reprises sur les lèvres de la jeune femme. Une envie lointaine qui n’avait pas sa place dans un tel moment alors qu’il peinait encore à tout assimiler. La belle se permit une réflexion et le jeune homme détournait le regard en expirant un tout petit rire sarcastique. Elle n’avait franchement pas tord. Cette réflexion lui avait permit de trancher ses pensées divagantes. Quelques secondes plus tard Pandora lâchait son menton et Lyl baissait sa main pour qu’elle stoppe son geste, son regard braqué sur son visage. Seulement une fois le caillot retiré sa lèvre se remettait à saigner.

- J’aimerais le revoir….

Demandait-il en l’observant de son air grave alors que ses yeux blessés faisaient navette entre ses deux globes couleur saphir. Un bleu foncé qui rappelait tout de même cette pierre précieuse. Sans lâcher le poignet de la jeune femme il attendait une réponse. Lyl n’avait même pas fait attention aux sauts du courant qui semblait parfois menacer de tout faire sauter. Même l’orage lui semblait lointain, enfermé dans sa bulle. Après quelques secondes à observer notre ami, la belle plaquer sa compresse sur la lèvre fendue.
Il voulait approfondir le flash qu’il avait eu. Maintenant qu’il avait trouvé ce qu’il cherchait il n’était que obnubilé par ça, repoussant la fatigue et tout le reste pour se concentrer dessus. Envolées ses autres divagations. Son regard dérivé et il apercevait seulement la serviette qu’elle avait posé sur la table. Lyl se penchait légèrement en avant pour attraper l’objet en coton. La serviette posée sur sa cuisse droite il retirait sa veste humide. Il entreprenait enfin d’essuyer sa chevelure neigeuse. Il remarquait au passage deux gouttes d’hémoglobine sur le col de son t-shirt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 1689
■ Age : 27

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Confirmée
■ Capacités : Infiltration
■ Barre D'XP:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Flash back~   Sam 10 Nov - 13:24

A peine avais-je lâché le visage du jeune homme que ce dernier se saisissait de ma main en train de s’activer sur sa blessure pour stopper mes mouvements, me faisant inconsciemment relever les yeux vers lui avant qu’il ne reprenne la parole d’un ton grave. Je le fixais, silencieuse durant quelques secondes avant de lâcher un imperceptible soupir, retirant doucement ma main de la sienne pour reposer doucement la compresse sur la lèvre qui s’était remise à saigner après en avoir retirée le caillot. Après tout, c’était compréhensible, je ne m’attendais pas à ce qu’il me demande ça aussi rapidement en fin de compte. Gardant le silence le temps de finir de soigner sa blessure, je reposais le matériel sur la chaise avant de me reculer légèrement.

"Tu veux le revoir, maintenant ?"

J’attendis quelques secondes avant de récupérer tout le matos médical pour aller le jeter dans la poubelle la plus proche. Mon regard s’attarda sur le jeune homme l’espace d’une seconde avant de s’attarder sur mon frugal repas alors que mon estomac se mettait à gronder, trop silencieusement toutefois pour pouvoir couvrir le bruit du tonnerre. Je m’emparais de manteau trempé du jeune homme tout en me détournant et déposais ce dernier sur le dossier d’une chaise avant d’aller m’assoir sur le divan.

"Ecoute, tu restes partager mon …. « repas » et après je te laisse l’observer sous toutes les coutures. Ca te permettra de sécher un peu au passage. Qu’est-ce que tu en dis ?"

Sans attendre véritablement de réponse, je sortis les ingrédients en les posant sur un plateau proche et l’invitais d’un signe de tête à me rejoindre lorsque les plombs, malmenés depuis le début de l’orage finirent par sauter, nous plongeant dans la pénombre avec pour seul éclairage potable les rayons lunaires qui n’étaient pas dissimulés par la lune, un simple d’œil dehors me fit comprendre que c’était visiblement tout le quartier qui se retrouvait ainsi privé d’électricité. Instinctivement, mes pupilles s’étaient réduites à deux fentes, exacerbant ainsi le peu de lumière qui nous parvenait encore en me permettant ainsi de voir encore relativement bien. Je lâchais un léger soupir, sourire en coin, avant de tourner la tête vers la chimère qui se rapprochait.

"Ah … manquait plus que ça tiens."

Si le courant n’était pas rétabli rapidement, l’analyse du tatouage par la chimère risquait d’être fortement compromise pour la soirée. Un nouvel éclair illumina la pièce et je me rendis compte que la chimère n’y voyait probablement pas aussi bien que moi. Tendant le bras en m’étirant légèrement, j’attrapais son poignet et le tirais vers moi jusqu’à ce qu’il se retrouve également assis sur le canapé avant de retourner à la préparation du « repas ». Les mains occupées, je finis par questionner le jeune homme au bout de quelques secondes.

"Tu … tu t’es souvenu de quelques chose ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle E. Wayne
~ Crystal'Ice // Capt. du QG Nord ~
avatar

■ Mes messages : 833
■ Age : 26

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités : allez savoir...
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Flash back~   Sam 10 Nov - 14:12

Avant de ne délaisser sa veste dans un coin il avait prit le soin de prendre son paquet de cigarette. L’envie n’en était que plus intense à présent. Installée sur le sofa Cahelyn l’invitait à partager son repas, seulement le garçon avait déjà dîné. Il l’a fixait, laissant encore en attente la réponse à la première question. En effet, il voulait le revoir maintenant, le reste lui importait peu. Il se levait de sa chaise et déclinait de son air monotone la proposition de la jeune femme.

-Non…J’ai déjà dîné..

Et même si ca n’avait pas été le cas l’appétit n’était franchement pas de la partie. Le reptile s’était déjà engagé à la rejoindre lorsque la lumière d’éteignit. Intrigué il avait automatiquement jeté un regard dehors. I constatait avec lassitude que c’était une coupure de courant générale. Dehors un orage grondait sévèrement. Il soupirait, lassé. Ce n’était finalement pas pour tout de suite l’étude du cercle… Lui qui en éprouvait le besoin et l’envie. Ses pupilles se décontractaient maintenant que la lumière n’était plus. Sa vision chimérique lui était inutile il restait quelques secondes immobile le temps que ses yeux s’habituent au noir. Pendant ce temps la rouquine commentait comme si ce contre temps était un maux de plus pour elle. D’une démarche lente et surtout hésitante Lyl s’approchait du sofa. Cette partie là de la chambre était sombre vu que les fenêtres étaient plus loin. Cependant il fut très vite guidé par Pandora qui se saisissait de son poignet. Sans opposer de résistance il se contentait d’avancer pour buter contre ce qui lui semblait être le canapé. Il prit place à l’extrémité. Les jambes écartées pour plus de confort il posait son avant-bras gauche sur l’accoudoir avant de se laisser fondre dans le fond du siège. Un moment de détente. A peine installé qu’elle le questionnait sur ses visions… Il penchait la tête sur un côté, blafard.

-Je me souviens de certaines bases…c’est comme si que c’était évident mais j’ai la sensation exacte qui manque encore quelques pièces…

Il plongeait sa main dans sa poche pour en sortir son briquet. Il jetait son paquet de clope sur la table basse en fasse de lui. Un geste fait au hasard qui avait au final précis. Il allumait une cigarette. La serviette était autour de sa nuque, protégeant son t-shirt de l’humidité de sa tignasse. Un coup de fatigue intense l’enveloppait. Un nouveau silence s’installait, il tirait quelques barres avant de reprendre…

-Je…je ne saurais expliquer ce que j’ai vu…

Des images glauques, des images d’un passé lointain, les images d’un meurtrier. L’alchimie n’était pas censée être pour aider le peuple ? Amestris n’avait pas cette optique là même si officiellement c’était dans les mœurs. Lyl avait plus que jamais compris combien il devait être rongé par la vengeance pour se souvenir d’images aussi noires. Jusque là il n’avait rien retrouvé de joviale, rien. Raison de plus pour ne pas se souvenir intégralement de tout. Ce passé-là il n’en voulait pas, peu importe qui il était. Songeant à tout ça il émit un bâillement difficilement long. Il en vint à la conclusion qu’il ne pourrait reprendre la route ce soir. De toute façon les choses avaient changé, il n’allait pas repartir sans avoir étudier le tatouage de son amie. C’est d’une voix presque éteinte qu’il lui dit…

-Macdougall était ton père et nous nous ne sommes jamais vu ? Il plongeait sa main dans la poche qui contenait la montre en argent, sortant l’objet sans trop y faire attention. Je suis persuadé qu’il voulait se foutre en l’air ce soir-là…il a scellé sa montre en argent en sachant que je la prendrais…

Le garçon n’en ajoutait pas d’avantage, la fatigue le rendait moins précis, moins loquace. Si la lumière ne revenait pas vite il finirait très certainement par s’endormir ici sans crier gare..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 1689
■ Age : 27

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Confirmée
■ Capacités : Infiltration
■ Barre D'XP:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Flash back~   Sam 10 Nov - 16:02

Visiblement, le jeune homme était fatigué. J’ignorais ce qu’il avait jusque-là avant de s’introduire dans la chambre d’hôtel, à moins que ce ne fut-ce tout simplement l’heure tardive et le contre coup de ce qu’il venait d’apprendre. Je soupirais, l’écoutant m’expliquer d’une voix affaiblie et morose ce qu’il avait vu, bien qu’il ne sache me le décrire avec précision. Etait-il comme mon père autrefois, uniquement dépendant de la source de sa puissance ? Prêt à tout pour obtenir sa vengeance contre l’état militaire qu’il savait corrompu ? Je finis par tourner la tête vers lui après avoir avaler une ou deux bouchées du repas qu’il avait décliné, et reposais toutefois la nourriture devant moi en avalant pour pouvoir lui répondre.

"Tu sais … mon père est parti j’avais à peine six ans. Je ne l’ai revue qu’une seule fois, il y a quelques années, et de manière très brève. Sans la moindre explication, il est venu me trouver en me disant qu’il avait quelque chose à me confier, le fruit de ses recherches en alchimie. J’ignorais alors ton existence, voilà pourquoi je n’ai pas pu refuser, malgré les années et la distance, je pensais être le dernier être vivant en qui il pouvait avoir confiance. Au fond, je pense qu’il m’a toujours plus ou moins surveillé de loin, du moins c’est ce que j’en suis venue à me dire."

Dans un grésillement désagréable, le courant finit par revenir, la lumière tamisée de la pièce venait de se rallumer, tout comme celle de ma chambre. J’y jetais un œil distrait sans pour autant me lever pour aller l’éteindre, avant de reporter mon regard sur celui fatigué de la jeune chimère. A mesure que je m’exprimais, je ressentais le besoin de lui parler, de tout lui expliquer, tout ce que je savais, tout ce qui avait un lien avec mon père. Pour une fois, il se trouve que j’étais plutôt loquace. Je me mis à l’aise, croisant les jambes en tailleur, je me tournais complètement vers lui, mon dos appuyé contre l’accoudoir du sofa. J’attrapais un verre d’eau précédemment rempli et le portais à mes lèvres quelques secondes avant de reprendre.

"Ce que je ne comprends pas aujourd’hui, c’est pourquoi est-ce à moi qu’il a légué son savoir et non à toi ? Je n’y connais rien en alchimie, il le savait parfaitement. Mais je suis d’accord avec toi, je pense qu’il savait qu’il allait mourir … que sa guerilla relevait du suicide. "

Tendant le bras timidement, je posais mes doigts sur la montre en argent qu’il tenait dans la main avant de lui jeter un regard inquisiteur. Ne voyant aucune réaction négative, je m’emparais alors doucement de l’objet métallique pour le faire tourner entre mes doigts avec curiosité. Il disait que son maitre l’avait scellé. Pourquoi avoir fait une telle chose ? Que pouvait-elle donc contenir de si précieux que personne ne devait découvrir hormis son disciple ? Pouvait-il déjà savoir que ce dernier perdrait la mémoire ? Cet homme était tellement intriguant, même dans sa mort il posait des énigmes presque insolubles. Je soupirais longuement avant de finir par lui tendre de nouveau l’objet en le tenant par la chaine, le faisant danser lentement sous mes yeux d’un mouvement presque hypnotique. Un nouveau silence s’installa que je brisais bien vite.

"Au final, je pense que de nous deux, c’est toi qui fus le plus proche d’un fils pour lui. Je suis d’ailleurs heureuse de savoir qu’il ait eut quelqu’un à ses côtés … "

Je finissais mon repas sur ces quelques mots, renvoyant le papier que je venais de rouler en boule sur le plateau, il rebondit et finit sur le sol, me tirant un soupir blasé. Je reportais de nouveau mon regard sur le visage du jeune homme qui semblait toujours aussi sombre. Inutile de chercher à comprendre ce qui le mettait dans un tel état, je m’en doutais déjà. Sans un mot, je me tournais pour lui faire dos avant de défaire les quelques boutons de mon haut pour finir par le retirer, la roulant en boule contre mon ventre avant de m’appuyer dessus pour faire ressortir le bas de mon dos à la vue du jeune homme. Les bras croisés sur l’accoudoir, je posais mon menton sur le dos de mes mains, profitant de la souplesse dont j’étais dotée pour me préparer à rester dans cette position un certain temps.

"J’espère sincèrement qu’il pourra t’aider à te souvenir. Mon père devait savoir qu’un jour je te verrais, même si j’ignore comment …Pourtant, il n’a pas jugé bon de m’expliquer quoi que ce soit et préféra me laisser seule avec ça."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle E. Wayne
~ Crystal'Ice // Capt. du QG Nord ~
avatar

■ Mes messages : 833
■ Age : 26

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités : allez savoir...
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Flash back~   Sam 10 Nov - 17:11

Le courant de retour, le garçon papillonnait plusieurs fois comme pour se réveiller. Pandora se lançait dans une brève narration de son passé. Une conversation qui ne pouvait être partagée… Elle avait porté ses doigts sur l’objet argenté faisant au passage prendre conscience du geste du garçon. Il avait baissé les yeux en découvrant qu’il tenait l’objet dans sa main. Un réflexe qu’il faisait tant de fois en une journée…C’était devenu comme mécanique. La jeune femme s’en emparait sans que notre chimère s’y oppose. Après tout c’était à son paternel, si elle le lui demandait il la lui donnerait. Elle l’examinait quelques secondes dans un silence pesant. Notre ami était distrait. Il s’était redressé pour prendre place sur le bord du canapé. La jeune femme ayant déjà terminé son repas, Lyl se permettait de mettre ses cendres dans l’emballage plastique. De son côté la rouquine s’était tournée face à lui. Inévitablement il ne pouvait que sentir désagréablement observé. Combien détestait-il être le sujet d’attention, de discussion… Le jeune homme tendit sa main non occupée pour récupérer l’objet sans porter un regard à son interlocutrice. Elle reprit la parole en brisant le silence de mort alors que lui fixait un point devant lui.

Au bout de quelques minutes elle lui faisait dos et ôtait sa chemise sous le regard inexpressif du garçon. Il observait le tatouage depuis sa position alors qu’elle lui avouait espérer l’aider…Bizarrement l’envie l’avait échappé. Lui-même ignorant son soudain manque d’intérêt. Une humeur lunatique en l’heure actuelle. Il détournait le regard après quelques secondes passées à fixer l’objet de sa convoitise. Accoudés sur ses cuisses il prenait enfin la parole…

-Il m’a légué son savoir…affirmait-il de manière évidente, seulement..je l’ai perdu.

Cette petite précision le démangeait depuis qu’elle s’était montrée loquace. Il portait la main à son abdomen plus précisément au pendentif qu’il n’avait pas quitté depuis son réveil. Il repensait à sa conversation avec Reï.

-Je crois…je crois qu’il avait un lien avec ma mère…

Il détournait la tête et jetait un regard à la jeune femme qui était toujours tournée, son linge protégeant sa poitrine. Il rangeait lentement la montre en argent dans sa poche et se frottait le front du côté cicatrisé…Un changement soudain de réaction s'ensuivit..

-Rhabilles-toi, je verrais ça plus tard…

Sur ces mots il écrasait sa cigarette et se levait. Il cherchait du regard sa veste et se dirigeait vers celle-ci une fois trouvée. Le jeune déposait la serviette à la place de sa veste qu’il enfilait aussitôt. Elle était juste humide, tout comme son pantalon. C’était désagréable mais pas autant que s’il avait été trempé. Il replaçait son paquet de cigarette dans la poche de sa veste et se tournait vers la jeune femme qui était encore en train de boutonner son haut.

-Je dois filer…mensonge, il ouvrait déjà le verrou et ouvrit la porte sans attendre de commentaire. Il était encore à l’ouest, quelque peu blafard, je repasserais…

Il lui jetait un furtif regard avant de ne fermer la porte et s’éloignait. Pas un mot de plus, rien, il était perdu dans son monde entre fatigue et deception. La fatigue de la route et des derniers jours en plus des derniers évènements... Il se revoyait l'enlacer en rspérant au plus profond de son être que leur amitié n'était fictive.
Il était parti précipitamment sans pouvoir mettre le doigt sur ce qui l’avait poussé à agir aussi promptement. Dans le couloir il s’empressait de descendre les escaliers, il rencontrait la réceptionniste qui lui souhaitait une bonne soirée en pensant qu’il était client. Sans un regard ou le moindre signe d’attention il se contentait de marcher jusqu’à la sortie, traversant le hall en enfilant sa capuche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 1689
■ Age : 27

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Confirmée
■ Capacités : Infiltration
■ Barre D'XP:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Flash back~   Sam 10 Nov - 17:42

J’écoutais sa voix résonner doucement dans la pièce alors qu’il m’expliquait des choses dont à vrai dire je me serais doutée si j’avais pris le temps d’y réfléchir. A l’exception du fait que mon père ait pu avoir une autre relation que ma mère, je n’avais jamais envisagé cette possibilité, croyant à l’inverse qu’il était parti car il ne supportait pas la vie de famille et la sociabilité dont il était obligé de faire preuve dans cette dernière. Constamment en vadrouille, lorsqu’il revenait, je me souvenais parfaitement le voir s’enfermer des heures durant dans son bureau sans s’occuper de son épouse ou même de moi. Petite, j’avais toujours cru que mon père m’ignorait, je n’avais compris que bien plus tard à quel point je m’étais fourvoyée. C’était dans sa nature, il n’aimait pas les gens, même sa propre famille, pourtant, il était resté avec nous un certain temps avant de craquer. Un effort non négligeable pour un homme tel que lui. J’osais espérer aujourd’hui que délaisser les êtres qu’il avait aimé pour ne plus avoir à jouer un rôle qui ne lui convenait pas avait fini par lui faire prendre conscience que la solitude n’était pas forcément une solution agréable en fin de compte.

Contre toute attente, mon ami dédaigna le cercle, me confiant qu’il verrait cela plus tard en fin de compte. Je fronçais les sourcils, perplexe, avant de tourner la tête vers lui, apercevant à peine sa chevelure neigeuse qui barrait une partie de son visage. Difficile de saisir une quelconque expression ainsi. Pourquoi ce changement soudain, il semblait si obnubilé par ce savoir quelques minutes plus tôt … Frissonnante, je l’écoutais pourtant et repasser les manches de ma chemise avant de refermer cette dernière, surveillant la chimère qui venait de se lever du coin de l’œil. Ce dernier s’était emparé de sa veste et se dirigeait désormais vers la porte qu’il ouvrit avant de me faire part de son départ. Je relevais vivement la tête pour l’observer, interdite. Déjà ? Il ne me laissa pas le temps d’en placer une que déjà il avait filé. Je restais quelques secondes immobile sur le sofa, le temps d’assimiler le départ du jeune homme, avant de froncer les sourcils. Me relevant avec vivacité – je manquais de faire tomber le plateau au sol au passage – je m’emparais de ma propre veste à la va-vite, passant mes bottes dans la foulée sans même ralentir et refermais la porte dans un claquement sonore en arrachant presque les clefs de la serrure après avoir fermée. C’est en courant que je traversais les couloirs, empruntant l’escalier au lieu d’attendre l’ascenseur, je passais les marches deux par deux pour gagner du temps, avalant les cinq dernières d’un bond. A peine mes pieds avaient-ils retrouvés le sol que je m’élançais dans le hall, le temps de voir mon ami de dos, déjà couvert et qui s’apprêtait visiblement à sortir.

Ignorant la jeune femme qui usait d’une formule de politesse, je me précipitais vers lui alors qu’il passait la porte et parvins à saisir son poignet avant qu’il ne se retrouve sous la pluie battante.

"Attends ! "

Un éclair illumina la ruelle sombre, dévoilant un endroit rendu sinistre par le déchainement du temps et de nouveau le tonnerre fit jouer la luminosité des lampes, ces dernières clignotant quelques secondes avant de reprendre leur intensité habituelle. Le jeune homme à l’extérieur, moi encore dans le hall à l’embrasure de la porte, je tirais doucement sur le bras de la chimère pour qu’il se retourne et daigne me faire face. Je ne savais pas pourquoi je faisais ça, je n’avais pas d’idées, seulement le besoin qu’il reste, je ne voulais pas le voir disparaitre sans savoir quand j’allais le revoir, la dernière fois, cela avait été bien trop long et ce n’était pas les retrouvailles que j’aurais souhaité avoir, bien au contraire. Cédant à une nouvelle impulsion, je tirais un peu plus sur la manche du jeune homme pour le rapprocher de moi et me mis sur la pointe des pieds pour enlacer sa nuque en me blottissant contre lui malgré l’humidité que dégageait toujours son vêtement et qui me faisait frissonner.

"Je … Tu … Ne t’en va pas. Au moins le temps que ça se calme dehors … Reste un peu, s’il te plait. "

Je me reculais sans pour autant le relâcher et d’une main je fis tomber la capuche qu’il avait déjà remise pour apercevoir davantage son visage lorsqu’un nouveau coup de tonnerre me fit tressaillir car je ne m’y étais pas attendu. Je scrutais ses prunelles qui me paraissaient sombres, visiblement perdues dans un monde qui n’appartenait qu’à lui. Quelques secondes, j’eus l’impression qu’il avait tout simplement voulu fuir au fond, c’était peut-être trop d’un coup à supporter pour le jeune homme. Je finis par me reculer complètement, laissant ma main descendre le long de son bras pour s’emparer de la sienne et je le tirais à l’intérieur avec délicatesse.

"Reste boire un verre ... Tu repartiras lorsqu’il fera meilleur, mais pas avec ce temps et vêtu comme tu l’es. "

J’avais parlé avec autorité pourtant mes traits restaient doux, aucun sourire mais une expression chaleureuse avec laquelle je ne lâchais pas la chimère des yeux. Petit à petit je l’incitais à me suivre sans pour autant l’avoir encore lâcher. J’avais l’impression de devoir apprivoiser un animal sauvage, ce qui au fond était peut-être un peu le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle E. Wayne
~ Crystal'Ice // Capt. du QG Nord ~
avatar

■ Mes messages : 833
■ Age : 26

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités : allez savoir...
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Flash back~   Sam 10 Nov - 19:34

Dehors le temps était toujours le même depuis bien une heure à présent. Seul le tonnerre s’était ajouté. Lyl s’allumait une autre cigarette et délaissait son bras tenant le briquet tombé lorsqu’il fut saisi. Instinctivement il se retournait et rencontrait de nouveau le visage de Cahelyn. Bouche bée et la main sur le point de fourrer une seconde fois sa cigarette entre ses lèvres il la regardait, interloqué. Pandora se trouvait sur le seuil de la porte d’entrée attirant le garçon vers elle. Lyl chavirait légèrement délaissant sa clope pour se retrouver une nouvelle fois enlacé. Sa main libre effleurant le dos la jeune femme il fut de nouveau troublé par ses paroles. En l’occurrence sa demande. Son regard rencontrait la réceptionniste qui les observait d’un air…rêveuse. Allez savoir ce qu’elle imaginait. Lyl détournait le regard alors que la rouquine repoussait sa capuche. Silencieux il l’observait avec intrigue et perplexité.
En fait ce n’était pas tellement une demande mais plus une obligation. Pour cause elle l’entraînait à l’intérieur sans vraiment attendre son avis. Lyl jetait un dernier regard dehors, neutre. Il reportait sa cigarette à ses lèvres alors qu’il la suivait sans broncher. Trainé derrière-elle comme on traîne un enfant, le jeune homme observait son dos.
La réceptionniste reprit place sur son fauteuil. Il n’était pas loin de minuit, elle allait bientôt quitter son poste après avoir assisté à la scénette de nos deux chimères.

De retour à la chambre le garçon n’osait plus bouger, clope au bec il était resté sur le pas de la porte. Il était docile, fatigué. Le voir aussi calme et coopératif était chose rare. Pandora avait ôté sa veste prenant ses aises. Lorsqu’elle remarquait que ce n’était pas le cas du garçon elle revenait vers lui. Il eut un mouvement de recul sans pour autant bouger alors que la rouquine attrapait le col de sa veste pour la lui retirer. Le jeune homme fit le reste en reprenant ses esprits. Il fit une moue faussement blasée, le regard mi-froid. Il délaissait sa veste sur la même chaise que précédemment. Il lâchait un profond soupire entremêlé de nicotine. Il se dirigeait vers le canapé alors que Cahelyn trifouillait dans des placards. Il sortait petit à petit de sa léthargie en prenant conscience des choses. S’ils s’étaient quittés sur des sarcasmes ils se retrouvaient de manière très…étranges. Il était juste interloqué par le comportement de la jeune femme, elle qui d’ordinaire le repousser, ce soir-là les rôles étaient échangés et ce n’était pas commun. Ca ne lui déplaisait pas, mais lorsqu’il portait son regard sur elle il y avait toutes sortes de choses qui venaient se manifester. D’abord ce qu’elle lui avait caché, puis sa peur d’être abandonnée, son affection pour elle…tant de choses qui au fond étaient dérisoires qui l’empêchaient encore et toujours de profiter simplement de la situation. Pourquoi fallait-il que ce soit à chaque fois conjugué à une mauvaise nouvelle ou une dispute?
Assis sur le sofa de manière négligée il observait la jeune femme au loin.

-Tu comptes me saouler pour me faire oublier ?

Il esquissait on premier sourire, étiré que d’un côté et encore un peu morne.

00h28

Avachis sur le canapé Lyl se laissait aller aux biens faits de l’alcool. Il ne lui avait pas fallut une quantité importante pour en arriver à cet état d’ébriété. Pourtant il avait mis du temps à ingurgiter son premier verre, encore très peu loquace à cet instant. Depuis ils avaient échangé quelques paroles diverses.
Le jeune homme venait de croiser les bras derrière sa nuque, fixant un point devant-lui, les traits détendus. Un nouveau silence s’était installé et Lyl demandait enfin d’une voix quelque peu nonchalante…

-…Qu’est-ce que tu fous à East-City ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 1689
■ Age : 27

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Confirmée
■ Capacités : Infiltration
■ Barre D'XP:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Flash back~   Sam 10 Nov - 20:08

Je fus rassurée de voir que le jeune homme suivait le mouvement sans trop protester et nous revenions tranquillement dans la chambre où je me débarrassais bien vite du surplus de fringues que j’avais repassé, croyant devoir le suivre dans la rue et l’incitais à faire de même en voyant qu’il semblait dans la lune. Quelques minutes plus tard, nous étions installés chacun d’un côté du sofa alors que je remplissais les verres d’un alcool que j’avais dégoté dans les placards de la pièce. Il y avait quatre bouteilles en tout, j’avais pris la plus petite et la plus ronde, même si j’ignorais ce qu’elle contenait. Un liquide transparent, à la forte odeur d’alcool, s’échappa du goulot et plongea dans le verre du jeune homme, lequel je lui tendis après m’être également servi. J’avais répondu à sa remarque d’un ton amusa en lui disant que si ça ne suffisait pas, j’essaierais bien autre chose pour lui faire oublier.

Les minutes passèrent, les paroles fusèrent, les verres se vidèrent pour se remplir de nouveau quelques secondes après et peu à peu l’ambiance se détendait, grisée par l’alcool. Cela faisait de bien de sentir la tension s’apaisait, et peu à peu, je me laissais également aller, allant jusqu’à ouvrir le haut de ma chemise à cause de la chaleur provoquée par l’alcool. Il avait vu pire, je me doutais que ça ne le choquerait pas. Les jambes tendues, pieds posés sur la table basse, je scrutais la fenêtre qui nous faisait face, observant de temps en temps les éclairs qui se succédaient toujours dans le ciel noir. La voix de mon compagnon me tira de mes réflexions l’espace d’une seconde et je tournais mon visage aux joues rougies par l’ébriété vers lui.

"Hm … A vrai dire rien de spécial. J’attendais de tes … des nouvelles de l’agence, mais je ne pouvais pas me permettre de rester trop longtemps dans la même ville. Alors je me promène … Et toi ? A la rechercher de quelque chose ici ? "

Sur ces quelques mots, je finissais mon verre d’une seule traite, sentant le liquide chaud me brûlait l’œsophage en passant, avant de reposer mon verre au sol, près de la bouteille déjà vidé d’une bonne partie de son contenu, avant de bâiller en cherchant à le camoufler. Difficilement de nier que la fatigue commençait à me peser, mais je luttais pour garder un minimum de lucidité, toutefois, je me sentais glisser le long du dossier et laissais finalement ma tête choir sur l’épaule du jeune homme. Mon regard tomba à nouveau sur les cicatrices de la chimère et je posais mes doigts dessus doucement en en retraçant les contours. Un demi-sourire aux lèvres, je levais les yeux vers le jeune homme qui avait tourné la tête lorsque je l’avais effleuré avant de reprendre.

"Je crois qu’il serait temps que je m’excuse pour celles-ci également, non ?" – je me tus l’espace de quelques secondes avant de reprendre sur un ton légèrement amusé – "Comment je peux me faire pardonner ?"

J’avais fini par me redresser doucement, de nouveau adossée au dossier du canapé et je l’observais toujours avec curiosité. Un détail me revint à l’esprit, un détail amusant que j’avais oublié depuis tout ce temps. Mon regard se posa sur la lèvre abimée de la chimère avant de faire navette plusieurs fois entre les émeraudes de ce dernier et ses lèvres. Lorsque je m’en rendis compte, je détournais légèrement la tête, consciente que mes pensées, probablement amplifiées par l’alcool, commençaient à prendre une tournure potentiellement dangereuse. Je m’étirais longuement faisant craquer mes épaules au passage avant de soupirer en repoussant les idées nouvelles et quelques peu déplacées dans un tel moment qui me venaient à l’esprit. Ce genre de réaction ne m’était pas inconnu, mais d’ordinaire, j’avais moins de mal à refouler, là je ne pouvais m’empêcher de jeter tout de même quelques regards fréquents au jeune homme. L’esprit échaudé, je ne trouvais pourtant rien de mieux que de me resservir un verre, histoire de m’occuper et les mains, et l’esprit, durant quelques secondes.

"Oublie ça va … Je m’égare probablement."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle E. Wayne
~ Crystal'Ice // Capt. du QG Nord ~
avatar

■ Mes messages : 833
■ Age : 26

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités : allez savoir...
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Flash back~   Sam 10 Nov - 21:12

-Je cherche des hommes sur qui compter..un nouveau QG pour reprendre l’activité délaissée à Central.

Ca résumait bien ce qu’il tramait dans ce trou paumé qu’est East City. Il lui avait jeté un regard. Quelques secondes plus tard la tête de la jeune femme vint heurter avec délicatesse son épaule. Lyl détournait légèrement la tête rencontrant le dessus de sa tête, une chevelure flamboyante dont la couleur était pourtant amoindrie par le peu de lumière présente. Il replaçait sa tête dans son axe et terminait son verre d’une traite. La fatigue lui mordait les épaules et la nuque. Et alors qu’il y pensait il ne vit pas mais sentit comme une douce brûlure caresser son cou. Malgré son esprit brumeux il avait automatiquement compris de quoi elle parlait. Un frisson agréable vint éveiller son corps tout ramolli. Le contraste de température était toujours plus intense avec cette femme. Et seulement elle. Quel animal pouvait-elle abriter pour être aussi fiévreuse ? Il déglutit et répondit d’un air distrait…

-Hmm…Tu as laissé des traces…

Pandora lui demandait comment se faire pardonner. Le jeune homme avait levé les sourcils face à cette demande. Pour cause un tas d’idées se bousculaient dans son esprit saugrenu. Il déportait à nouveau son attention sur elle mais elle se redressait. Il ne vit que son profil et réprimandait sa réponse quelque peu salace en rapport directe avec la fameuse nuit où ils avaient partagé une même nuit. Il souriait doucement et elle lui demandait d’oublier ses propos. Comme si qu’elle avait deviné les pensées divagantes du reptile et qu’elle les avait repoussés comme à son habitude.
Alors qu’il songeait encore une fois à réitérer son geste il repensait avec amusement à leur dernière discussion. « Qu’on ne m’y reprenne plus » voilà ce qu’il balancé sur le coup de la colère. L’alcool étant encore le facteur gênant il était préférable de ne pas succomber. Ce n’était pas non plus le moment…

Le jeune homme reprenait place dans le fond du sofa, un bras replié sur le haut. Il fermait les yeux, laissant la fatigue l’emporter.

-Laisse-moi y réfléchir…

Il ouvrait un œil pour voir si elle l’écoutait, il rencontrer son regard et se mit à sourire avant de ne refermer son œil. Il fit comme si qu’il n’avait pas entendu sa dernière phrase. La jeune femme semblait si sérieuse, c’était inquiétant !

-Hmm…tu pourrais p’têtre me dorloter un peu…

Ce qu’il entendait par-là, lui seul le savait… La jeune femme eut toute fois une idée de ce qui traversait l’esprit du garçon et lui jetait le coussin à sa droite. Il avait attrapé le coussin après coup, reportant son regard jade sur elle. L’expression mi-enjouée, mi-gênée de Cahelyn l’incitait presque le garçon à insister… C’était si adorable de voir une femme embarrassée… Ils se jaugèrent quelques secondes avant que la demoiselle ne se lève.

-Tu ferrais mieux de dormir…

Lyl placait son avant-bras sur ses yeux, le menton levé, son autre ma main sur son ventre sous son t-shirt. C’est d’une voix un brin déraillée et enjouée qu’il lui fit remarquer…

-Tu m’as saoulé pour m’empêcher de prendre le volant…j’te…retiens…deux fois…

La première étant le tatouage, la seconde sa fourberie. Il avait à peine levé le bras pour appuyer son geste et l’avait laissé tomber sur le dernier mot. La lumière s’éteignit…


Le lendemain…

Lyl dormait paisiblement, rattrapant les heures de sommeil qui lui faisaient défaut. L’alcool l’ayant plongé dans un sommeil de plomb. Ses habits éparpillés parterre on sentait dans la disposition de ces derniers qu’il avait peiné à s’en défaire. Mais alors qu’il rêvait de choses et d’autres très agréables Pandora débarquait en courant. Un employé toquait à la porte en annonçant apporter le déjeuné. Or, Lyl n’avait rien à faire ici alors qu’elle avait payé pour une seule personne. C’était un coup à se faire virer et raquer sévère. D’autant plus qu’elle s’était permis de claquer la porte cette nuit en réveillant tout son étage… Par conséquent elle avait enfilé sa chemisé et boutonné deux ou trois boutons en liant mercredi avec jeudi…
Secouant notre reptile loin dans les bras de Morphée elle ne lui accorda aucun ménagement.
Elle lui parlait mais il ne comprenait pas. Lorsqu’il ouvrit les yeux il tombait nez à nez avec la poitrine de la demoiselle. Elle l’avait alors tiré du canapé où il avait dormi pour le presser et le cacher dans le premier placard.
Et ce fut le même rituel pour le déjeuner…

Vers 14h00 Lyl demandait à revoir le tatouage.
Assis sur la chaise occupée la veille il fumait sa clope en observant la place principale d’un air distrait. Il avait longuement réfléchis Aux faits de la veille. Maintenant qu’il était reposé ses jugements n’étaient plus altérés. Ils en avaient même reparlé. Lyl avait retrouvé sa nonchalance imperturbable ainsi que son « humour » mal placée. Il avait même reproché à plusieurs reprises et de manière ambiguë le fait que Pandora l'eut fait boire la veille... De sa main libre il tournait et retournait sur la table la montre en argent. Un tas de feuilles vierges et un crayon à papier étaient posés devant lui. Il attendait que la demoiselle daigne accéder à sa requête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 1689
■ Age : 27

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Confirmée
■ Capacités : Infiltration
■ Barre D'XP:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Flash back~   Sam 10 Nov - 21:47

Finalement, le jeune homme n’avait visiblement pas tenu compte de mes dernières paroles et avait trouvé un moyen de pour que je puisse faire amende honorable à son égard visiblement. Néanmoins, je ne pus m’empêcher de croire à son air à demi sérieux qu’il se foutait plus ou moins de moi et lui renvoyait le premier truc qui me tombait sous la main, à savoir un coussin présent sur le divan. J’esquissais un sourire légèrement amusé sans le quitter des yeux, les joues désormais rougies par la gêne en plus de l’alcool avant de finir par me redresser avant de ne céder à mes impulsions de plus en plus violentes. Je l’invitais à dormir avant de le quitter pour rejoindre ma chambre lorsqu’il m’accusa de l’avoir saoulé pour le retenir ici, ce qui me tira un rire amusé. Au fond, j’étais ravie qu’il soit resté finalement, même si je n’avais pas franchement prévu de le rendre ivre pour obtenir ce résultat, à vrai dire je n’y escomptais même pas au fond, j’étais persuadée qu’il serait reparti aussi sec dès que le temps se serait calmé. A quelques pas du canapé, j’observais le jeune homme s’installer pour la nuit, un bras sur les yeux, semblant tombant déjà dans le sommeil à peine eut-il finit sa phrase. J’esquissais un sourire avant de m’approcher discrètement et passais une main légère dans la chevelure neigeuse de la chimère.

Regagnant finalement ma chambre, je retirais mes vêtements en étouffant un bâillement avant de me faufiler sous les draps froids en tremblant tant la différence de température était grande. Il ne me fallut guère trop de temps pour trouver le sommeil, et c’est roulée en chien de fusil, emmitouflée dans mes couvertures que je rejoignais enfin les bras de Morphée qui me narguait depuis un certain temps déjà. Je rejoignis un sommeil lourd et sans songes, probablement assommée par l’alcool que j’avais ingurgitée durant la soirée même si au fond, nous n’avions même pas finis la bouteille à deux.

Lendemain

Un cognement retentit sur la porte, une fois, deux fois. Il se fit plus insistant, me tirant lentement de mon sommeil de plomb et j’ouvris des yeux embrumés en essayant de me souvenir pourquoi on s’acharnait à taper obstinément contre la porte lorsqu’il me revint subitement en mémoire que j’étais à l’hôtel et que c’était probablement mon petit-déjeuner qui venait d’arriver. Je me relevais, pas franchement pressée, et me saisis de la chemise qui trainait encore par terre pour l’enfiler avant de me souvenir d’un détail pour le moins problématique. Un simple coup d’œil dans le salon confirma cette idée alors que je voyais la chevelure claire du jeune homme dépasser du sofa. D’une main nerveuse j’attachais mon unique vêtement alors que de l’autre je secouais la chimère afin qu’il émerge puis l’envoyait sans ménagement se planquer dans le premier placard qui me tomba sous la main, le laissant passablement endormi. Pas question qu’on sache que j’avais hébergé quelqu’un durant la nuit, l’hôtelier m’avait bien demandé si le séjour comportait une ou deux personnes, et j’étais certaine qu’il me ferait payer la nuit que Lyl avait passé sur le canapé. Alors autant qu’il ne le voit pas.

Après avoir enfin récupérer mon plateau déjeuner, je congédiais le jeune homme rapidement après l’avoir vu louché sur ma tenue légère sans la moindre gêne, et refermais la porte d’un coup de pied en invitant mon ami à sortir de sa cachette. J’en profitais pour me rhabiller un peu mieux et également lui proposer de partager mon petit-déjeuner. Cependant, la même chose se reproduisit à midi étant donné que je n’avais rien signalé quant au fait de ne pas m’amener le repas. Après ce dernier, je pris une douche rapide et proposais la même chose à la chimère qui déclina et à la place quémanda de pouvoir revoir le tatouage. J’acquiesçais, me douchant tout d’abord. Le jeune homme patientait dans le salon, silencieux à ce que je pouvais entendre, et je finis par le rejoindre après avoir repassée mes sous-vêtements ainsi qu’un pantalon sombre au tissu léger.

Je le rejoignis, ce dernier se tenait en face de la table, jouant avec la montre de mon père que je pouvais entendre tinter doucement contre le morceau de bois. Sans un mot, je m’assis sur le rebord de la table, dos au jeune homme, les mains appuyées sur cette dernière, et tendis mes jambes contre le mur en face pour garder l’équilibre et m’assurer une position plus confortable. D’une main, je dégageais la crinière qui risquait de masquer une partie du tatouage avant de tourner la tête vers la chimère, un demi-sourire railleur aux lèvres.

"Tu parviendras à ne te concentrer que sur le tatouage ?"

Je le fixais quelques secondes avant de détourner la tête, arquant quelque peu le dos pour faire ressortir le dessin tracé à l’encre noir. J’ignorais combien de temps cela prendrait au jeune homme c’est pourquoi avant qu’il ne commence, je tendis le bras et attrapais une pomme qu’il restait sur le plateau repas pour la manger tranquillement, n’étant pas encore totalement callée du repas de midi. J’étais presque curieuse de voir ce que pourrait donner le cercle une fois que le jeune homme l’aurait recopié, je ne l’avais toujours vu qu’en reflet dans un miroir, pas l’idéal en somme pour se rendre compte de quelque chose. Et même si je n’y comprenais rien en alchimie, je devais pourtant reconnaitre que le travail de mon père avait une certaine gueule, ne serait-ce que dans la complexité et les détails nombreux que comprenait le cercle. La tête légèrement penchée sur le côté, je questionnais le jeune homme avant qu’il ne soit trop concentré.

"Cette alchimie … elle se base sur quoi ? … Je veux dire, je sais juste qu’il y en a différentes sortes qui agissent sur différents domaines. Quel est celui que représente ce cercle ?"

Simple curiosité, je tenais simplement à m'informer sur le genre d'arme que je pouvais détenir au creux des reins. J'entendais déjà le crayon gratter sur la papier, il ne perdait pas de temps, aussi je n'attendais pas vraiment de réponse et croquais de nouveau dans ma pomme, les yeux dans le vague.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle E. Wayne
~ Crystal'Ice // Capt. du QG Nord ~
avatar

■ Mes messages : 833
■ Age : 26

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités : allez savoir...
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Flash back~   Sam 10 Nov - 22:23

-Tu parviendras à ne te concentrer que sur le tatouage ?
-J’vois pas c’que j’pourrais mater d’autre…

Il avait répondu du tac au tac alors qu’il faisait tomber ses cendres dans le pot prévu à cet effet. C’est d’un air pince sans rire qu’il avait sorti ça laissant planer le doute d’une réplique sérieuse ou ironique. Elle détournait la tête et Lyl remarquait alors qu’elle ne portait pas de haut si ce n’est un soutien-gorge… Allons bon, c’est de ça qu’elle parlait. Elle lui faisait dos de toute manière, comment être déconcentré ? En l’occurrence il restait indifférent -tant qu’elle ne lui faisait pas face-.

Pandora s’était assise sur la table sans plus de cérémonie. Elle n’avait même pas prit le soin de s’installer confortablement. Le jeune homme disposait les feuilles devant lui et prit le crayon avant de ne porter son regard sur l’œuvre de son maître. Il était fasciné par le coup de crayon de celui-ci. Il avait tatoué son œuvre sans bavure. Nul doute qu’il avait dû mettre un certain temps non négligeable à la réalisation de ce tatouage. Du travail digne d’un professionnel.
Courbé il examinait le cercle de transmutation avec minutie, s’attardant sur chaque point. Cela durait plusieurs minutes durant lesquelles il se remémorait quelques parties manquantes. Il était enthousiasmé. Il s’était souvenu d’une partie volontairement délaissée par le tatoueur. Le jeune homme savait qu’en passant chaque jour du temps sur ce cercle et au réapprentissage il finirait par redevenir l’alchimiste qu’il était. Sa mémoire lui reviendrait progressivement et avec ces souvenirs-ci probablement d’autres non souhaités. C’était-là la contrepartie. Un échange équivalent ? Qui sait. Quoi qu’il en soit le garçon décoloré était loin d’être malheureux. Bien au contraire.
Après l’avoir examiné sous toutes ses coutures, notre ami entreprenait de le redessiner sur des feuilles. Etapes par étape au cas où il venait à faire un faut trait. Clope au bec il s’y attelait. La fenêtre grande ouverte leur apportait le bruit de l’animation de la grande place. Il faisait beau, difficile d’imaginer qu’il avait plu tout une bonne partie de la nuit. Quel dommage d’être enfermé un jour aussi beau.

-Cette alchimie … elle se base sur quoi ? … Je veux dire, je sais juste qu’il y en a différentes sortes qui agissent sur différents domaines. Quel est celui que représente ce cercle ?

La réponse il l’a connaissait et il en était fier. Il esquissait un sourire alors qu’il portait sa main sur son dos. La jeune femme eut un léger mouvement de recul auquel il ne fit pas attention. Faut dire que ses mains étaient froides. Alors qu’il l’avait touché sans y faire vraiment attention il répondait…

-La glace. Ironiquement ca allait parfaitement bien au reptile comme élément, et ça à tous les points…L’alchimiste Freezeur, c’était son surnom… Modifier les états de l’eau et plus particulièrement congeler ses ennemis… Tu n’es pas au courant ? Il a tenté d’assaillir le QG de Central sur une grande vague congelée.

*et je l’ai trouvé inerte quelques temps après…*

Dit de la sorte ca pouvait paraître amusant d'autant plus qu'il l'avait dit d'un air nochalant et un brin sarcastique. Ils avaient tout deux assez pleuré leurs défunts, il était temps d'arrêter de marcher sur des œufs. Lyl manquait toujours autant de tact de toute façon. Son sourire s’était effacé dés lors où il lui avait demandé si elle était au courant de son dernier acte avant de mourir. Le reste il n’avait pas jugé utile de le préciser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 1689
■ Age : 27

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Confirmée
■ Capacités : Infiltration
■ Barre D'XP:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Flash back~   Sam 10 Nov - 23:04

J’entendais le jeune homme s’activer derrière, lâchant parfois quelques soupirs discrets alors que je finissais mon fruit tranquillement. J’avisais la poubelle non loin une fois qu’il ne me resta que le trognon dans la main, et après avoir visé consciencieusement, je balançais mon déchet d’un geste précis avant de reposer ma main contre le rebord de la table sur laquelle j’avais posé mes fesses sans grande délicatesse. Curieuse, je ne pus m’empêcher de détourner imperceptiblement la tête pour observer le jeune homme en plein travail et esquivais soudain un léger sourire en apercevant sa mine concentrée et qui pourtant semblait détendu voir même content. Remettant la tête dans l’axe de mon corps, je jetais quelques légers coups d’œil à l’extérieur. Il faisait beau, le soleil baignait la pièce d’une lueur chaude, rassurante alors que de dehors provenaient les bruits d’une agitation quotidienne, un son plutôt agréable qui remplaçait bien celui des violents coups de tonnerre de la veille au soir. Je frissonnais et écartais légèrement mon dos en sentant les doigts frais du jeune homme se poser sur celui-ci avant de reprendre ma place initiale. Ce n’était pas spécialement désagréable, j’avais juste été surprise, je ne m’attendais pas à un quelconque contact à vrai dire. A la suite de quoi, le jeune homme répondait enfin à mon interrogation.

La glace. Je ne pus m’empêchait de sourire à nouveau, légèrement amusée au fond. N’aurais-je pas pu m’en douter en fin de compte ? Cela ressemblait tellement bien à mon père, tout autant qu’à son disciple au final. Il me narra également le moyen par lequel il s’était foutu l’armée à dos et avait précipité sa mort. Du théâtrale, et sur ce coup là par contre, il se trouve que j’étais relativement surprise. Donner dans le « m’as-tu vu » n’était pas dans les habitudes de mon paternel, du moins de ce que je pouvais m’en souvenir, c’était un homme certes solitaire, mais aussi discret, à sa manière. Je restais songeuse, le nez en l’air, je réfléchissais. Effectivement, j’avais déjà eu vent de son surnom d’alchimiste d’état, et pourtant, je n’avais jamais songé à faire le rapprochement entre ça et son élément de prédilection, je m’étais toujours dit que c’était plutôt à cause de son caractère froid et distant qu’on lui avait donné un tel patronyme. Les yeux dans le vague, je marmonnais plus pour moi-même en fin de compte, d’une voix lointaine.

"Quel dommage qu’il n’ait pas réussi …"

Quelles auraient été les conséquences d’un tel acte ? L’armée serait-elle tombée avec cet unique assaut ? Les pourris qui dirigeaient le gouvernement auraient-ils été enfin découverts ? J’en doutais fortement, et de toute manière, il était désormais trop tard pour pouvoir refaire le passé. Je songeais simplement à ce que cela aurait pu être, au fait d’avoir pu sauver mon petit frère et ne pas avoir perdu mon père. Sans m’en rendre compte, la peine commençait à s’estomper légèrement, j’apprenais à accepter cet état de fait et j’avais enfin compris que rien ne les ramèneraient, ni l’un ni l’autre. Si j’avais osé l’espérer durant un temps, ayant entendu parler d’une alchimie existante pour ramener les défunts, j’avais bien vite déchantée en apprenant que l’alchimie humaine était interdite et dangereuse. Ce n’était pas tant l’interdit qui m’avait poussé à renoncer, mais plutôt les échos déplorables que j’avais pu en avoir, bien que je n’eus jamais croisé personne qui ait été auteur de ce genre d’actes. Mais au fond, je ne voulais pas prendre le risque de les faire souffrir une nouvelle fois je crois. Le plus simple étant encore d’accepter et de vivre avec ce trou dans la poitrine. Plus long, plus dur, mais plus raisonnable en fun de compte. Qui n’avait jamais rêvé ramener un être cher à la vie ? Personne. Mais justement, un rêve doit rester un rêve dans certain cas, et cela faisait partie de la logique de ce monde que les morts ne puissent revenir.

Je me détournais pourtant de mes pensées plutôt sombres pour me concentrer à nouveau sur le jeune homme en tournant la tête, pour l’apercevoir de nouveau, avant que mon regard n’accroche l’objet métallique éclairé par le soleil qui trônait près des feuilles vierges. Faisant glisser ma main sur le bois verni pour bouger le moins possible et ne pas déranger la chimère dans son étude, je m’emparais de la montre d’argent avant de l’observer minutieusement, sous toutes les coutures, avec bien plus d’attention que la veille. Difficile de voir où cette dernière été scellée à partir du moment où l’on n’était pas habitué. Je fis longuement tourner l’objet entre mes mains, réchauffant ainsi le métal sans m’en rendre compte, avant de poser ces dernières sur mes cuisses, la montre bloquée dedans pour demander avec une pointe de curiosité à la chimère.

"Tu crois qu’elle contient quoi sa montre ? C’est tellement petit, à part un message, je ne vois pas ce qu’il aurait pu y dissimuler d’autres. "

Je la fis tourner et observais le dos de l’objet argenté en le faisant danser sous la lumière des rayons solaires avant d’enchainer.

"Il n’y a que cette alchimie qui pourra la débloquer ? Bizarre … "

Après un léger soupir, je reposais l’objet précieux sur la table. Pas à un seul instant il ne m’était venu à l’idée de la garder ou même de la réclamer au jeune homme. Je n’avais aucun souvenir de mon père ou de ma mère, je n’allais pas commencer à en rechercher maintenant. Qui plus est, comme je lui avais dit la veille, je considérais que Lyl était probablement l’être le plus proche qu’Isaac ait pu connaitre, son savoir comme ses biens lui revenaient sans la moindre hésitation. Je laissais mon regard se promener tranquillement sur la ruelle en contre bas où je voyais le monde s’agiter. Les minutes passèrent, longues, je ne saurais dire combien de temps je restais assise ainsi, bougeant légèrement pour ne pas m’empâter dans la même position, je gardais pourtant toujours à l’esprit que le garçon puisse voir mon dos, ou du moins le bas de ce dernier, dans sa globalité. Sensation curieuse que de servir de plan de travail à échelle humaine, c’était la seconde fois que je restais aussi longtemps dénudée et immobile pendant que quelqu’un utilisait mon dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle E. Wayne
~ Crystal'Ice // Capt. du QG Nord ~
avatar

■ Mes messages : 833
■ Age : 26

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités : allez savoir...
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Flash back~   Dim 11 Nov - 3:53

-Quel dommage qu’il n’ait pas réussi …

Lyl acquiesçait malgré le fait qu’elle ne put le voir. Lyl était concentré sur son objectif. Il avait déjà reprit plusieurs fois une partie sans parvenir à un résultat satisfaisant. La jeune femme s’emparait de la montre, Lyl lui jetait un bref coup d’œil.

-Tu crois qu’elle contient quoi sa montre ? C’est tellement petit, à part un message, je ne vois pas ce qu’il aurait pu y dissimuler d’autres. Elle marquait un court temps d’arrêt, il n’y a que cette alchimie qui pourra la débloquer ? Bizarre …
-Hmm…

"Ouais" se disait-il intérieurement. Il terminait ce qu’il venait de commencer avant de ne lui répondre. Une fois terminé il mettait la feuille de côté et s’emparait d’une vierge. Il prit sa cigarette et tirait plusieurs lattes dessus.

-C’est une sorte de réaction chimique qui l’a scelle. Je pense qu’il y a caché des informations…ou bien…

Il fit tomber sa cendre et porter la cigarette à ses lèvres en l’observant. Il regardait son cou, baladant ensuite son regard sur l’intégralité de son dos. Il reprit le fond de sa pensée, une éventualité à laquelle il venait tout juste de penser…

-Des informations sur toi si ça se trouve. Qui sait ? Peut-être qu’il voulait qu’on se rencontre.

Si la mémoire lui ne faisait pas défaut alors il aurait su que c’était le cas. Quelques jours avant qu’Isaac ne meurt ils s’étaient entretenus. Le brun avait tenu un discours très mystérieux délaissant son élève à ses interrogations avant d’aller se jeter dans la gueule du loup. Une mort certaine qu’il avait plus ou moins prévu par désespoir. Il posait sa cigarette terminée dans le cendrier et se remit à sa tâche.

-On verra bien…

Achevait-il en reprenant son crayon.
Ils firent plusieurs pauses durant lesquelles la jeune femme se détendait et s’étirait. Ils regardaient alors ensemble les « dessins » de Lyl et commentaient. Pandora découvrait en même temps quelques parties qu’elle ne pouvait apercevoir. En effet, elle n’avait vu son tatouage que dans sa globalité.
La séance prit fin vers dix heure tant les pauses étaient parfois longues. Lyl n’avait pas achevé de dessiner le cercle mais il remettait cette tâche à plus tard, lasse. C’était aussi une question de confort pour la jeune femme.
Entre temps Lyl était sorti passer un coup de fil à Reî pour la prévenir de son arrivée repoussée. Les lignes étant probablement sur écoute, il ne s’était même pas attardé et n’avait même pas décliné son identité. Ils avaient leurs codes, la jeune femme avait compris. S’il avait mit quelques secondes avant de raccrocher c’était pour lui faire part de son silence sur l’identité de Pandora Pourquoi le lui avait-elle caché ? La rouquine lui avait affirmé qu’elle n’avait rien demandé à la jeune femme et qu’elle était d’ailleurs elle-même surprise de ce silence.

19h35

Lyl croisait les bras derrière sa tête, repu. Après avoir passé un coup de fil à Reï il avait fait un saut dans une épicerie pour ne plus avoir à partager les repas de la demoiselle. Question de principe, déjà qu'elle l'hébergeait.
Son repas terminé il observait dehors, le crépuscule s’était pointé et menaçait de faire tomber le voile nocturne. Pandora n’avait pas encore terminé. C’est seulement maintenant qu’il songeait à la situation. Il brisait le silence du repas pour annoncer d’un air nonchalant…

-J’ai encore plus l’impression d’être un clandestin…

Il jetait un regard à sa complice, esquissant un demi-sourire. La soirée risquait d'être courte ce soir, sauf si l'envie le reprenait de reprendre le crayon. En l’occurrence il voulait se détendre. Maintenant que la tension était levée il voulait profiter de la situation, de la présence de l'être en face de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

■ Mes messages : 1689
■ Age : 27

Feuille de Compétence
■ Niveau: Chimère Confirmée
■ Capacités : Infiltration
■ Barre D'XP:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Flash back~   Dim 11 Nov - 8:11

L’après –midi passa doucement. Entre quelques paroles échangées, plusieurs pauses afin que je puisse délasser mes jambes engourdies par leur position inerte, nous arrivâmes rapidement en fin d’après-midi sans que je m’en sois véritablement aperçu. J’étais curieuse, et lorsqu’il m’arrivait de descendre de la table pour me dégourdir, je rejoignais alors le jeune homme de l’autre côté de cette dernière pour observer avec attention les croquis qu’il avait tiré du tatouage. Au lieu de tout faire sur le même, il recopié chaque partie sur une feuille différente, ce qui m’intrigua tout d’abord, mais j’en compris bien vite la logique lorsque ce dernier me l’expliqua, et au final, ça me semblait bien plus prudent de faire ainsi même si c’était également plus long. Non que je sois spécialement pressée au fond, je n’avais rien de prévu pour les jours à venir, mais j’imaginais sans peine que ça n’était probablement pas son cas, et cela devait consister en une entorse à son programme, si programme il y avait.

Lorsque le jour commença légèrement à décliner, le jeune homme s’absenta quelques temps. Je ne craignais pas qu’il reparte d’une part car il m’avait rassuré, de l’autre, il avait laissé tout son travail en plan sur la table. J’étais sûr de le revoir même si je ne savais pas exactement quand. Profitant de ce petit moment de solitude, je partis me décontracter sous une douche brûlante, massant le bas de mon dos ainsi que mes jambes un peu moment pour dénouer les muscles, c’était les seules parties que je pouvais atteindre sans trop de mal. Je restais bien une demi-heure à puiser les réserves d’eau chaude de l’hôtel sans le moindre remords avant de sortir, nattant ma crinière indisciplinée avant de passer des fringues propres. Un pull léger noir à l’encolure quelque peu échancrée ainsi qu’un jean un ton plus clair que le haut. Quelques minutes plus tard, des coups résonnèrent à la porte, c’était un des pages de l’hôtel qui m’apportait le diner. A peine avais-je déposé le plateau que Lyl revenait, les bras également chargés de victuailles. J’esquissais un sourire, je n’étais pas spécialement surprise en fait.

Chacun ayant son repas, ce dernier fut tout de même relativement vite englouti alors que la nuit tombait tranquillement à l’extérieur. La fenêtre avait été fermé, quoi que je savais pertinemment qu’il ne craignait pas le froid, c’était plus un réflexe qu’autre chose en fait. Affalée sur le canapé, les jambes croisés, je finissais le moelleux au chocolat que l’on m’avait collé en dessert, profitant des bienfaits de l’hôtel. Même si je n’avais plus faim désormais, c’était par pure gourmandise que je continuais mon repas. Je relevais la tête vers la chimère en avalant ma dernière bouchée lorsqu’il prenait la parole, passablement amusé me semblait-il. J’esquissais un sourire avant de lui répondre en reposant mon assiette sur la table.

"En général les clandestins on leur demande un dû pour l’hébergement … Donc je dirais plutôt squatteur en fait !"

Mon sourire se fit plus enjôleur avant que je ne me relève pour m’étirer longuement. La soirée s’annonçait calme, et je n’avais en aucun cas sommeil pour l’instant, l’envie me démangeait de sortir d’ici. J’avais passé la journée enfermée dans ces trente mètres carrés, je voulais me dégourdir les pattes en marchant un peu. Remettant les mains dans mes poches, je scrutais l’extérieur illuminé par la lumières de la ville durant quelques secondes qui me parurent plutôt longues avant de tourner la tête vers l’argenté.

"J’sais pas toi, mais moi il faut que je sorte de ces murs. Ca te dit une virée nocturne dans la ville ?"

A vrai dire une fois de plus je n’attendis pas franchement sa réponse, j’étais déjà partie passer mes bottes et m’emparais de mon long manteau noir ainsi que de sa veste avant de le rejoindre en lui tendant cette dernière avec une moue suppliante. Pas question de sortir seule, au fond je pensais que s’il restait ici, il ne pourrait pas s’empêcher de se replonger dans les cercles, et après autant de temps de concentration, lui aussi avait bien le droit de décompresser un peu. D’autant plus qu’il m’avait l’air plutôt détendu pour le moment, autant en profiter pour passer un bon moment à ses côtés. Je n’avais pas franchement d’idées sur le lieu où se rendre, mais je savais que quelques bars sympathiques égayaient les environs de l’hôtel, il ne serait probablement pas bien dur d’en trouver un où stationner le temps de boire un verre et de profiter un peu de nos retrouvailles en discutant de tout et de rien. Voyant qu’il ne semblait pas vraiment décidé, je posais sa veste sur ses genoux et reculais d’un pas, les bras croisés, un sourcil haussé en une moue amusée.

"Tu laisserais une demoiselle se promener seule en pleine nuit dans la ville sans protection ?"

C’était un peu fourbe de faire appel à son côté chevaleresque, mais au fond, je savais bien que s’il ne voulait pas venir, cela ne changerait rien. Il avait simplement l’air hésitant aussi j’essayais juste de le convaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle E. Wayne
~ Crystal'Ice // Capt. du QG Nord ~
avatar

■ Mes messages : 833
■ Age : 26

Feuille de Compétence
■ Niveau:
■ Capacités : allez savoir...
■ Barre D'XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Flash back~   Dim 11 Nov - 12:10

Le visage perplexe, Lyl observait la jeune femme se préparer. Une virée nocturne ? « Pourquoi pas » se disait-il. Pandora lui refilait sa veste sans qu’il n’ait trop le temps de répondre. Il jetait un regard à la pièce, comme pour réfléchir. Il fit une moue sceptique alors que la rouquine sous-entendait être une jeune femme sans défense. Quelle connerie. Il détournait le regard, un brin sarcastique alors qu’il se frottait la nuque du côté où elle avait délaissé sa marque…

-Hmpf… tu parles..

Il levait alors un regard enjôleur et se levait. Il embarquait seulement son paquet de cigarette et son portefeuille. Le tout fourré dans les poches de sa veste à capuche.
Quelques minutes plus tard ils étaient dehors. Notre ami délaissait sa veste ouverte, toujours vêtu d’un simple t-shirt, gris cette fois-ci et d’un jean foncé. Fumant son énième cigarette il replaçait en arrière s chevelure, dégageant au passage son front et sa cicatrise. Chemin faisant ils se mettaient d’accord sur l’endroit où se poser. Par conséquent ils firent quelques détours pour se décider du lieu. Finalement ils optaient pour un bar dont l’animation semblait joviale. Le jeune homme poussait la porte, laissant la rouquine le devancer avant de lui emboîter le pas.

Les regards se braquèrent sur eux et plus particulièrement sur notre larron. Habitué par ces regards inquisiteurs il ne relevait même pas, ni prêtant d’ailleurs plus attention en fait. Au lieu de ça il rattrapait la jeune femme et se dirigeait vers le fond du bar. Il avait repéré une table avec banquette. La banquette se devait d’être toujours indispensable. A cette table la banquette faisait un arc de cercle, par conséquent la jeune femme se trouvait à sa droite, un brin plus loin. Les deux coudes sur la table il regardait débarquer une serveuse. Il laissait sa comparse commander, celle-ci prenait l’initiative de prendre une bouteille. Notre chimère avait levé un sourcil à son attention, un demi-sourire en coin. La serveuse s’éloignait avec la commande et Lyl balayait la salle d’un regard neutre.

Des cris de joie s’élevaient de plusieurs tables de jeu. Le bar n’avait rien de classieux ou d’extravagant. Bien au contraire c’était un endroit un peu délabré qui pourtant dégageait une ambiance chaleureuse par ses clients. Bon nombre d’entre eux étant éméchés. La population qui s’y trouvait avait vu passé bon nombre d’hiver déjà.
Le reptile jetait un regard à la jeune femme aussitôt après la serveuse débarquait avec une bouteille et deux verres sur son plateau. Il disposait un verre devant nos amis avant d’ouvrir la bouteille. Sur une formule de politesse elle tournait les talons. Lyl les servait. Quelque peu songeur il ne pouvait s’empêcher de se répéter qu’elle était la fille de Macdougall. Contrairement à ce qu’elle avait pu croire, l’intérêt du garçon était doublé. La fille de cet homme qu’il avait tant apprécié… Etait-ce paradoxal qu’il fut quelque peu entiché de cette femme ? Il portait son verre à ses lèvres, lentement, c’est d’une voix qu’on aurait pu qualifié de monotone et un tantinet blasé qu’il lui avouait en observant l’assemblée :

- …je…j’suis content d’savoir qu’il ait eu une fille…mais j’aurais souhaité l’apprendre plus tôt..

Plus ou moins du même âge que lui qui plus est. Le jeune accélérait son mouvement et déglutit le quart de son verre. Le verre de nouveau posé sur la table il sortit son paquet de cigarette et le posait sur la table après en avoir sortit une. Il lui avait jeté un furtif regard, comme si que ca l’avait gêné d’avoir avoué le fond de sa pensée. Un bras accoudé à la table il fumait sa clope tandis que son autre bras était couché sur celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Flash back~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Flash back~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]
» Un pti Flash Back...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal alchemist ::  :: Les Rps terminés ou abandonnés-